Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 May

Napoli Spara !

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Films noirs-Policiers-Thrillers

Un grand merci à StudioCanal pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le blu-ray du film « Napoli spara ! » de Mario Caiano.

 

Napoli_spara

« A Naples, des tas de gens prétendent travailler pour moi. Des gens que je ne connais pas et qui veulent se donner de l’importance. Le nom de Santoro est toujours vu comme une garantie ! »

 

Dans le milieu de la pègre, l’incessante vague de criminalité occupe fort la police : des trains sont pillés, des innocents tués, le crime envahit les rues au mépris de la population. Fraîchement muté à Naples, le commissaire Belli tente de lutter contre la criminalité, véritable cancer de la ville, et en particulier contre Santoro, un mafieux qui ne connait aucune limite.

 

« Je suis payé pour protéger tout le monde, sans exception. Les gens bien. Et ceux de ton espèce. »

 

Napoli_Spara_Leonard_Mann

Le cinéma d’exploitation italien de l'après-guerre s'est calqué peu ou prou sur les modes successives du cinéma hollywoodien en prenant sur lui une petite dizaine d'années de retard. Comme si, d’une certaine manière, chacun de ces genres avait ainsi pu trouver son prolongement, ou du moins un un second souffle, en Italie après avoir décliné en Amérique. Se succéderont ainsi sur les écrans transalpins le film de cape et d'épée, le péplum, le western, le polar ou encore le film d'horreur. En appliquant toujours une même recette consistant à se réapproprier ces genres américains en y ajoutant une grandiloquence toute italienne, à tourner rapidement et, le plus souvent, en intégrant au casting une vedette étrangère (si possible américaine) pour faciliter les ventes à l'internationale. Pointure du cinéma d'exploitation italien, Mario Caiano, en bon tâcheron, se frottera successivement à l'ensemble de ces genres, et signera même ci et là quelques réussites, comme « La griffe du coyote » ou « L’œil du labyrinthe ».

 

« Même quand on a changé de vie on est toujours à votre merci »

 

Napoli_spara_Henry_Silva

Plus connu en France sous le titre « Assaut sur la ville », « Napoli spara ! » est un polar âpre qui se démarque un peu du poliziottesco habituel en ce qu'il ne porte jamais véritablement sur la mafia ni sur la question de la corruption des élites qui empêche la police d'assurer l'ordre. Certes, ces éléments apparaissent en arrière-plan, mais contrairement aux films de Damiani (« La mafia fait la loi » ou « Confession d’un commissaire de police au procureur de la république ») ou  de ses comparses (« La poursuite implacable » de Solima, « Société anonyme anti-crime » de Steno) centrés sur sujets, « Napoli spara ! » s’inscrit plus volontiers dans une veine classique du polar violent et rugueux façon Don Siegel (« Police sur la ville », « L’inspecteur Harry »). L’intrigue y est ainsi centrée sur un jeune commissaire de police aux méthodes borderline et sur sa traque obsessionnelle d'un insaisissable gangster qui met la ville de Naples à feu et à sang. Clairement, l’une des grandes réussites du film tient à son scénario qui reprend des éléments de westerns (une impressionnante attaque de train, l’arrestation d’un camion-citerne fou, une descente dans une salle de billard façon saloon, un guet-apens sur le bord d’une route) en les adaptant au contexte urbain d’un polar contemporain. Mais plus encore, le film doit aussi sa redoutable efficacité à ses scènes de violence crue (le traitement du pédophile à la prison) et à sa volonté clairement affichée de réalisme en plongeant la caméra au cœur de la vieille ville de Naples avec ses rues coupe-gorge, ses habitants parfois hostiles à la police et une précarité qui incite un pan complet de sa population à la débrouille (à l’image du personnage récurrent du petit gamin boiteux et de ses combines farfelues pour se faire un peu d’argent). Seul petit bémol, la manque relatif de charisme de l’acteur Leonard Mann, acteur américain qui a fait la quasi intégralité de sa carrière en Italie, et qui se fait quelque peu voler la vedette par son compatriote Henry Silva, formidable en tueur sanguinaire et sans morale. Sans être un sommet du genre, ce « Napoli spara ! » se révèle être un polar nerveux et sanglant particulièrement jouissif à regarder.

 

Napoli_spara_Mario_Caiano

 

***

Le blu-ray : Le film est présenté en version restaurée dans un Master Haute-Définition, en version originale italienne (2.0). Des sous-titres français sont également disponibles.

 

Côté bonus, le film est accompagné d’une présentation signée Jean-Baptiste Thoret ainsi que d’une interview croisée du réalisateur Mario Caino et de l’acteur Leonard Mann (69 min.) qui reviennent sur leur carrière respective et plus particulièrement sur ce film.

 

Edité par StudioCanal dans la collection « Make my day » (dont il constitue le n°35 en double programme avec le film « Le conseiller » de Alberto De Martino), « Napoli spara ! » est disponible en combo blu-ray + DVD depuis le 26 mai 2021.

 

Le site Internet de StudioCanal est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!