Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
08 Jul

Contre toute attente

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Films noirs-Policiers-Thrillers

Un grand merci à Sidonis Calysta pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le blu-ray du film « Contre toute attente » de Taylor Hackford. 

 

Contre_toute_attente

« Tu as déjà des problèmes. Tu veux des emmerdes en plus ? »

 

Blessé; le joueur de football américain Terry Brogan tombe sous le coup d’une sanction sévère : son équipe le congédie. Sous la pression de Jack Wise, un bookmaker véreux qui en sait beaucoup sur ses tricheries, Terry accepte de se lancer sur les traces de Jessy Wyler. En possession de 50.000 $ volés à celui qu’elle fuit, cette dernière se réfugie au Mexique. Quand Terry lui met la main dessus, il en tombe amoureux. Une erreur à ne pas commettre…

 

« Quoi que je fasse, il me tient d’une manière ou d’une autre »

 

Contre_toute_attente_Jeff_Bridges

Reporter dont les talents de documentariste ont été récompensé par deux Emmy Awards, Taylor Hackford glisse progressivement vers le cinéma de fiction à la fin des années 70. Lauréat de l’Oscar du meilleur court-métrage en 1978 et auteur d’un important succès public avec « Officier et gentleman » en 1983, il s’impose dès lors comme l’un des nouveaux cinéastes à suivre du début des années 80. C’est alors qu’il se lance dans la réalisation de « Contre toute attente ». Un projet d’autant plus ambitieux qu’il s’agit d’un remake – ou plus exactement d’une relecture assez libre – de « La griffe du passé », grand classique du film noir réalisé par Jacques Tourneur en 1947, lui-même adapté du roman « Pendez-moi haut et court » de Daniel Mainwaring.

 

« Pourquoi il faut que je te fasse peur pour que tu me regardes ? »

 

Contre_toute_attente_James_Woods

Exit cependant le cadre un peu minable de la station de service de province qui servait d’ouverture au film original. Hackford choisit ici de replacer son récit sous le soleil de Los Angeles et de son faste clinquant très eighties, avec ses stars du football, ses bars à la mode et ses programmes immobiliers luxueux. Là, une ancienne gloire du foot jugée inapte pour la compétition se verra offrir un joli pactole pour retrouver la fiancée d’un de ses amis qui s’est enfuie au Mexique. Mais ce qui aurait dû être des vacances dorées sous le soleil des tropiques se révèlera être un engrenage mortel, avec ses jeux de manipulations et ses parties de poker menteur dont on ne sait pas vraiment qui tire les ficelles. Un univers vicié qui laisse transparaitre un système de corruption généralisé qui s’étend des plages mexicaines jusqu’au gotha des affaires californien. Le cinéaste signe ainsi avec « Contre toute attente » un néo noir assez plaisant qui reprend toutes les figures classiques du genre, allant des amitiés troubles jusqu’à la femme (très) fatale qui conduira le héros à sa perte. Reprenant - dans les grandes lignes du moins - la trame scénaristique originale, Hackford revisite le film de Tourneur en lui insufflant ce que le code de censure ne permettait pas à Tourneur d’intégrer à son film : un peu plus de glamour, de provocation, de violence et surtout d’érotisme, grâce à la présence de la sculpturale Rachel Ward. Petite cerise sur le gâteau pour les cinéphiles : on y retrouve même l’actrice Jane Greer, héroïne et seule rescapée du casting du film de 1947 et Richard Widmark, grande figure du film noir classique des années 50 (« Le carrefour de la mort », « Panique dans la rue », « Les forbans de la nuit »). Marqué par les musiques de Genesis et par quelques scènes cultes (la course poursuite sauvage sur Sunset Boulevard), « Contre toute attente » reste un thriller sexy tout à fait savoureux.

 

Contre_toute_attente_Richard_Widmark

 

***

Le blu-ray : Le film est présenté dans un Master Haute-Définition, en version originale américaine (5.1 et 2.0) ainsi qu’en version française (2.0). Des sous-titres français sont également disponibles.

 

Côté bonus, le film est accompagné d’une présentation par Gérard Delorme (14 min.).

 

Édité par Sidonis Calysta, « Contre toute attente » est disponible en DVD ainsi qu’en combo blu-ray + DVD depuis le 20 mai 2021.

 

Le site Internet de Sidonis Calysta est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!