Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 Jan

Hommage à Heath Ledger

Publié par platinoch  - Catégories :  #Hommage

La nouvelle est tombée hier soir comme un coup de tonnerre violent et inattendu. Le jeune comédien australien, Heath Ledger, est décédé à l’âge de 28 ans. Un choc d’autant plus fort pour moi que je le voyais encore quelques heures plus tôt sur grand écran dans « I’m not there » de Todd Haynes.

 

Fort d’une belle présence à l’écran, d’un jeu assez fin, instinctif (il n’a jamais pris de leçon de comédie) et prometteur, et de sa belle gueule un peu rebelle, il avait tout pour incarner le jeune premier à la fois viril, sensible, et indomptable. Son interprétation du Joker dans le prochain Batman (« The dark knight » - sortie prévue en août), dont on dit le plus grand bien, aurait même du en faire l’un des acteurs les plus en vue de sa génération.

 

Eclectique, curieux, et n’ayant pas peur de la difficulté, il laisse derrière lui une filmographie aussi diverse qu’intéressante, avec des participations à des films comme « The patriot » (Emmerich – 2000), « 10 bonnes raisons de te larguer » (Junger – 2000), « Chevalier » (Helgeland – 2001), « Ned Kelly » (Jordan – 2002), « A l’ombre de la haine » (Forster – 2002), « Frères du désert » (Kapur – 2003), « Casanova » (Hallström –2005), « Les seigneurs de Dogtown » (Hardwicke – 2005), « Les frères Grimm » (Gilliam – 2005), et bien sûr « Le secret de Brokeback Mountain » (Lee – 2006), qui lui aura apporté la consécration d’être nommé à l’Oscar du meilleur acteur. En attendant donc les sorties de « The Dark knight » (Nolan) et « Candy » (Armfield), l’acteur était engagé sur le tournage du nouveau film de Terry Gilliam, « The imaginarium of Doctor Parnassus ». Projet qu’il n’aura donc pas mené à terme.

 

Esprit rebelle, destin tragique foudroyé prématurément en plein envol, le destin de Heath Ledger fait inévitablement penser aux sorts similaires de quelques jeunes acteurs prometteurs partis beaucoup trop tôt, comme James Dean ou River Phoenix. Il laisse derrière lui une petit fille de deux ans (née de sa liaison avec la comédienne Michelle Williams). 2008 ne pouvait pas plus mal commencer.

.

.

.

.

    



Commenter cet article

Fritzlangueur 25/01/2008 09:47

La mort de Ledger est dramatique à deux niveaux, nous perdons un grand acteur et une personnalité qui dénotait de manière salutaire dans le paysage cinématographique Hollywoodien. Autre fait, la malédiction Gilliam continue, le film en tournage risque de subir de grosses pertes. « The imaginarium of Doctor Parnassus » s'annonçait comme un projet destiné à réhabiliter le réalisateur...

yasss 24/01/2008 18:35

Grand acteurbien triste nouvelle que cette disparition, on en revient pas !! une grosse perte pour le cinema.
Qu'il repose en paix

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!