Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 Dec

Chiens perdus sans collier

Publié par Platinoch  - Catégories :  #comedies dramatiques

Un grand merci à Coin de Mire Cinéma pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le blu-ray du film « Chiens perdus sans collier » de Jean Delannoy.

 

Chiens_perdus_sans_collier

« Encore un qui va me détester. Mais je suis payé pour ça »

 

Jovial, attentif, le juge pour enfants Lamy est foncièrement bon. Il ne croit pas plus à la vertu des coups qu’à celle des pénitenciers et il ne punit pas. Il pense que chez un enfant, il y a toujours quelque chose à sauver. Francis, un « dur » malgré ses 15 ans, né de père inconnu, orphelin d’une mère démente, flanqué d’un grand-père gâteux et d’une grand-mère alcoolique, a volé des portefeuilles dans le vestiaire d’un stade…

 

« La vérité ça ne fait pas peur et ça ne fait pas mal »

 

Chiens_perdus_sans_collier_Jean_Gabin

Cinéaste à la longévité exceptionnelle, dont la filmographie s'étire sur près de sept décennies, Jean Delannoy reste avant tout célèbre pour ses adaptations littéraires. Des films à la technique irréprochable mais souvent critiquées pour leur froideur et leur caractère empesé (« La symphonie pastorale », « Mayerling », « La princesse de Clèves »). Exception faite sans doute de ses œuvres du début de la fin des années 50 et du début des années 60 (« Notre-Dame de Paris »), période au cours de laquelle il adapte avec une belle réussite plusieurs romans de Simenon (« Maigret tend un piège », « Maigret et l’affaire Saint-Fiacre », « Le baron de l’écluse »). De part le style de ses films, Delannoy fut ainsi l'une des victimes favorites de François Truffaut et des jeunes turcs de la Nouvelle-vague qui lui reprochèrent allègrement son académisme. Pourtant, il est étonnant de constater que les deux cinéastes partageront un même intérêt pour les difficultés liées à l'enfance et plus particulièrement pour les enfances maltraitées. Truffaut y consacrera véritablement deux films (« Les 400 coups » et « L'argent de poche »). Soit autant que Delannoy (« Le garçon sauvage » et « Chiens perdus sans collier »).

 

« Je te garde à l’œil, tu n’es plus tout seul maintenant ! »

 

Chiens_perdus_sans_collier_Serge_Lecointe

Adaptation du roman éponyme de Gilbert Cesbron, « Chiens perdus sans collier » s'intéresse aux affres de l'enfance vu par le prisme d'un juge pour enfants. Un homme bourru mais résolument intègre, chargé de s'assurer que les enfants laissés pour compte puissent avoir une seconde chance. Filmé avec un constant souci de pédagogie et de réalisme, le film présente ainsi toute une galerie de jeunes personnages livrés à eux mêmes et aux turpitudes d'un monde violent auquel ils ne sont pas encore préparés. C'est que dehors, le péril guette à chaque coin de rue: parents démissionnaires ou violents, délinquance, sans même parler des pédophiles qui pour qui ils représentent des proies faciles. S'il flirte parfois avec une forme de démagogie un peu facile (le regard condescendant porté sur la fille-mère), le film n'en est pas moins touchant, grâce notamment à l'interprétation pleine d'humanité rassurante de Jean Gabin et à la fraîcheur des jeunes comédiens qui l'entourent. Mais surtout le film est un formidable témoignage de ce paris prolétaire des années 50, avec ces quartiers populaires, ces fortifs et ces centres de l'assistance publique encore très rudimentaires, mais qui symbolisent déjà l'avènement d'un état providence. Et puis surtout, il y a cette fin optimiste, qui rappelle avec une certaine justesse que le plus important pour grandir c'est de recevoir de l'amour. Une jolie découverte. 

 

Chiens_perdus_sans_collier_Jean_Delannoy

 

***

Le blu-ray : Le film est présenté dans une nouvelle restauration 4K inédite à partir du négatif original par StudioCanal avec la participation du CNC. Il est proposé en version originale française (2.0). Des sous-titres français pour malentendants sont également disponibles.

 

Côté bonus, la collection « La séance » propose un formidable concept : celui de reproduire les conditions d’une véritable séance d’époque. En mode « Séance complète », le film sera ainsi précédé des authentiques actualités Pathé de la semaine de sortie du film ainsi que de publicités et bandes-annonces d’époque, le tout en HD. En mode film seul, « Chiens perdus sans colliers » se lancera directement.

 

Édité par Coin de Mire Cinéma, « Chiens perdus sans colliers » est disponible depuis le 10 septembre 2021 dans une très belle édition Digibook, limité à 3000 exemplaires numérotés, comprenant le blu-ray + le DVD du film ainsi qu’un livret reproduisant des documents d’époque (24 pages), 10 reproductions de photos d’exploitation (15,5 x 11,5 cm) et la reproduction de l’affiche d’époque (29 x 23 cm). Un très bel objet qui ravira tous les cinéphiles.

 

Chiens_perdus_sans_collier_blu_ray

 

Le site Internet de Coin de Mire Cinéma est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article
P
Je vais toujours au lit avec un esprit irréprochable, mais il y a des films qui sont réjouissants.
Répondre

Archives

À propos

Le site sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!