Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
02 Feb

Crash

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Films noirs-Policiers-Thrillers, #Drames

Un grand merci à Carlotta Films pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le 4k UHD blu-ray du film « Crash » de David Cronenberg.

 

Crash

« Quand on a vécu ça, on ne devrait plus pouvoir regarder une voiture. Et encore moins la conduire. »

 

James Ballard, un producteur de films publicitaires, s'épuise à rechercher un regain de désir dans des expériences sexuelles, toujours nouvelles, toujours décevantes, menées avec sa femme Catherine. Un jour, il perd le contrôle de sa voiture et tue un autre conducteur. Lui-même blessé, et hospitalisé, il rencontre la femme de l'homme qu'il a tué, Helen Remington, et se laisse tout comme elle fasciner par un photographe médical, Vaughan, dont le goût pour les blessures et les mutilations va bien au-delà de la conscience professionnelle. James bascule dans un univers où la violence routière, de reconstituée, devient réelle.

 

« Tout cela procure une sorte d’exaltation. Je ne comprends pas bien pourquoi. »

 

Crash_James_Spader

Venu de la scène underground et du cinéma expérimental, le canadien David Cronenberg se fait d’abord un nom dans le domaine du film d’horreur où ses réalisations (« Frissons », « Chromosome 3 », « Videodrome », « La mouche ») font alors systématiquement sensation. Mais le cinéaste, fasciné par les univers bizarres et  le monde de la psychanalyse (« Spider », « A dangerous method »), est aussi un fin lettré exigeant, capable de porter à l’écran des œuvres littéraires réputées inadaptables telles « Le festin nu » (1991) d’après William Burroughs et « Crash » d’après J. G. Ballard. Tourné en 1996, ce dernier suscita de nombreuses controverses et polémiques. Ce qui ne l’empêcha pas, paradoxalement, d’obtenir le Prix spécial du jury au Festival de Cannes. Ce qui reste à ce jour sans doute la plus prestigieuse distinction reçue par le cinéaste.

 

« Peut-être la prochaine fois, chérie. Peut-être la prochaine fois. »

 

Crash_Elias_Koteas

On a coutume de dire qu'il n'y a souvent qu'un pas entre l'amour et la haine. Un adage que pourrait reprendre à son compte David Cronenberg pour parler la frontière ténue qui sépare - souvent - le plaisir de la douleur. Dans « Crash », c'est un terrible accident de voiture qui éveillera chez son héros des pulsions sexuelles aussi étranges qu’intenses. Comme souvent chez le cinéaste, la sexualité est avant tout cérébrale, se retrouvant intimement liée à la psyché. En la matière, « Crash » est ainsi construit comme une plongée aux tréfonds de l'âme humaine pour tenter de sonder et de comprendre les fantasmes les plus refoulés et inavouables. Avec en creux la question de savoir si un fantasme à vocation à être forcément réalisé. Dans le cas présent, le trouble du personnage nait d’une forme de confusion entre la peur de mourir et l’excitation que celle-ci lui a procuré. Comme s'il y avait au fond, dans la violence de l'accident et dans le risque de frôler la mort, une forme d'adrénaline à même de transcender le plaisir charnel autant que le désir de vivre. « Crash » filme ainsi la quête morbide de ces personnages, équilibristes en sursis, de cette pulsion de vie née dans un mélange de taule, de feu et de sang, à laquelle ils sont devenus totalement addicts. Une étrange balade nocturne, à la fois élégiaque et hédoniste, dans laquelle Cronenberg projette la face sombre d’une certaine mythologie américaine (les grosses bagnoles et ses célèbres accidentés que sont James Dean et Jayne Mansfield). Bizarre, malsain et fortement dérangeant.    

 

Crash_Holly_Hunter

 

*

Le 4k UHD blu-ray : Le film est présenté dans une nouvelle restauration 4k, en version originale américaine (5.1 et 2.0) ainsi qu’en version française (2.0). Des sous-titres français sont également disponibles.

 

Côté bonus, cette très riche édition comprend « TIFF Talks » : rencontre avec Viggo Mortensen et David Cronenberg (52 min.), « Le Défi Cronenberg : entretien avec Peter Souchinski (20 min.), « Animaux mécaniques » : entretien avec Jeremy Thomas (17 min.), « Howard Shore donne le La » : entretien avec le compositeur (23 min.), « Sur les chapeaux de roue » : entretien avec Deirdre Bowen, directrice casting (27 min.), Entretiens (archives promotionnelles) avec David Cronenberg et les acteurs du film, un module sur les coulisses du tournage (11 min.), 3 Courts métrages de David Cronenberg (« Le Nid » (« The Nest », 2013, 10 min.), « Caméra » (« Camera », 2000, 7 min.), « Le Suicide du dernier juif sur Terre dans le dernier cinéma sur Terre » (« At the Suicide of the Last Jew in the World in the Last Cinema in the World », 2007, 4 min.)). Des bandes-annonces vient compléter cette édition.

 

Édité par Carlotta Films, « Crash » est disponible en DVD, blu-ray et coffret ultra collector blu-ray + DVD + livre (dont il constitue le n°17) tiré à 3500 exemplaires, ainsi qu’en éditions blu-ray et DVD seuls, depuis le 21 octobre 2020.

 

Crash_Carlotta_Films

 

Le site Internet de Carlotta Films est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!