Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 Jan

Le sport favori de l'homme

Publié par Platinoch

Un grand merci à Elephant Films pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le blu-ray du film « Le sport favori de l’homme » de Howard Hawks.

 

Le_sport_favori_de_l_homme

« Avez-vous pour habitude de ruiner la vie des hommes ? »

 

Vendeur dans un magasin de sports, spécialiste de la pêche apprécié de tous, Roger Willoughby est envoyé par son directeur pour prendre part à un grand concours sur le lac Wakapooge. Mais Roger n’aime pas vraiment la pêche et avoue alors à Abigail Page, la charmante organisatrice, qu’il déteste le poisson et que sa réputation ne repose que sur des mensonges. Mais Abigail se met en tête d’initier Roger pour qu’il puisse concourir…

 

« Un professeur ne peut pas concourir avec ses élèves ! »

 

Le_sport_favori_de_l_homme_Rock_Hudson

Pour tout cinéphile, le nom de Howard Hawks reste immanquablement associé aux grandes heures de l’âge d’or hollywoodien dont il fut l’un des réalisateurs les plus éminents. Et pour cause, fort d’une longue et éclectique filmographie, il enchaina les succès en touchant un peu à tous les genres : du film de gangster (« Scarface » en 1932) au film de guerre (« Sergent York » en 1941) en passant par le film noir (« Le port de l’angoisse » en 1944 et « Le grand sommeil » en 1946) ou encore le western (« La rivière rouge » en 1948 et « La captive aux yeux clairs » en 1952). Mais s’il y a bien un genre dans lequel le cinéaste excellera, c’est bien la comédie. Grande figure du Screwball, il a ainsi signé quelques grands classiques du genre, comme « L’impossible Monsieur Bébé » (1938), « Boule de feu » (1941) ou « Allez coucher ailleurs » (1949). Mais en ce milieu des années 60, à presque soixante-dix ans, Hawks est un vestige de l’ancien temps. Un cinéaste en fin de carrière occupé pour l’essentiel à refaire plus ou moins le même film (« Rio Bravo », puis « El dorado » et « Rio Lobo »). Seule exception, « Le sport favori de l’homme » qui lui permet de renouer – une ultime fois – avec le registre de la comédie, après s’en être éloigné pendant plus de dix ans.

 

« Vous ne savez ni nager ni mener une barque ? En somme vous êtes un sportif de la télé ! »

 

Le_sport_favori_de_l_homme_Paula_Prentiss

C'est bien connu, « le sport favori de l'homme », c'est la pêche. Un sport tranquille, au contact de la nature, qui ne demande pas trop d'effort et qui permet de faire ressortir ses plus bas instincts de prédateurs. Pourtant, s’il y’en a bien un qui déteste ce sport, c’est bien Roger Willoughby. Mais ce dernier se garde bien de le dire, puisqu’il est l’auteur d’un best-seller sur le sujet. Alors même qu’il n’y connait rien. A l’évidence, Howard Hawks se remémore ici les grandes heures de la screwball comedy qu’il tente de remettre au goût du jour en l’adaptant aux us plus légers des sixties (prémices de la libération sexuelle). Il signe ainsi une drôle de comédie sur le mensonge où la pêche ne semble être qu’un prétexte pour parler de l’évolution des mœurs et des relations hommes-femmes en contournant malicieusement le code de censure. Cela donne lieu à une comédie charmante où s’entremêlent des gags burlesques (la voiture trop petite pour le héros), des séquences absurdes (le faux indien, la course après l’ours), des éléments de vaudeville mâtinés de sous-entendus sexuels aussi évidents qu’amusants (le chassé croisé des femmes dans le bungalow du héros). Surtout, on s’amuse beaucoup de voir Rock Hudson, alors symbole du parfait séducteur américain viril, se faire malmener par une poignée de femmes bien plus habiles et décidées que lui. Sans être l’un des sommets de sa filmographie, « Le sport favori de l’homme » reste un Hawks tout à fait plaisant et recommandable.

 

Le_sport_favori_de_l_homme_Howard_Hacks

 

***

Le blu-ray : Le film est présenté en version restaurée dans un nouveau Master Haute-Définition et proposé en version originale américaine (2.0) ainsi qu’en version française (2.0). Des sous-titres français sont également disponibles.

 

Côté bonus, le film est accompagné d’une présentation de Rock Hudson par Jean-Pierre Dionnet ainsi que de bandes-annonces.

 

Édité par Elephant Films, « Le sport favori de l’homme » est disponible en combo blu-ray + DVD ainsi qu’en édition DVD depuis le 8 décembre 2020.

 

Le site Internet d’Elephant Films est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!