Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 Mar

Des pas dans le brouillard

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Films noirs-Policiers-Thrillers

Un grand merci à Sidonis Calysta pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le DVD du film « Des pas dans le brouillard » d’Arthur Lubin.

 

Des_pas_dans_le_brouillard

« Quand on diffère un supplice, il n’en devient que plus pénible »

 

Assassin de sa femme, Stephen Lowry joue de manière si convaincante les veufs éplorés, que ses proches croient à son deuil. C’est désormais de sa jeune domestique qu’il lui faut se débarrasser, celle-ci ayant découvert une preuve contre lui. Elle s’en sert habilement pour obtenir ce qu’elle désire. A ses risques et périls…

 

« A chaque fois que je regarde son portrait, c’est étrange, c’est comme si elle avait quelque chose à me dire »

 

Des_pas_dans_le_brouillard_Stewart_Granger

Yes man des Studios Universal, le prolifique Arthur Lubin restera principalement célèbre pour ses innombrables comédies populaires de série B. Si on lui doit, entre autres, de nombreuses aventures du duo comique Abott et Costello (« Deux nigauds soldats », « Deux nigauds aviateurs », « Deux nigauds marins »...), il s’illustrera surtout par ses comédies animalières, alors très en vogue dans les années 50 (« Rhubarb, le chat millionaire » et toute la saga consacrée à « Francis » la mule parlante). Ce qui ne l’empêcha pas, en creux, de se frotter à des registres plus sombres. Comme avec l’horrifique « Le fantôme de l’opéra » (1943) ou le film noir « Impact » (1949). C’est ainsi qu’en 1955, entre deux épisodes de « Francis » (dont l’un lui permettra de lancer la carrière d’un jeune débutant nommé Clint Eastwood), il part en Angleterre tourner « Des pas dans le brouillard » d’après une nouvelle publiée  trente ans auparavant. Un projet pour lequel il pensa d’abord réunir Glynis Johns et Alec Guiness, puis Maureen O’Hara et George Sanders, avant que les rôles ne soient finalement attribués à Jean Simmons et Stewart Granger, alors mari et femme à la ville.

 

« Une autre femme a déjà cru me dominer. Je te conseille de ne pas aller trop loin »

 

Des_pas_dans_le_brouillard_Jean_Simmons

Le brouillard est un phénomène naturel souvent associé à une certaine idée de duplicité. Comme un voile qui masquerait ou déformerait la réalité. « Des pas dans le brouillard » est ainsi construit selon cette même idée. Marqué par la mort dès sa séquence d'ouverture, le film joue d'emblée sur les faux semblant: a peine rentré dans sa grande demeure bourgeoise, le veuf éploré retrouve son allant et son sourire, satisfait d'avoir commis un crime qu'il croit parfait. C'était sans compter qu'il puisse tomber sur plus malin que lui. En l'occurrence Lily, sa discrète petite soubrette, pas dupe pour un sou et toute aussi manipulatrice que lui. S'en suivra alors un thriller psychologique vénéneux centré sur l'ambiguïté de la relation entre ces deux personnages liés par ce sombre secret. Lily cherchera par ce biais une forme de reconnaissance, se faisant nommer gouvernante pour dominer les autres domestiques qui la maltraitaient depuis toujours et obtenir finalement leur renvoi. Tandis que le héros cherchera d'abord à l'amadouer et de la séduire pour mieux essayer de s'en débarrasser, quitte à commettre le crime de trop. S’instaure alors une guerre d'usure dans laquelle chacun surprendra l'autre par sa force mentale et son esprit de résilience. Outre un scénario formidablement machiavélique, le film vaut surtout pour son mélange des genres et la transposition des codes du film noir dans un décor de drame victorien. Mais c'est aussi un formidable numéro d'acteurs auquel se livrent Stewart Granger, dont l'allure altière et froide sied formidablement a ce personnage de salaud calculateur, et Jean Simmons, dont le visage innocent cache ici un tempérament de feu. Un thriller psychologique d'une belle efficacité. 

 

Des_pas_dans_le_brouillard_Arthur_Lubin

 

***

Le DVD : Le film est présenté en version restaurée dans un Master Haute-Définition, en version originale anglaise (2.0) ainsi qu’en version française (2.0). Des sous-titres français sont également disponibles.

 

Côté bonus, le film est accompagné de trois présentations respectivement signées Bertrand Tavernier, Patrick Brion et François Guérif.

 

Édité par Sidonis Calysta, « Des pas dans le brouillard » est disponible en DVD depuis le 2 mars 2021.

 

Le site Internet de Sidonis Calysta est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!