Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 Jul

Les contes de la nuit

Publié par platinoch  - Catégories :  #Films d'animation-Dessins animés

« Loup ? Sorcier ? Qui es-tu ? »


Tous les soirs, une fille, un garçon et un vieux technicien se retrouvent dans un petit cinéma qui semble abandonné, mais qui est plein de merveilles.

Les trois amis inventent, se documentent, dessinent, se déguisent. Et ils jouent toutes les histoires dont ils ont envie dans une nuit magique où tout est possible...

Ils créent ainsi six contes, qui les mèneront au moyen-âge, en Afrique, aux Antilles, en pays Aztèque ou encore au Tibet.

Au programme donc: Le loup-garou, Ti'Jean et la belle sans-connaitre, L'élu de la ville d'or, Le garçon tam tam, Le garçon qui ne mentait jamais, La fille-biche et le fils de l'architecte.


« Une jolie fille c'est plus intéressant qu'une ville d'or »


Ovni dans l'univers de la production pour enfants, orfèvre dans le monde de l'animation, Michel Ocelot trace soigneusement son chemin en marge des géants du genre, faisant entendre sa petite voix singulière. Révélé il y a près de quinze ans par son « Kirikou et la sorcière », il a su imposer son style tout en ombres chinoises, hors des modes, en une poignée de films (« Princes et princesses », « Kirikou et les bêtes sauvages », « Azur et Azmar »). Cinq ans après son dernier long, il nous propose ses « Contes de la nuit », compilation de contes courts initialement prévus pour la télévision. En attendant de s'attaquer au troisième volet des aventures de Kirikou.


« C'est moi qui décide puisque nous inventons l'histoire »


« Les contes de la nuit ». Avec un titre pareil, on attendait de ce film de la féerie, de l'évasion et du rêve. Malheureusement, « Kirikou » mis à part, c'est toujours un peu pareil avec Michel Ocelot : on est toujours bluffé par la beauté formelle et visuelle de ses films, mais profondément déçu par leur contenu assez pauvre. Et ces « Contes de la nuit » n'échappent hélas pas à la règle. Pourtant, ces six contes nous promettaient de nous faire voyager aux quatre coins du monde à des époques différentes. Mais hélas, le voyage s'avère bien fade tant ceux-ci se révèlent particulièrement naïfs et simplistes. Entrecoupés de séances redondantes et pénibles dans le théâtre où ils sont conçus, ces contes manquent d'intérêt et se perdent en caricatures ridicules (l'accent de Ti'Jean, le garçon Tam-tam). Et comme si ce n'était pas assez, Ocelot finit de nous achever (et son film avec) de par sa propension à nous assener des morales à deux balles. On apprendra ainsi que mentir c'est mal. Faire la guerre et tuer aussi. Et que l'argent ne fait pas le bonheur et n'est rien comparé à l'amour. Les (très) jeunes spectateurs seront peut-être sensibles à ces messages ô combien engagés. Les autres seront obligés de passer leur chemin. La vacuité du film est d'autant plus regrettable que, visuellement, on reste sous le charme de l'esthétisme du théâtre d'ombres de Michel Ocelot ainsi que de la beauté de ses couleurs flamboyantes. A ce titre, son travail rappelle celui du Douanier Rousseau, à qui il emprunte également sa naïveté. Quoi qu'il en soit, ces qualités ne sauvent pas le film de l'ennui profond qu'il suscite.

http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/82/95/90/19650173.jpg    http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/82/95/90/19650167.jpg

Commenter cet article

Gagor 25/09/2011 21:28



Malgré la naïveté et la simplicité du propos (très adapté à son public cependant), j'ai été totalement transporté par la magnificence de l'image et de la musique, surpris par la sympathique
pédagogie proposée ici, qui amène les enfants à se poser pas mal de questions. Ayant travaillé en centre de loisir cet été, je peux t'assurer que celui-ci est le plus adapté entre les trois qu'on
a vu (Les schtroumpfs, moment d'ennui et de prise de tête mémorable avec les gosses, Cars 2, qui fonctionne bien aussi sur les gosses, moins sur les adultes, et celui-ci). Pour moi, Les COntes de
la nuit, c'est quatre étoiles!



ziyi07yt 19/08/2011 08:19

NcBRzjSLaTcheapest auto insurance 621 car insurance quotes 65725

Kleinhase 05/08/2011 21:21

Pas tout à fait d'accord avec ta critique. Il est vrai que les contes proposés dans ces "Contes de la nuit" sont très simplistes et très naïfs, et les morales qui les accompagnent sont - forcément ! - empreintes de simplicité et de naïveté; mais il ne faut pas oublier que ça s'adresse en priorité aux (jeunes...) enfants. D'ailleurs, les contes proposés dans "Princes et princesses" étaient aussi très simplistes et naïfs, même si plus aboutis à mes yeux.
Le vrai point faible des "Contes de la nuit", à mon avis, c'est la réalisation, qui manque foncièrement de rythme et s'avère un peu ennuyeuse par moments. L'absence quasi totale de musique n'aide pas non plus à accrocher.
Visuellement par contre, il faut reconnaître que Michel Ocelot propose, une fois encore, du beau travail; d'autant plus que la 3D, bien que discrète et assez anecdotique dans l'ensemble, apporte un vrai plus, donnant une jolie profondeur de champ aux fabuleux décors.
Bref, un film imparfait mais néanmoins agréable, à voir avec des yeux d'enfant......

Bob Morane 04/08/2011 07:25

J'ai trouvé aussi que c'est visuellement très beau, mais les histoires peu passionnantes, comme souvent...

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!