Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
07 Jan

Les yeux bandés

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Films noirs-Policiers-Thrillers, #Comédies

Un grand merci à Elephant Films pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le blu-ray du film « Les yeux bandés » de Philip Dunne.

 

Les_yeux_bandés

« Dans ce monde, la chose qui a le plus de valeur, c’est l’intelligence »

 

Un éminent psychiatre, le docteur Bartholomew Snow, est convoqué en grand secret par le général Prat. Il lui est demandé de soigner un savant, ancien patient qui souffre de troubles émotionnels et nerveux, dans le but d’éviter que l’URSS ne profite de la situation pour le faire passer dans son camp. Ce dernier est tenu au secret dans une base, contre son gré. Snow y est amené…les yeux bandés.

 

« Certains hommes ont la manie d’offrir à boire ou à diner pour séduire les femmes. Moi je leur offre le mariage ! »

 

Les_yeux_bandés_Claudia_Cardinale

Évoquer Philip Dunne, c'est avant tout évoquer l'un de scénaristes les plus prolifiques et les plus importants de l'âge d'or hollywoodien. C'est qu'en plus de trente ans de carrière, il aura enchaîné les collaborations prestigieuses avec les plus grands réalisateurs de sa génération: John Ford, Joseph Mankiewicz, Henry King, Jacques Tourneur ou encore Michael Curtiz. Sa filmographie reste ainsi ponctuée de chefs d'œuvres tels que « Qu'elle était verte ma vallée », « L'aventure de Madame Muir », « David et Bethsabée », « La tunique » et sa suite « Les gladiateurs », ou encore « L'extase et l'agonie ». Mais Dunne fut aussi, sur le tard, réalisateur d'une petite dizaine de films, pour lesquels il ne connaitra pas le même succès que pour son travail de scénariste. Parmi ses réalisations les plus notables, on compte « 10 rue Fredrik » avec Gary Cooper, un Elvis mineur (« Amour sauvage ») et son dernier film « Les yeux bandés ».

 

« Étanchéité égal sécurité ! »

 

Les_yeux_bandés_Rock_Hudson

Adaptation d'un roman de Lucille Fletcher, « Les yeux bandés » (1965) est une comédie policière qui s’inscrit pleinement dans un sous-genre cinématographique très en vogue dans les années 60 et dont les icônes s’appelaient Cary Grant (« La mort aux trousses », « Charade ») et Gregory Peck (« Mirage », « Arabesque »). Il en reprend d’ailleurs les principaux arguments, à savoir un personnage ordinaire masculin plongé, contre son gré, au cœur d’un complot d’espionnage qui le dépasse totalement et qui  rencontrera, en chemin, une jeune femme séduisante qui lui prêtera main forte. Ici, l’enjeu ne sera pas de trouver un message secret ou des timbres de valeur. Le héros, un honorable psychiatre réputé de New York, devra ainsi sauver un éminent scientifique en proie à des troubles psychiques. Le tout en se mettant à dos l’armée, la CIA, le FBI, et la sœur italienne du scientifique. Et sans savoir vraiment à qui se fier. Le film fonctionne donc comme une vaste course-poursuite qui mêle deux niveaux d’intrigues avec d’une part un thriller paranoïaque et d’autre part une comédie romantique. Mais dans les deux cas, malgré un second degré constant (le film se moque un peu de la paranoïa de la Guerre froide et des dérives qu’elle engendre), le film souffre sans doute d’un rythme un peu trop poussif pour fonctionner pleinement, malgré quelques gags qui fonctionnent plutôt bien (notamment avec la secrétaire du héros, ou son arnaque au mariage pour profiter des femmes). On en retiendra un final aussi improbable qu’homérique (la recherche de la maison à l’oreille, la traversée dans les marais). Et le charme d’un casting très sixties, porté par le glamour du tandem Rock Hudson/Claudia Cardinale et des seconds rôles mordants (Brad Dexter, Jack Warden, Guy Stockwell).

 

Les_yeux_bandés_Philip_Dunne

 

**

Le blu-ray : Le film est présenté dans un nouveau Master restauré en Haute-Définition et est proposé en version originale américaine (2.0) ainsi qu’en version française (2.0). Des sous-titres français sont également disponibles. 

 

Côté bonus, le film est accompagné de « Le Chaînon manquant », présentation et analyse du film par Julien Comelli et Erwan Le Gac, d’un portrait de Rock Hudson par Jean-Pierre Dionnet et d’une Bande-annonce d’époque.

 

Édité par Elephant Films, « Les yeux bandés » est disponible en combo blu-ray + DVD ainsi qu’en édition DVD depuis le 8 décembre 2020.

 

Le site Internet d’Elephant Films est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!