Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 Apr

Do the right thing

Publié par Platinoch  - Catégories :  #comedies dramatiques, #Drames

Un grand merci à Universal Pictures pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le 4k UHD blu-ray de « Do the right thing » de Spike Lee.

 

Do_the_right_thing

« Je ne vois jamais un italo-américain ici. Ta clientèle c’est que des blacks. Alors si tu veux qu’on dépense notre fric ici, on a notre mot à dire ! »

 

À Brooklyn, c’est littéralement le jour le plus chaud de l’année. Mookie, un jeune afro-américain, est livreur à la pizzeria du quartier, tenue par Sal et ses deux fils, d’origine italienne. Chacun vaque à ses occupations, mais la chaleur estivale va bientôt cristalliser les tensions raciales.

 

« Pourquoi tu as tant de haine en toi ? »

 

Do_the_right_thing_John_Turturo

On a coutume de dire que la canicule est propice au calme et à l’inertie. Chez Spike Lee, elle est plutôt synonyme de suffocation et aurait une fâcheuse tendance à échauffer les esprits. « Do the right thing » est ainsi la chronique de deux journées caniculaires dans le quartier de Bedford, à Brooklyn. Un quartier populaire quasi exclusivement peuplé par la communauté afro-américaine, exception faite d’un couple d’épiciers coréens et d’une famille d’italiens qui tiennent une pizzeria, dernier lieu de convivialité d’un quartier déclinant. Mais en dépit de l’ambiance a priori badine, de la légèreté des problèmes de chacun et des rapports faussement cordiaux que peuvent entretenir les différents protagonistes, la cordialité demeure ici une façade. Les relations restant dominées par les préjugés et par des ressentiments exacerbés. Telle une poudrière prête à exploser à la première petite étincelle. Même la plus futile. Premier volet d’une trilogie informelle consacrée à la condition de la communauté afro-américaine en Amérique (suivront « Mo’ better blues » en 1990 et « Jungle fever » en 1991), « Do the right thing » est sans doute le film dans lequel le cinéaste aborde la question du racisme de la façon la plus frontale et surtout la plus dramatique.

 

« Je devrais peut-être jouer les héros plus souvent »

 

Do_the_right_thing_Spike_Lee

Trente ans avant les violences de Charlotteville et le meurtre révoltant de George Floyd, Spike Lee dressait déjà en 1989, avec « Do the right thing », le constat accablant et alarmant d’une société américaine gangrénée par un racisme ordinaire et rongée par une violence (policière, mais pas que) omniprésente. De même qu’il démythifiait le concept fondateur mais illusoire du « melting pot », dénonçant au contraire des relations difficiles voire conflictuelles entre les différentes communautés qui se côtoient sans vraiment se fréquenter. Mais comme l’indique son titre, « Do the right thing » est aussi - et avant tout - une question de choix, explicitée dans les derniers instants du film, entre la lutte pacifique prônée par Martin Luther King ou au contraire la résistance violente recommandée par Malcolm X. Et c’est peut-être là, dans la radicalité de sa réponse, que le film trouve sa limite. Car même s’il exprime pleinement la colère légitime de toute une communauté, il reste difficile de cautionner toute forme de recours à la violence, quelle qu’elle soit. Et ce d’autant plus que l’exemple choisi par le cinéaste est on ne peu plus bancal (Sal n’est pas foncièrement un mauvais bougre, Radio Barjo reste un énergumène violent et peu sympathique). Une fin quelque peu déconcertante et forcément polémique qui vient donc conclure ce film puissant et audacieux, et qui fascine formellement par la virtuosité avec laquelle le cinéaste parvient à donner vie à ce quartier et à exposer des enjeux complexes grâce à une poignée de personnages. Du cinéma coup de poing.

 

Do_the_right_thing_Danny_Aiello

 

***

Le 4k UHD blu-ray : Le film est présenté dans une magnifique version restaurée, qui redonne aux couleurs tout leur éclat originel. Il est présenté en version originale américaine (DTS : X) ainsi qu’en versions française (5.1) et allemande (DTS : X).  Des sous-titres français, allemands, tchèques, hindis et anglais pour malentendants sont également disponibles.

 

Côté bonus, le film est accompagné d’une introduction de Spike Lee pour l’édition 20ème anniversaire« Do The Right Thing : 20 ans plus tard », de Commentaires audio de Spike Lee, Ernest Dickerson (dir. photo), Wynn Thomas (décors) et de Joie Lee, de « Do The Right Thing » : making of (60 min.), d’une Interview de Barry Brown (monteur), des Storyboards originaux « The Riot Sequence » avec introduction de Spike Lee, de la Conférence de presse à Cannes 1989, de 11 scènes coupées, des modules « Dans les coulisses avec Spike Lee » et« des répétitions au tournage » ainsi que de deux bandes-annonces.

 

Édité par Universal Pictures, « Do the right thing » est disponible en édition limitée steelbook 4k UHD blu-ray + blu-ray depuis le 3 février 2021.

 

 

Le site Internet de Universal Pictures est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!