Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 Nov

Blitz

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Films noirs-Policiers-Thrillers

Un grand merci à Cinétrafic qui m’a permis de faire la chronique du dvd de « Blitz » de Elliott Lester, dans les bacs depuis le 2 novembre 2011.


http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/83/97/36/19750467.jpg« Un petit conseil : si vous vous trompez d’adversaire, ne vous trompez pas d’arme ! »


À Londres, un tueur en série s’en prend aux policiers. Que se passe-t-il lorsque ceux qui sont censés protéger deviennent la cible ? Face à un ennemi aussi rusé que pervers, Brant, un flic aux méthodes atypiques, se lance dans l’enquête. Il devra pour cela faire équipe avec Nash, un film gay et posé, son total opposé.  Dans un jeu de piste où la justice doit parfois franchir les limites pour combattre le mal, c’est un affrontement absolu qui commence…


« Est-ce que j’ai une tronche à prendre des notes ? »


http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/83/97/36/19720198.jpgAuteur irlandais de nombreux polars, Ken Bruen est publié en France dans la célèbre collection « Série noire ». Il est outre l’auteur de deux séries de romans dont les personnages sont récurrents : l’une consacrée au détective Jack Taylor, l’autre aux inspecteurs Roberts et Brant. Si jusqu’ici ses romans n’avaient jamais attiré l’attention du cinéma, l’année 2010 aura été faste pour lui puisque deux de ses romans ont été portés à l’écran : « London boulevard » par William Monahan (avec notamment Colin Farrell et Keira Knightley) et « Blitz » (inspiré d’un épisode des aventures de Roberts et Brant) signé Elliott Lester. Assistant réalisateur de Vincent Gallo, celui-ci se fera un nom en réalisant quelques clips pour Jessica Simpson ou Jared Leto. Il s’essaye pour la première fois à la réalisation d’un long métrage de cinéma en 2006 avec « Love is the drug », resté inédit dans nos salles.


« Vous avez pris le temps pour nous appeler. Des témoins affirment que vous avez passé dix minutes aux chiottes avec la victime. Au point que certains vous ont pris pour des adeptes de George Michael ! »


http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/83/97/36/19749134.jpgTous les anciens s’en souviennent. Des frappes rapides, ciblées, violentes, à même de marquer fortement les esprits et le moral, tel était le « blitz » - littéralement « l’éclair » en allemand – la tactique du Reich qui devait servir à soumettre le Royaume-Uni. Une tactique reprise ici à son compte par Barry Weiss, un psychopathe notoire, cynique et manipulateur, qui assassine sauvagement pour se venger les policiers londoniens ayant eut le malheur de l’appréhender par le passé. Polar de série B efficace et violent, « Blitz » renoue ainsi avec l’esprit des polars virils et machistes des années 70 comme « L’inspecteur Harry » ou « French Connection », auxquels il emprunte notamment le personnage de flic musclé et teigneux à la morale « bordeline », puisque n’hésitant pas à se substituer à la loi pour rétablir la justice. La grande nouveauté, c’est l’association de ce type de héros avec son total opposé, à savoir un flic gay, distingué et posé, capable néanmoins de péter les plombs le moment venu. De facture classique, « Blitz » n’en demeure pas moins très efficace et se suit avec beaucoup de plaisir. Et si le cocktail polar/action/testostérones fonctionne très bien, c’est aussi parce qu’il est relevé par des dialogues plutôt savoureux ainsi que par quelques moments de bravoures (la course poursuite notamment). Jason Statham a beau avoir tourné beaucoup de nanars, force est de constater qu’entouré par quelques valeurs sûres du cinéma anglais (Luke Evans, Paddy Considine), il se révèle plutôt convaincant. A l’image de ce « Blitz », qui dans son genre, est une vraie bonne surprise.

  
 Le DVD : Distribué par Metropololitan Filmexport, Blitz est proposé en VF ou en VO (les sous-titres français sont aussi disponibles). Au menu des bonus, outre la bande-annonce, cette édition DVD propose un making-of assez traditionnel dans conception. Long d’environ 7 minutes, il permet à tous les intervenants du projet (réalisateur, producteur, scénaristes, acteurs principaux) d’expliquer leur engagement sur ce film. Plus intéressant, les menus proposent également 21 minutes de scènes coupées durant lesquelles on découvre un personnage de flic coupé au montage et une fin alternative.

Retrouvez sur Cinetrafic les films de cette année sur la catégorie Film 2011 ou découvrez la catégorie Film policier.

Commenter cet article

Bob Morane 23/11/2011 20:47


Un grand moment de pur plaisir jouissif. Je m'étais bien marré en salle et retrouvé le même plaisir en dvd.

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!