Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
06 Mar

Parkland

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Drames

Un grand merci à Cinetrafic et à Metropolitan FilmExport pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le blu ray de « Parkland » de Peter Landesman, dans le cadre de l’opération « Dvdtrafic ».

http://fr.web.img6.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/210/266/21026604_20130813092752077.jpg« Belle journée pour un cortège »

22 novembre 1963, 12 h 38. C’est un patient peu ordinaire qui arrive en urgence au Parkland Memorial Hospital de Dallas. Il s’agit du président John F. Kennedy, sur qui on vient de tirer alors qu’il traversait Dealey Plaza en limousine décapotée, acclamé par la foule. Tandis que la nouvelle se répand dans le monde, une page méconnue de l’histoire s’écrit dans cet hôpital qui n’était absolument pas préparé à affronter cet événement.

Autour du corps, les questions et les émotions s’accumulent. La pression monte. Proches, anonymes, officiels, tous vont être confrontés à une prise de conscience et à des décisions qui changeront leur vie à jamais…

« Je vais voir John et Jacky. Ils sont si beaux tous les deux ! »

http://fr.web.img3.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/210/594/21059478_20131120135834973.jpgL’année 2013 était l’occasion de célébrer un triste anniversaire. Celui des 50 ans de l’assassinat du président John Fitzgerald Kennedy à Dallas. 50 ans après les faits, et alors que la plupart des acteurs de cette affaire sont désormais morts, on pouvait s’attendre à une avalanche de films traitant du sujet. Et pourquoi pas, à de nouvelles révélations, à même de lever le voile ou au contraire d’alimenter les nombreuses théories qui entourent ce qui restera comme l’une des affaires les plus opaques et les traumatisantes pour le monde occidental du 20ème siècle. Pourtant, en l’état, seul « Parkland » semble s’être greffé sur cette actualité. Ancien journaliste et scénariste à ses heures, Peter Landesman adapte ici le livre « 4 jours en novembre » de Vincent Bugliosi. Réalisant au préalable un vrai travail d’investigation pour retrouver les témoins encore vivants de l’époque, son projet devant aboutir à une mini-série que devait diffuser la chaine HBO. Avant que les producteurs du projet (parmi lesquels Tom Hanks) ne décident finalement d’en faire un long métrage de cinéma.

« Quel endroit de merde pour mourir ! »

http://fr.web.img2.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/210/233/21023319_20130730104513836.jpgCependant, « Parkland » n’est pas véritablement un film politique. Landesman se bornant à reconstituer minutieusement les faits, de l’arrivée du cortège présidentiel sur Dealey Plaza jusqu’au départ de Air Force one pour Washington avec à son bord le cercueil de JFK et le nouveau président Johnson qui venait juste de prêter serment à son bord. La grande force de ce « Parkland » est sans nulle doute d’avoir réussi à mettre en images ce qui n’avait été jusqu’ici que raconté et d’avoir su parfaitement restituer cette ambiance traumatique, mélange d’urgence, d’hébétude, d’incertitude et de terreur. Ce qui est très intéressant aussi, c’est de voir les petites histoires dans la grande Histoire. Les gardes du corps du défunt président qui refusent manu militari une autopsie. Ces mêmes gardes du corps qui retirent à la hâte des sièges dans l’avion présidentiel pour y placer le cercueil. Ou encore le désarroi de la famille Hoswald, devenue paria de l’Amérique, obligée d’enterrer Lee Harvey à la hâte dans un cimetière de troisième zone qui accepte généreusement de l’accueillir. Le tout sous le regard humiliant de quelques photographes de presse. Après, le parti pris de retranscrire les évènements sans évoquer aucunement ni l’enquête ni les mystères qui lui sont afférents laisse un peu le spectateur sur sa faim. Car au final, ce sont aussi tous les mystères et les incohérences qui entourent cette affaire qui la rende finalement aussi passionnante. Un film très intéressant et très instructif, donc. Mais qui ne saurait dispenser de voir les essentiels « Complots à Dallas » et « JFK » pour compléter le sujet.

 http://fr.web.img3.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/210/233/21023317_20130730104513305.jpg  http://fr.web.img4.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/210/594/21059477_20131120135834801.jpg

 

Le blu ray: Edité par Metropolitan FilmExport, le film est disponible et VO et en VF. Des sous-titres français, mais aussi pour les malentendants sont également disponibles, de même qu’une version en audiodescription. Côté bonus, le film est accompagné des commentaires du réalisateur ainsi que des scènes coupées. Le blu ray (comme le dvd) de « Parkland » est disponible dans les bacs depuis le 10 février 2014.

Sur Cinetrafic, retrouvez plus de films dans les catégories dessin animé et films romantiques.

 

Commenter cet article

Bob Morane 08/03/2014 14:44


Film sans grand intérêt sur un vue par le petit bout de la lorgnette de l'Histoire dans laquelle on reste sur notre fin. C'est anedoctique avec amusement parfois, dramatique souvent comme en
effet l'enterrement.

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!