Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
01 Mar

Fantastic Mr. Fox

Publié par platinoch  - Catégories :  #Films d'animation-Dessins animés

« Tu veux te fluter avec moi, espèce de fils de flute ? »

Madame et monsieur Renard mènent une vie de famille idyllique avec leur fils, Ash et leur jeune neveu Kristofferson, qui est en visite. Mais, après douze ans de vie familiale paisible, l'existence bucolique est trop pesante pour les instincts animaux de monsieur Renard. Très rapidement, il revient à son ancienne vie de voleur de poulets et, ce faisant, met en péril non seulement sa famille bien-aimée, mais aussi la communauté animale tout entière. Coincée sous la terre, sans assez de nourriture pour tout le monde, les animaux commencent à se rassembler pour lutter contre Boggis, Bunce et Bean, trois fermiers déterminés à saisir l'audace de monsieur Renard à tout prix.

« Ton père était le meilleur : c’est pas une bonne idée de vouloir te comparer à lui »

Conteur hors pair, le talent de Roald Dahl, figure de la littérature enfantine contemporaine, n’aura pas échappé à Hollywood. Nombre de ses romans ayant fait l’objet d’adaptations réussies et le bonheur de nombreux réalisateurs, de Tim Burton (« Charlie et la chocolaterie ») à Henry Selick (« James et la pêche géante ») en passant par Danny DeVito (« Matilda »). Sans oublier les « Gremlins », adapté d’un scénario original de l’auteur gallois. Au tour cette fois de Wes Anderson, cinéaste américain le plus arty de sa génération, d’adapter sur grand écran un roman de Dahl. En l’occurrence, il s’agit de « Fantastique Maitre Renard », publié en 1970. Un film qui marque les débuts du metteur en scène dans le genre du film d’animation, celui-ci étant réalisé entièrement en motion capture (comme avant lui « Les noces funèbres » de Tim Burton ou le récent « Coraline » de Henry Selick). A noter que « Fantastic Mr. Fox » a reçu deux nominations pour les Oscars 2010, dans les catégories meilleur film d’animation et meilleure musique de film.

« Pourquoi je t’ai menti ? Parce que je suis un animal sauvage ! »

De film en film, de pérégrination en pérégrination, Wes Anderson fait montre de ce talent rare de savoir créer des univers à part, aussi colorés que décalés. Qu’il s’agisse d’une immersion au sein d’une famille de génies neurasthéniques (« La famille Tenenbaum »), d’une plongée dans les profondeurs des océans (« La vie aquatique ») ou d’un voyage au fin fond de l’Inde (« A bord du Darjeeling Limited »), le réalisateur américain semble construire une filmographie d’une rare cohérence, faite de parcours initiatiques et d’interrogations sur les notions de paternité et de transmission. A l’évidence, le génie créatif d’Anderson se devait de rencontrer tôt ou tard l’univers baroque et fantasque de Dahl. Et plus encore ce « Fantastic Mr. Fox », fable dans laquelle il est question de difficiles relations père/fils et d’affirmation de sa nature propre et de ses différences. Des thèmes universels, qui trouvent ici une résonnance particulière et actuelle avec ce final aux accents mélancoliques et écolos (s’adapter ou disparaitre sans garantie de pouvoir à l’avenir assurer la subsistance des siens), qui n’est pas sans rappeler certaines productions japonaises récentes (« Pompoko » notamment). Mais plus que tout, la réussite du film tient dans le soin apporté à la réalisation. L’univers artificiel et artisanal de la motion capture semble être un terrain de jeu idéal pour la créativité d’un orfèvre du détail de la trempe de Wes Anderson, qui se laisse même aller à citer quelques références (« West side story »). Décors, costumes, mouvements des personnages et des pelages, il se dégage une poésie à la fois élégamment désuète et en même temps très moderne de ce très enthousiasmant « Fantastic Mr. Fox ». Seul petit bémol, les voix un peu trop monocordes de la VF, en particulier celle d’Isabelle Huppert. Après le beau succès de « La princesse et la grenouille », il semblerait donc que 2010 soit placée sous le signe de la renaissance de l’animation traditionnelle.

  



Commenter cet article

Kleinhase 22/03/2010 19:53

Oh, quel charmant film d'animation que voilà !... Malicieux, coquin, décalé et délicieusement vieillot, "Fantastic Mr. Fox" est assurément la bonne surprise de ce début d'année. Comme tu le dis fort bien Platinoch, à l'heure où nous sommes envahis par la 3D et les images de synthèse, ça fait du bien de voir un long-métrage de cette trempe, qui sort des sentiers battus grâce à une technique d'animation plus classique, mais que je trouve aussi plus authentique. C'est frais, pétillant et Dieu que c'est agréable !

Dommage d'ailleurs que ce film n'ait pas été projeté dans davantage de salles en France, c'est assez injuste... j'ai dû faire 15km pour aller le voir, car il ne passait pas dans le cinéma où j'ai mes petites habitudes.

Bob Morane 02/03/2010 06:06

Ce que j'aime dans tes critiques, c'est cet éclairage enrichissant et passionnant, mieux que Monsieur Eddy, c'est tout dire ! En effet, ce film est un petit bijou, à tout point de vue. Et c'est vrai que le retour à ces annimations est un beaume auquel le numérique nous avait d"shabitué. Belle surprise !

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!