Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 Jun

Millenium

Publié par platinoch  - Catégories :  #Films noirs-Policiers-Thrillers

« Chaque jour, quand je me lève, je me rends compte que je la cherche encore »

Mikael Blomkvist est journaliste économique dans le magazine Millenium. Condamné pour diffamation, il décide de prendre de la distance avec sa vie et son métier. Mais Henrik Vanger, grande figure de l'industrie suédoise, fait appel à lui afin d'enquêter sur un meurtre non élucidé, celui d'Harriet Vanger, nièce du grand homme et disparue à l'âge de seize ans. Au cours de ses recherches, Blomkvist se rend compte que La famille Vanger semble cacher bien des haines et des secrets. Dans le cadre de son enquête, le journaliste est amené à rencontrer Lisbeth Salander. La jeune femme de vingt-quatre ans possède un don exceptionnel, celui de découvrir des informations introuvables. Tous deux vont être amenés à se croiser dans une enquête qui va révéler beaucoup plus que ce que chacun aurait pu imaginer...

« Je ne soupçonne aucun d’entre eux : je les soupçonne tous »

Ecrite par le suédois Stieg Larsson, « Millenium » est une saga de littérature policière comprenant trois romans (« Les hommes qui n’aimaient pas les femmes », « La fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette », « La reine dans le palais des courants d’air ») parus en 2005. Décédé en 2004, c’est donc une œuvre posthume que nous laisse Stieg Larsson, qui ne verra pas l’énorme succès rencontré par sa saga, qui se vendra à plus de dix millions d’exemplaires à travers le monde, dont près de 2 millions et demi pour le seul marché français. Il n’en fallait pas plus pour aiguiser l’appétit des producteurs de cinéma, toujours en quête de succès potentiels. Réalisé par le danois Niels Arden Oplev, « Millenium » est l’adaptation du premier volet de la saga, « Les hommes qui n’aimaient pas les femmes ». Ce premier volet était le seul qui devait initialement sortir sur les écrans (il était prévu que les deux autres soient directement diffusés à la télévision), mais devant l’immense succès du film en Suède, les deux autres volets bénéficieront donc d’une sortie en salles.

« Tu étais une bien jolie baby-sitter… qu’est-ce qui a bien pu t’arriver ? »

Véritable phénomène littéraire, « Millenium » se devait d’être adapté au cinéma. D’autant que son intrigue, avec ces meurtres de femmes à la symbolique mystique commis par d’anciens nazis et son mystérieux personnage féminin au look dark, laissait imaginer une ambiance gothique façon « Les rivières pourpres » qui était pour le moins alléchante. C’était sans compter sur le manque d’ambition formelle (et de savoir faire ?) du réalisateur Niels Arden Oplev, incapable de tirer le meilleur parti d’une intrigue potentiellement riche et de nous proposer mieux que ce très basique whodunit. Dommage car ce polar commençait plutôt pas mal, tant avec les scènes concernant l’énigmatique Lisbeth (en prime, deux scènes fortes et particulièrement violentes que sont le viol de Lisbeth et la vengeance de celle-ci) qu’avec celles consacrées à l’enquête sur les meurtres de femmes (la reconstitution du défilé via les photographies d’époque notamment). Et puis, progressivement, le film s’embourbe dans les relations conflictuelles de la famille Vanger, dont on sait sans surprise que le coupable est l’un des leurs. Trainant en longueur, le scénario, sous respirateur artificiel, lutte alors pour maintenir un semblant de rythme et d’intérêt (la capture du héros et sa torture dans la cave, puis la course poursuite avec Lisbeth), pour arriver finalement à un switch final ultra prévisible. Pour ne rien arranger, « Millenium » souffre en plus d’une mise en scène sans génie, accentuée par une longueur excessive et un visuel à peine digne des téléfilms de France 3. Reste l’incroyable performance de l’actrice principale, Noomi Rapace, dont il s’agit pourtant de la première expérience devant la caméra.  Celle-ci ne suffira pas cependant pas à rendre inoubliable ce film brouillon et un peu raté, qui demeure au final plutôt décevant.

  



Commenter cet article

Bob Morane 14/06/2009 23:03

N'ayant pas lu les livres, je ne peux me baser que sur ce premier opus, et qui n'engage pas tellement à voir les autres. Ou alors par curisoté, pour l'actrice au talent certain, ou en espérant que ce sera mieux. Dommage, car la trame était plutôt prometeuse. Dommage vraiment de n'avoir pas su tirer le meilleur pour céder à la facilité.

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!