Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 Apr

Les grandes manoeuvres

Publié par Platinoch  - Catégories :  #comedies dramatiques

Un grand merci à Coin de Mire Cinéma pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le blu-ray du film « Les grandes manœuvres » de René Clair.

 

Les_grandes_manoeuvres

« Je vous ai attendu toute la nuit. La France peut bien vous attendre quelques minutes de plus, non ? »

 

Armand de La Verne, jeune et beau lieutenant au 33ème Dragons et Don Juan invétéré, a fait le pari devant tout son régiment de séduire à coup sûr la première femme venue… Il tombe sur Marie-Louise à qui il fait une cour empressée. Mais sa proie a appris le pacte grossier dont elle fait l’objet. Elle ferme sa porte, n’ouvre pas ses lettres, refuse ses fleurs. Pour la première fois de sa carrière, Armand est déconcerté par la résistance d’une femme qui semble voir clair dans son jeu. Il tombe amoureux pour la première fois…

 

« Celle qui gagne la cage gagnera mon cœur »

 

Les_grandes_manoeuvres_Gérard_Philippe

Compagnon de route des Dadaïstes qui parraineront ses débuts de cinéaste (notamment par le film « Entr’Acte »), René Clair s’impose au milieu des années 20 comme l’une des figures du cinéma d’avant-garde français. Reconnu pour son style audacieux et surréaliste (« Paris qui dort », « Le voyage imaginaire »), il accède vite à une certaine reconnaissance internationale. Mais le passage au parlant marquera un frein dans sa carrière : en dépit du succès de « Sous les toits de Paris » et « A nous la liberté », ses films suivants que sont les satires sociales « Quatorze juillet » et « Le dernier milliardaire » seront des échecs publics. Marqué par ses revers, il décide alors de partir travailler en Angleterre puis, la guerre venant, à Hollywood où il fera parti des quelques réalisateurs tricolores en exil (avec Renoir et Duvivier notamment). Il y réalisera quatre films (dont « La belle ensorceleuse » avec Marlène Dietrich), avant de revenir en France à la fin de la guerre où il reviendra à des sujets plus classiques (« Le silence est d’or », « Les belles de nuit ») et des adaptations littéraires (« La beauté du diable », « Porte des Lilas »). En 1955, il met en chantier « Les grandes manœuvres », son premier film en couleurs qui sera récompensé du Prix Louis-Delluc.

 

« Je sais lire dans les regards. Mais pas dans le tien. »

 

Les_grandes_manoeuvres_Brigitte_Bardot

En termes militaires, « Les grandes manœuvres » sont des exercices de grande ampleur, couvrant de vastes territoires et simulant des conditions réelles de combat. Comme une sorte de répétition générale en vue de la vraie bataille à venir. Mais pour René Clair, « Les grandes manœuvres » ce sont surtout les stratégies élaborées par les jeunes officiers pour séduire les jeunes femmes lors des festivités mondaines organisées en leur honneur juste avant les exercices miliaires. Sûrs de leur fait, paradant sur leurs chevaux dans leurs uniformes d’apparat, ces derniers se livrent alors aux jeux de l’amour et du hasard en  pariant sur des cibles féminines potentielles qu’il leur faudra conquérir. L’occasion pour le réalisateur de se livrer à une relecture très libre de « Don Juan » et des « Liaisons dangereuses », le tout dans une atmosphère joyeuse et badine (formidable scène de duel) qui ne saurait occulter sa part de cruauté (terrible scène où Michèle Morgan vient dire adieu à son amoureux sous les quolibets de ses camarades) et une conclusion doublement tragique (le héros perd pour toujours sa bien-aimée tandis que la Première Guerre mondiale qui se profile à l’horizon s’apprête à faucher cette jeunesse et sa belle insouciance). Porté par un casting remarquable - comptant notamment Gérard Philippe, Yves Robert, Michèle Morgan, Brigitte Bardot ou encore Lise Delamare - le film reste un bien agréable moment de cinéma à l’ancienne. C’est à dire formellement très classique mais en même temps très élégant.

 

Les_grandes_manoeuvres_Yves_Robert

 

***

Le blu-ray : Le film est présenté en Haute-Définition, dans une version restaurée en 4K à partir du négatif image et du négatif son français par TF1 Studio, avec le CNC, OCS et Coin de Mire Cinéma. Il est proposé en version originale française (2.0). Des sous-titres français pour malentendants sont également disponibles.

 

Côté bonus, la collection « La séance » propose un formidable concept : celui de reproduire les conditions d’une véritable séance d’époque. En mode « Séance complète », le film sera ainsi précédé des authentiques actualités Pathé de la semaine de sortie du film ainsi que de publicités et bandes-annonces d’époque, le tout en HD. En mode film seul, « Les grandes manœuvres » se lancera directement. Le film est également accompagné d’une fin alternative inédite.

 

Édité par Coin de Mire Cinéma, « Les grandes manœuvres » est disponible depuis le 9 avril 2021 dans une très belle édition Digibook, limité à 3000 exemplaires numérotés, comprenant le blu-ray + le DVD du film ainsi qu’un livret reproduisant  des documents d’époque (24 pages), 10 reproductions de photos d’exploitation (15,5 x 11,5 cm) et la reproduction de l’affiche d’époque (29 x 23 cm). Un très bel objet qui ravira tous les cinéphiles.

 

Les_grandes_manoeuvres_Coin_de_mire_cinéma

 

Le site Internet de Coin de Mire Cinéma est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!