Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
03 Jan

Elle et lui

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Comédies romantiques, #comedies dramatiques

Un grand merci à Lobster Films pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le blu-ray du film « Elle et lui » de Leo McCarey.

 

Elle_et_lui

« C’est un endroit idéal pour se rappeler. Mais pour cela, il faut d’abord se créer des souvenirs »

 

À bord d’un paquebot qui les conduit vers leur mariage respectif, Terry McKay, une chanteuse de cabaret, et Michel Marnet, un dandy français se rencontrent et tombent follement amoureux l’un de l’autre. Ils se promettent d’abandonner leurs projets de mariage et de se retrouver six mois plus tard au 102e étage de l’Empire State Bulding. Le jour du rendez-vous, victime d’un accident, Terry préfère s’effacer pour ne pas être un poids pour Michel. Mais le destin n’a pas dit son dernier mot…

 

« On a changé de cap, on va vers une mer agitée »

 

Elle_et_lui_Charles_Boyer

Si son aura fut quelque peu ternie par une fin de carrière rongée par ses prises de position des plus conservatrices (il fut notamment témoin amical de la tristement célèbre Commission des activités anti-américaines avant de réaliser plusieurs films violemment anticommunistes comme « My son John » ou « Une histoire de Chine »), Leo McCarey n'en fut pas moins un très grand réalisateur de l'âge d'or hollywoodien. Ancien poulain du célèbre producteur Hal Roach, il participe ainsi dès les années 20 à l'avènement cinématographique du tandem Laurel et Hardy (dont il est l'un des créateurs) puis à celui des Marx Brothers (il réalise « Plumes de cheval » en 1932) avant de briller dans le genre de la screwball comedy (« L'extravagant Mr Ruggles », « Mon épouse favorite » et surtout « Cette sacré vérité » qui lui vaut de décrocher l'Oscar du meilleur réalisateur). En 1939, il se lance dans la réalisation de « Elle et lui », romance mélodramatique qui lui permet de s’aventurer vers des thématiques plus grave (filon qu’il creusera plus tard notamment avec les films musicaux d’inspiration religieuse « La route semée d’étoiles » et « Les cloches de Sainte-Marie » avec Bing Crosby). Classique parmi les classiques, « Elle et lui » fera l’objet de deux remakes – « Elle et lui » en 1957 par McCarey himself avec Cary Grant et Deborah Kerr puis « Rendez-vous avec le destin » en 1994 par Glenn Gordon Caron avec Warren Beatty et Annette Bening – entrant ainsi dans le cercles très fermé des fils les plus revisités (« A star is born », « King Kong », « L’invasion des profanateurs »).

 

« Les désirs sont nos rêves éveillés »

 

Elle_et_lui_Irene_Dunne

Plus encore que son statut de grand classique, « Elle et lui » est avant tout un sommet du mélodrame hollywoodien. Une formidable romance entre deux êtres dont la simplicité du titre traduit l’évidence. Même si a priori rien ne semblait les prédestiner à se rencontrer et encore moins à s’aimer. McCarey et son scénariste Delmer Daves articulent ainsi le film en deux parties distinctes : une première partie sur le paquebot de croisière, dédiée à la rencontre et à la séduction, qui se fait légère et pétillante comme une bulle de champagne rosé et rappelle le goût du réalisateur pour la screwball comedy. Tandis que la seconde, plus terre à terre, se révèle beaucoup plus dramatique. Un glissement progressif de tonalité qui fait basculer le récit de l’insouciante vers la dureté et qui donne au film toute sa belle émotion, faite de beaux sentiments et de pudeur contenue. Mais le film doit aussi beaucoup à son duo de comédiens et à leur formidable alchimie. Si Charles Boyer est formidable d’assurance et de détachement feint, c’est surtout la piquante Irene Dunne qui, de par son mélange d’humour, de fantaisie et de fragilité, porte le film vers des sommets d’émotions. Force est de constater que dans le genre, quatre-vingt ans plus tard, on n’a pas fait mieux. Comme quoi, les grandes histoires d’amour sont définitivement immortelles. Un chef d’œuvre absolu et intemporel.

 

Elle_et_lui_Leo_McCarey

 

****

 

Le blu-ray : Uniquement disponible depuis de nombreuses années dans des copies infâmes, « Elle et lui » est ici présenté pour la première fois dans un Master Haute-Définition fraichement restauré par Lobster Films et le MOMA à partir d’une copie personnelle de Leo McCarey. Le film est présenté en version originale américaine (1.0). Des sous-titres français sont également disponibles.

 

Côté bonus, cette belle édition propose une présentation du film par Serge Bromberg, une seconde présentation centrée sur les travaux de restauration du film, « The Champeen » de Robert F. McGowan (1923), une Bande-annonce du film (2020) ainsi qu’une Galerie photos.

 

Édité par Lobster Films, « Elle et lui » est disponible en combo blu-ray + DVD depuis le 11 décembre 2020.

 

Le site Internet de Lobster Films est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!