Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
08 Jul

L’Age de glace

Publié par platinoch  - Catégories :  #Films d'animation-Dessins animés

«  - Comment on sait que c’est une période glaciaire ?

    - Parce qu’il y a de la glace partout !!! »

 

Sorti sur nos écrans en 2002, « L’Age de glace » marque selon moi un tournant dans l’histoire des films pour enfants. Produit par la Fox, réalisé par Chris Wedge et Carlos Soldanha, il marque les débuts des films d’animations qui vont remplacer de manière quasi systématique les dessins-animés traditionnels en 2-D. A ce titre, avec « Shrek », « L’Age de glace » a réellement imposé un nouveau style visuel, avec des nouveaux graphismes beaucoup plus stylisés, de nouvelles couleurs, beaucoup plus claires et pétantes, mais aussi un nouveau ton, beaucoup plus adapté au jeune public d’aujourd’hui, avec un humour et un vocabulaire plus moderne. Le succès de ce premier opus a d’ailleurs permis une suite, « L’Age de glace 2 », sorti en 2006. Un troisième volet serait également en préparation. Retour sur un succès planétaire.

 

« Les enfants, vous jouerez à la sélection naturelle plus tard !!! »

 

L’histoire :

 

20.000 ans avant notre ère. Alors qu’une nouvelle ère glaciaire commence, Manfred, un mammouth décide de partir à contre courant des autres espèces qui migrent vers des régions plus clémentes. En chemin, il sauve la vie à Syd, un paresseux maladroit et sympathique. Chemin faisant, ils trouvent un bébé humain, que sa mère a sauvé au détriment de sa propre vie. Décidé à le ramener au campement des humains, ils doivent faire équipe avec un tigre à dents de sabre, Diego, qui ambitionne sournoisement de prendre le bébé pour proie. L’aventure commence…

UFD

 

«  - Pendant deux secondes, j’ai cru que t’allais me dévorer !

    - T’es fou ! Je ne mange pas n’importe quoi… »

 

Ce qui frappe dans en premier dans cet « Age de glace », c’est la grande modernité de l’animation. Les animaux héros de cette aventure ne ressemblent graphiquement à aucun dessin-animé pré-existant. Leur forme trahissent un gros travail préalable de dessin, avant une mise en relief et en animation très particulière due à la 3-D. Ainsi, les graphistes ont opté pour des formes très géométriques (pour Manfred et Diego), favorisant l’originalité de l’apparence à la réalité morphologique des espèces (Scrat et Syd), permettant ainsi d’amplifier par le visuel le caractère de chaque personnage. Au-delà de cela, l’animation 3-D offre une fluidité jusqu’ici interdite aux traditionnels dessins-animés 2-D. Sensation renforcée par un choix de couleurs claires et pétantes (décor quasiment uniformément blanc, ère glaciaire oblige, fallait oser !), qui donnent une impression de profondeur jusqu'alors jamais atteinte.

UFD

 

La deuxième qualité du film réside dans l’écriture de cette aventure. Si bien évidemment, comme dans tout bon film pour jeune public, l’histoire tourne toujours autour de l’amitié, le respect, la solidarité et la lutte contre les préjugés, elle est mise en scène avec un petit je ne sais quoi de neuf. La modernité du langage, n’hésitant à adapter les expressions à celles d’aujourd’hui, et du scénario, qui se permet plus facilement des gags entre autres scatologiques (le coup de Syd et de la salade de pissenlits), offre un spectacle qui ravit au final petits et grands. Mais résumer l’humour de « L’Age de glace » à cela serait réducteur. Car derrière quelques réparties bien senties qui font mouche et quelques scènes à l’humour gentiment potache jusqu’ici assez rare dans ce genre de productions, se cache un scénario des plus intelligent, capable d’exploiter toutes sortes de situations (l’excellent running gag de Scrat et son gland). Ainsi le contexte historique sert de base à nombre de gags (la très loufoque disparition des dodos, ou le musée des horreurs en voie de fossilisation dans la grotte) souvent plus loufoques les uns que les autres.

 

Si les personnages n’ont peut être pas toujours de réelle originalité, que ce soit le petit pas trop malin mais très rigolo ou le gros mastodonte dur à l’extérieur et doux à l’intérieur, les scénaristes ont su parfaitement jouer de cela et en tirer profit en leur donner malgré tout des caractères bien distincts et bien trempés. Le casting des voix française (désolé, je ne l’ai pas vu en version originale !) est au poil, et si bien évidemment Elie Semoun est impayable dans son numéro de rigolo, on accordera une mention particulière à Vincent Cassel, dont la présence vocale dans ce genre de projet semble un peu incongrue, mais parfaitement concluante. Son timbre à la fois grave et distant fait merveille.

UFD

 

« On est un clan, on se protège les uns les autres »

 

Avec « L’Age de glace », le film pour enfants a pris un sacré coup de jeune et de neuf. Il faut dire que la qualité de l’animation 3-D, le ton résolument moderne et déjanté, un scénario exploitant bien toutes les situations comiques et casting de voix au diapason lui permettent d’assurer à tous les points de vue. « L’Age de glace » est une vraie comédie divertissante qui ravira aussi bien les plus jeunes spectateurs que les moins jeunes !

Un film à voir, comme sa suite, le tout autant délirant « L’Age de glace 2 » !



Commenter cet article

halicioglu 18/11/2007 11:41

sltslt
sa va

bobomorane75 10/07/2007 16:21

Oui c'est pour petits et grands ou le contraire ! Un doir de blues, un cafard suicidaire, une grosse envie de chialer, Vite ! l'age de glace et c'est reparti pour une nouvelle envie de vivre. Toutes les ficelles sont en place pour nous assurer un super bon moment de détente. Vivement le troisième ! !

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!