Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 Jun

Le pacte

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Films noirs-Policiers-Thrillers

Un grand merci à Cinetrafic et à M6-SND pour m’avoir permis, dans le cadre de l’opération « Un DVD contre une critique », de voir et de chroniquer « Le pacte » de Roger Donaldson.

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/86/03/57/19853128.jpg« Le hibou ravi jubile »

Il y a des pactes que l’on ne peut renier. Après que sa femme se soit fait violemment agresser, Will Gerard est contacté par une mystérieuse organisation. Face à une police inefficace et incompétente, un groupe de citoyens s’est réuni pour faire respecter la justice.

Ils proposent à Will de venger sa femme en éliminant le coupable en échange d’un petit service qu’il devra leur rendre plus tard. Lorsqu’il réalise que pour payer sa dette il devra lui aussi tuer un homme, il va réaliser qu’il est pris au piège et que les membres de cette organisation sont implantés à tous les niveaux de la société.

« Tu n’anticipes pas. Tu joues trop défensif. Ton problème, c’est que tu te protèges trop. Et c’est le meilleur moyen de perdre »

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/86/03/57/19864478.jpgJusqu’où un homme peut-il aller par colère ou par vengeance ? Ex-gloire hollywoodienne des années 80-90 (« Le Bounty », « Cocktail », « La mutante », « La recrue ») devenu simple tâcheron (« Burt Munro », « Braquage à l’anglaise »), Roger Donaldson imagine donc un thriller paranoïaque à mi-chemin entre Hitchcock (« Les 39 marches », « L’inconnu du Nord Express ») et « Le fugitif ». Ou comment un homme lambda se retrouve entrainé malgré lui dans une machination qui le dépasse totalement. Ce qui aurait pu donner lui à un honnête thriller de série B sombre ici, à force de clichés et de rebondissements téléphonés, dans le nanar façon EuropaCorp. Prévisible, improbable et manquant parfois de rythme, le film dispense surtout une morale plus que douteuse sur la justice (trop de laxisme pousse les hommes à se faire justice eux-mêmes, négation de la rédemption, les armes permettent aussi de sauver la vie de ceux qui y sont opposés) qui le rend assez indigeste. Dommage, car la dernière fois qu’on avait vu Nicolas Cage à La Nouvelle-Orléans, cela avait donné lieu à des étincelles, en l’occurrence à « Bad Lieutenant » de Werner Herzog. « Le Pacte » est donc à ranger dans la longue série des nanars tournés par le comédien ces dernières années (en vrac, citons « Next », « Ghost rider », « Le dernier templier », « Prédictions »…).

 http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/88/87/04/20108018.jpg  http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/86/03/57/19864485.jpg

Le DVD : Distribué par M6-SND, « Le pacte » est proposé en VF et en VOST. Côté bonus, le film est seulement accompagné de ses bandes-annonces et d’un court module (6 minutes) compilant de courtes interviews de l’équipe du film. « Le pacte » est disponible dans les bacs depuis le 9 mai 2012.

Découvrez aussi plein d’autres films sur Cinétrafic dans la catégorie Meilleur film ainsi que dans la catégorie Blockbuster.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!