Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
05 Jun

L'amour de l'or

Publié par platinoch  - Catégories :  #Comédies

« - Promet-moi que tu diras à Tess que je l’aime !

   - Oui. C’est qui Tess ? »

Ancien surfeur et tête brûlée, Ben Finnigan se consacre désormais pleinement à la recherche de trésors sous-marins dans la mer des Caraïbes. Depuis huit ans, il rêve de mettre la main sur le trésor dit de la « Dote royale », un mythique butin coulé dans la région en 1715. Une passion à laquelle il a tout sacrifié, y compris son mariage avec la belle Tess, ainsi que son bateau. Désormais ruiné, il ne peut plus rembourser ses dettes au truand local, Big Bunny, qui a juré sa mort. Et ce juste au moment où la découverte d’indices dans les fonds marins ne lui indique la position probable du trésor. En cavale, le hasard le remet sur la route de Tess, désormais serveuse sur un yacht privé. S’ils arrivent à convaincre son propriétaire, Nigel Honeycutt, de les aider dans cette quête, ils doivent cependant faire face à la concurrence de la bande de chasseurs de trésors embauchée par Big Bunny, déjà présent sur les lieux…

« Vous l’avez épousé pour le sexe, vous ne voudriez pas non plus qu’il ait un cerveau ! »

Attention, McConaughey et Hudson, deuxième ! Cinq années après leur première collaboration sur la comédie romantique « Comment se faire larguer en 10 leçons », les deux comédiens se retrouvent avec cet « Amour de l’or ». Une comédie d’aventures, lorgnant ouvertement sur les classiques du genre tels que « A la poursuite du diamant vert ». Aux commandes de ce projet ambitieux, qui aura nécessité la construction du plus grand bassin du monde (pouvant contenir la bagatelle de 7,2 millions de litres d’eau !), on retrouve l’expérimenté réalisateur Andy Tennant. Celui qui aura fait ses premiers pas de réalisateur avec des séries telles que « Les années coup de cœur » ou « Parker Lewis ne perd jamais », se sera fait depuis un nom sur grand écran, cet « Amour de l’or » étant son septième film. Capable du meilleur (« Hitch expert en séduction », « Anna et le roi ») comme du pire (« Fashion victime », « Papa j’ai une maman pour toi »), la prudence était de mise pour la sortie de son nouveau film. Pour la petite histoire, si celui-ci se déroule dans les Caraïbes, seule une partie du tournage s’y est déroulée, l’autre partie ayant eu lieu en Australie.

« Arrête avec cette idée de reprendre tes études. Si tu veux faire de l’Histoire, c’est pas en t’enfermant dans une bibliothèque que tu t épanouiras. C’est dans l’océan que ça se passe »

La recette est archi-connue : prenez des décors de rêve (ici les plages désertes et la mer transparente des Caraïbes), des héros « jeunes, beaux, sexy, et dénudés » (le baraqué McCaunaughay en habitué du genre, face à Kate Hudson toujours à la recherche d’un rôle capable de faire décoller sa carrière), et une pseudo intrigue sentimentalo-aventureuse, et vous obtenez un film sans intérêt, calibré pour attirer en salles un public peu regardant et en quête d’évasion. Si la recette a souvent par le passé montré ses limites, certains films sortaient tant bien que mal du lot, tel le sympathique « Sahara » (déjà avec Matthew McCaunaughay). Mais ici, le genre touche le fond (sans mauvais jeu de mot par rapport au sujet du film). La très convenue romance prenant hélas le pas sur une quête du trésor bien peu passionnante, et les bonnes intentions du réalisateur ne font que décrédibiliser un peu plus son film malgré lui (il n’y a qu’à voir le coup de la présentation succintes des indices dans les livres et les gravures d’art, façon « Da Vinci Code », pour l'alibi). Personnages caricaturaux (la bimbo, le riche entrepreneur qui n’a jamais réussi à avoir l’affection de sa fille, le beau gosse de service un peu con mais finalement futé, les méchants qui ne sont que des bras cassés), intrigue improbable et inintéressante, goût prononcé pour le bling bling (gros yacht de luxe, course poursuite entre jets skis et hydravion) et humour ras des pâquerettes, le film est une sorte de mixe entre Indiana Jones du pauvre, « Taxi », et Alerte à Malibu, qui ne contentera – et encore péniblement – que les attentes des spectateurs les moins difficiles.

« -    Je te parie 1000$ que je trouve le trésor

-         T’as pas 1000$

-         Ok. Dans ce cas, je te parie 10$

-         T’as pas non plus 10$ ! »

.

 Terriblement mal écrit et mal filmé, « L’amour de l’or » pâtit en outre d’un extraordinaire manque de rythme et de souffle. Sans parler des poncifs que le réalisateur n’a même pas su éviter (le film se déroule dans les Caraïbes, on a donc droit à de la musique de Bob Marley, le trésor espagnol est forcément constitué de pièces d’or rutilantes, les méchants blacks du film sont forcément habillés comme des rappeurs). Le niveau général de l’interprétation atteint lui aussi des sommets. A commencer par Matthew McCaunaughey, qui, non content de cachetonner dans cette infâme exercice de cabot, s’enferme de plus en plus dans les rôles inconsistants du beau gosse de service, un tantinet attardé, et « beau et con à la fois » (« Playboy à saisir », « Sahara »). Face à lui, Kate Hudson ne brille ni par son jeu, ni par son physique. N’importe quelle figurante au visage de Barbie aurait pu livrer une prestation aussi anecdotique. Pour preuve: ons'étonne même que Jessica Alba n'ai pas hérité du rôle! Reste le grand Donald Sutherland, immense acteur dont la présence ici est aussi aberrante qu’injustifiable. S’il en est réduit à ça pour payer ses impôts… Les mauvaises langues diront toujours que ce film n’est qu’une petite comédie sans prétentions faite pour divertir les soirs de temps maussade gris et pluvieux. Mais aussi inoffensif soit ce film, il faut être un sacrément mauvais réalisateur pour arriver à faire aussi peu rêver quand on bénéficie de décors aussi extraordinaires. De plus, réaliser d’aussi grosses bouses à une époque où la place de cinéma frôle les 10€, ça tient quand même du scandale !!! A croire que l'unique motivation du film - à savoir faire des entrées! - est comprise dans le titre!!!

  



Commenter cet article

Sara 18/06/2008 16:42

Moi jai adoré ce film c'etait drole mignon charmant moi je donne 9 sur 10

Shin 10/06/2008 12:32

Bonjour,

Sans même le voir, je me doutais que ce film serait mauvais. J'ai eu bien fait de m'abstenir on dirait !

Amicalement,

Shin.

Bob Morane 05/06/2008 17:59

Je n'ai à dire de plus. Tout y est ! C'est d'un ennui...

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!