Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
04 Jan

Fleming, l’homme qui voulait être James Bond

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Biopics

 

Fleming_l_homme_qui_voulait_etre_James_Bond.jpg

Un grand merci à Koba et à Cinetrafic pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le dvd de la minisérie « Fleming, l’homme qui voulait être Bond » de John Brownlow et Don MacPherson, dans le cadre de l’opération dvdtrafic.

En 1939 à Londres, Ian Fleming mène une vie de playboy. Mais ses frasques cachent une fêlure secrète : il possède un complexe d'infériorité par rapport à son père défunt, héros de guerre, et son frère Peter, célèbre aventurier écrivain.

Usant de son charme auprès des femmes, Ian Flemming aime échafauder des stratégies pour obtenir de nouvelles conquêtes. Alors qu'il a pour cible Ann O'Neill, une femme mariée ayant aussi un amant, la déclaration de guerre le surprend.

Tandis qu’Ian Fleming se console avec la jeune Muriel, il se met au service d'un amiral de l'espionnage maritime. Son insubordination, son goût du mensonge et du risque s'avèrent utiles...

photo-Fleming-L-homme-qui-voulait-etre-James-Bond--copie-2.jpgLa soixantaine fringante et dynamique (la cinquantaine, si on ne compte que ses exploits cinématographiques), James Bond, le plus célèbre des agents secrets au service secret de sa majesté, n’en finit plus d’enchainer les aventures passionnantes et d’attirer les foules. Avec toujours ce même cocktail de charme, d’action, de gadgets et de jolies pépées. En dépit de quelques épisodes ratés avec Timothy Dalton, 007 n’a jamais été un has-been. L’effet du Dom Perignon sans doute. Ou plus certainement le talent de son créateur, Ian Fleming, auteur aux idées novatrices. Cela méritait bien de lui consacrer un biopic. D’autant que le grand public ne connaissait pas grand-chose du père de James Bond. Un honneur que lui a finalement décerné la BBC sous forme d’une minisérie de 4 épisodes. Malicieux, les scénaristes de la minisérie ont opté pour une vision « romancée » de la vie de Fleming, notamment s’agissant de ses activités au sein du British Departement of Naval Intelligence, où il servit durant la seconde guerre mondiale. Mêlant réalité et fiction (notamment une mission en territoire ennemi à la recherche des travaux allemand sur l’énergie atomique), le film nous dresse le portrait d’un Fleming intrépide, en avance sur son époque. Mais plus que tout, en nous le présentant tel un séducteur patenté, aventureux autant qu’aventurier, et totalement insubordonné, les scénaristes établissent un drôle de parallèle avec sa future créature, l’agent James Bond. En dépit d’effets parfois un peu sheap (les scènes d’action sur le terrain comme cette escapade au cœur de l’Allemagne en pleine débacle), l’histoire se laisse suivre de façon plutôt plaisante. Tout juste regrettera-t-on quelque peu la place trop importante donnée à son histoire d’amour avec la vénéneuse Ann. A noter également un casting au diapason, emmené par un excellent Dominic Cooper, bien entouré ici par Lara Pulver, Anna Chancellor, la très jolie Annabelle Wallis ou encore la toujours excellente Lesley Manville.

 photo-Fleming-L-homme-qui-voulait-etre-James-Bond-Fleming-2 455837.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Le dvd : édité par Koba Films, « Fleming, l’homme qui voulait être James Bond » est disponible en dvd depuis le 26 novembre 2014. Proposé en VF et VOST, la minisérie est accompagnée d’une biographie de Ian Fleming ainsi que d’un quizz relatif à James Bond.

Découvrez plus de films sur Cinetrafic dans les catégories « n’entre pas dans le top des séries de tous les temps » et « série tv créée cette année ».

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!