Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 Mar

La stratégie Ender

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Science-Fiction-Heroïc Fantasy

Un grand merci à Cinetrafic ainsi qu’à Metropolitan FilmExport pour m’avoir permis de chroniquer le blu ray de « La stratégie Ender », réalisé par Gavin Hood, dans le cadre de la 12ème opération « Dvdtrafic ».

http://fr.web.img3.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/210/485/21048567_20131010185149306.jpg« C’est toi. Tu es l’élu »

Dans un futur proche, une espèce extraterrestre hostile, les Doryphores, ont attaqué la Terre. Sans l’héroïsme de Mazer Rackham, le commandant de la Flotte Internationale, le combat aurait été perdu. Depuis, le très respecté colonel Graff et les forces militaires terriennes entraînent les meilleurs jeunes esprits pour former des officiers émérites et découvrir dans leurs rangs celui qui pourra contrer la prochaine attaque. Ender Wiggin, un garçon timide mais doté d’une exceptionnelle intelligence tactique, est sélectionné pour rejoindre l’élite. A l’académie, Ender apprend rapidement à maîtriser des manoeuvres militaires de plus en plus difficiles où son sens de la stratégie fait merveille. Graff ne tarde pas à le considérer comme le meilleur élément et le plus grand espoir de l’humanité. Il ne lui manque plus qu’à être formé par Mazer Rackham lui-même, pour pouvoir commander la Flotte lors d’une bataille homérique qui décidera du sort de la Terre.

« Suis les règles, tu perds ; choisis la violence tu gagnes »

http://fr.web.img5.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/210/506/21050660_20131018101231345.jpgBest seller de la littérature de science-fiction publié en 1985, « La stratégie Ender » intéresse depuis près de 30 ans les studios hollywoodiens. Pourtant, jusqu’alors, les projets d’adaptation ont tous systématiquement capotés. La raison ? Orson Scott Card, l’auteur du roman, qui n’a jamais voulu céder les droits de son roman, essentiellement pour des raisons de divergences artistiques. A défaut de voir les aventures d’Ender sur grand écran,  Ender se développa en roman, « La stratégie Ender » devint une saga (« Le cycle d’Ender »)  qui compte à ce jour pas moins de 17 volumes. Et puis, finalement, l’auteur accepta de céder ses droits à condition de participer à l’écriture du scénario. Un temps attaché au projet, le réalisateur Wolfgang Petersen laisse finalement la place au sud-africain Gavin Hood (« Mon nom est Tsotsi », « X-Men origins : Wolverine »).

« Ce qui importe n’est pas de gagner mais la manière dont on gagne »

http://fr.web.img4.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/210/475/21047508_20131008112241885.jpgAvec ses héros adolescents qui ont le sort de la planète entre leurs mains et cette fascination pour l’univers du jeu vidéo (dont on ne verra finalement que peu de choses), il flotte sur la « Stratégie Ender » un doux parfum de nostalgie venu tout droit des 80’s. Une sensation d’autant plus amplifiée que le film est placée sous la figure tutélaire de Harrison « Han Solo » Ford et qu’il se réfère plus ou moins clairement aux hits de l’époque que furent « Tron » ou « Wargames ». Avec des effets spéciaux d’un autre niveau toutefois. Pour autant, si « La stratégie Ender » relate une guerre intergalactique, le récit demeure essentiellement axé sur l’évolution psychologique et les questionnements moraux du héros. On pourra donc regretter un certain manque d’ampleur et de souffle épique qui font un peu défaut à ce film, qui préfère nous parler des stratégies conçues à l’arrière plutôt que de filmer les batailles elles-mêmes. Il n’en est pas déplaisant pour autant, d’autant qu’il bénéficie d’un beau casting, mélange d’acteurs de premiers plans (Ford, Kingsley, Spencer) et de jeunes acteurs très prometteurs (Asa Buterrfield, les déjà nommées à l’oscar Hailee Stenfeld et Abigail Breslin). Toutefois, il passionnera probablement plus le jeune public, qui s’identifiera probablement plus aisément aux héros, que le public adulte, plus avide d’actions.  

 http://fr.web.img3.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/210/475/21047501_20131008112240073.jpg http://fr.web.img6.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/210/475/21047515_20131008112345578.jpg

 

Le blu-ray : Edité par Metropolitan FilmExport, « La stratégie Ender » est proposée en VO, VF, VOSTFR et en version sous-titrée pour les malentendants. Outre les traditionnels bandes-annonces et commentaires (ici le réalisateur et les producteurs), les bonus comprennent notamment des scènes coupées, des entretiens avec les acteurs du film, ainsi qu’un intéressant making-of de près d’une heure. Le blu ray comme le DVD sont disponibles dans les bacs depuis le 6 mars 2014.

Découvrez plus de films encore sur cinetrafic !

 

 

Commenter cet article

Han Solo 28/07/2014 11:02


Je l'ai vu en vidéo et j'ai été un peu déçu, ce n'est qu'une variation d'un thème qu'on retrouve sous divers formes depuis quelques temps: un jeune "normal" découvre qu'il fait partie d'un monde
qu'il explore et en gravit les échelons, on a déjà vu çà pour les superhéros, vampires, dieux, castes  de gardiens etc. On peut même se rappeler aussi de starfighter (au début des années 80)
qui reprend un peu le même principe: le héro excelle à jeu d'arcade (le starfighter) et fait péter les highscores mais il s'avère qu'il s'agit d'un moyen de sélection pour mener une guerre
spatiale...


Sans compter que Harrison Ford n'est plus tout jeune et ici on a l'impression qu'il fonctionne au ralenti. Espérons qu'il fera mieux dans starwar 7... 

Bob Morane 15/03/2014 21:17


Je l'avais bien aimé en salle, même si trouvé que sont un peu tirés en longueur les entrainement pour arriver à la phase finale. Le choix des interprètes est la bonne surprise de
l'ensemble.

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!