Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 May

Mort subite

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Films d'action, #Films noirs-Policiers-Thrillers

Un grand merci à ESC Editions pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le DVD du film « Mort subite » de Peter Hyams.

 

Mort_subite

« Faites tout ce que vous pouvez pour satisfaire nos exigences sinon nous mourrons tous en même temps ! »

 

Darren McCord, un modeste employé d'un stade de hockey, l'Arena, s'apprête à assister à un match en compagnie de ses enfants. Quatre-vingt-dix minutes avant la rencontre, un commando investit l'Arena et prend en otage les membres de la tribune d'honneur, menaçant de tout faire sauter s'il n'obtient pas la rançon d'un milliard de dollars reclamée à la Maison-Blanche. Emily, la petite fille de Darren, est également capturée par le commando. McCord va tout tenter pour sauver son enfant et les milliers de spectateurs enfermés dans le stade.

 

« Tant pis si je suis un traitre. Bientôt je serai riche ! »

 

Mort_subite_Powers_Boothe

Passionné de karaté depuis son plus jeune âge, le bruxellois Jean-Claude Van Damme débarque à seulement vingt-deux dans à Los Angeles pour tenter d’y vivre son rêve hollywoodien. Coup de chance pour lui, en cette décennie des eighties, Hollywood se passionne pour les films d’actions testostéronés et les acteurs bodybuildés (dont Stallone et Schwarzenegger seront les représentants plus en vue). Ainsi, après quelques années de galères, il réussira à se faire progressivement un nom dans le registre des films d’arts martiaux, qu’il modernise en proposant des combats aux chorégraphies particulièrement spectaculaires. A la fin des années 80, il connait ainsi une ascension fulgurante, enchainant les succès aussi bien dans les films d’arts martiaux (« Bloodsport », « Kickboxer », « Full contact », « Double impact ») que de science-fiction (« Cyborg », « Universal soldier »). Devenu une vedette à la notoriété bien assiste, il cherche au milieu des années 90 à se renouveler avec des projets plus qualitatifs à même de donner une autre dimension à sa carrière. Il fait ainsi appel au réalisateur Peter Hyams (« Capricorn one », « Outland », « La nuit des juges ») qui le dirige coup sur coup dans « Timecop » (1994) puis « Mort subite » (1995).

 

« Mon papa tient toujours ses promesses ! »

 

Mort_subite_Peter_Hyams

En hockey (comme dans d’autres sports), la « Mort subite » est une règle qui permet de départager deux équipes qui se retrouvent à égalité à l’issue du temps réglementaire d’un match. La première équipe qui marque le point étant alors déclarée vainqueur. Le facteur chance ayant alors une réelle part d’importance. Ici, la finale du championnat national de hockey sera l’objet d’une sanglante prise d’otages terroriste du stade et de ses milliers de spectateurs, incluant le Vice-président des Etats-Unis. La bonne idée scénaristique étant de calquer le déroulement des évènements et les ultimatums des terroristes sur la temporalité du match en cours, apportant ainsi une double tension au film. Ultra référencé (on pense très clairement à « Piège de cristal » et à « Un tueur dans la foule »), ce « Mort subite » permet à Van Damme de s’essayer à un registre un peu différent en ce que le film ne repose pas sur ses seuls muscles et sa capacité à se battre mais bien sur un scénario machiavélique offrant quelques bons rebondissements. Ainsi, la dimension spectaculaire du film ne repose pas tant sur ses scènes de combat (au demeurant de bonne facture mais moins présentes que dans d’autres films de Van Damme) que sur l’action générale et ses cascades explosives. Mais le tout se déroulant toujours avec une pointe de second degré, comme lorsque le héros s’offre un moment de bravoure en remplaçant quelques instants et malgré lui le gardien de but pendant le match. Ajoutons à cela quelques seconds rôles efficaces (à commencer par l’excellent Powers Boothe ou Dorian Harewood) et il en résulte un film à la fois très efficace et jouissif à souhait. A l’évidence, l’un des meilleurs films de la filmographie de Jean-Claude Van Damme.

 

Mort_subite_Jean_Claude_Van_Damme

 

***

Le DVD : Le film est présenté en version originale américaine (5.1) ainsi qu’en version française (5.1). Des sous-titres français sont également disponibles.

 

Côté bonus, le film est accompagné de « À propos de Peter Hyams », présentation du film et du cinéaste par Hélène Merrick et « Van Damme partie 2 : entretien avec Arthur Cauras ».

 

Édité par ESC Editions, « Mort subite » est disponible en DVD ainsi qu’en combo blu-ray + DVD depuis le 21 avril 2021.

 

Le site Internet de ESC Editions est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!