Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 Jun

Shrek le troisième

Publié par platinoch  - Catégories :  #Films d'animation-Dessins animés

« Riez, un jour vous le regretterez »

 

On a coutume de dire que dans les séries de films, le troisième opus est toujours celui de l’essoufflement et qu’il annonce le début de la fin. Le récent exemple de « Ocean’s 13 » semble confirmer cette règle. C’est donc avec une certaine appréhension que je me suis glissé pour voir le nouvel épisode de l’ogre gentil. D’autant que je n’avais pas accroché plus que cela aux deux premiers épisodes. Impressions.

 

« Imagine, un ogrillon qui braille, qui dépose une pêche, et qui redépose une pêche en braillant. Tu as entre les mains une vraie bombe !!! »

L’histoire :

 

Fort Fort Lointain. Le roi Grenouille meurt, laissant la place sur le trône vacante. S’il a proposé sa succession à Shrek, ce dernier ne se sent pas les épaules pour assumer une telle charge, et préfère partir à la recherche du seul autre candidat légitime à la succession, Arthur. Ce dernier vit reclus dans une sorte de campus à l’autre bout du royaume, où il sert de souffre douleur à tous ses petits congénères. Alors que Shrek s’embarque pour retrouver le jeune Arthur, Fiona lui annonce qu’elle est enceinte et qu’il sera bientôt papa. Ce qui n’est pas pour rassurer notre ogre préféré  qui semble avoir du mal avec la prise de responsabilités. Au même moment où Shrek déserte le royaume, Charmant, lui, organise la prise du pouvoir de Fort Fort Lointain, appuyé par les méchants de comtes et autres laissés pour compte. Une lutte pour restaurer la liberté commence alors.

 

Paramount Pictures France

« Toute histoire comporte plusieurs versions et la notre n’a pas été écrite »

 

Ce qui est frappant dans ce troisième épisode de Shrek, c’est la volonté des scénaristes de développer une histoire plus actuelle, plus politique, plus « pour les grands » qu’à l’accoutumée. Car cette histoire de coup d’état, aussi drôle et légère soit-elle, offre malgré tout une dimension beaucoup plus profonde que dans les deux épisodes précédents, où il était davantage question d’amour et d’acceptation de l’autre quelque soit son physique ou ses origines. En introduisant cette histoire de coup d’état, jointe à celle de la paternité, on retrouve notre ogre face à des choix et des responsabilités d’homme qui tranchent franchement avec les sujets qui avaient été proposés par le passé. Certes, ce thème de l’homme insouciant devant faire face à la paternité et aux responsabilités reste un classique du film pour enfant. Mais le traitement humoristique et surtout toujours aussi moderne de la question apporte quelque chose de tout à fait nouveau.

Paramount Pictures France

 

Bien évidemment, l’humour régressif et scatologique a toujours sa place dans « Shrek le troisième ». Mais cette fois les scénaristes et le réalisateur ont su tabler subtilement sur moins de rots et de pets, moins de bain de boue et de festins sales, pour laisser une plus grande place au traitement des problèmes. En cela, ce qui est agréable, c’est que les soucis de Shrek deviennent des soucis d’homme en même temps que son public initial grandit. Car si le film est toujours pour le jeune public, c’est à mon sens l’épisode qui est également le plus intéressant pour les spectateurs les moins jeunes. En outre, il y a toujours un critique forte de la société telle qu’elle est actuellement (le coup d’état prend la forme d’une énorme comédie musicale très versée dans le star-system), et cette fois-ci une plus grande place est donnée à la flopée de personnages secondaires (ainsi la bande de Pinocchio et P’tit Biscuit apparaît plus souvent et joue un rôle). Quant aux nouveaux personnages, s’ils ne sont pas au niveau du Chat Botté, révélation du second opus et toujours aussi piquant dans cet épisode, ils apportent quand même leur part de folie. Ainsi, Arthur (pas assez exploité peut-être) et surtout Merlin s’intègrent parfaitement dans l’histoire, amenant successivement sérieux et humour.

 

« Fini l’époque des rires, des chansons, et des ogres gentils »

 

Pour conclure, ce troisième épisode de Shrek est une réelle réussite. Dans une franchise jusqu’ici très novatrice par son visuel très novateur et très réussi et par son ton des plus modernes, mais tournée malgré tout vers le jeune public, cet épisode au sujet plus grave mais aussi plus profond propose un divertissement qui ravira les plus jeunes mais qui est aussi plus accessible pour les adultes. Si le visuel est toujours aussi parfait, l’humour est également au rendez-vous. Si ce n’est certainement pas le film de l’année, néanmoins, le film propose un divertissement d’une grande qualité qui devrait satisfaire toute la famille. Et c’est selon moi, et de loin, le meilleur des trois épisodes.



Commenter cet article

momo 15/02/2008 13:50

il sont cro bo

Melissa 02/07/2007 23:08

Au contraire, je n'ai pas du tout aimé cet opus, qui se contente de peu et semble rentrer dans le moule de disney (quelle fin absurde par rapport à tout ce qu'il cherche à dire depuis le début). Dommage, dommage...

chewie 01/07/2007 23:41

quand meme pas 4 pour ma part mais j'ai plutot bien aimé ce dernier volet.

bobomorane75 25/06/2007 14:14

Je partage tout à fait ton point de vu, même si je me suis régalé avec les deux premiers. En plus, j'aime vraiment beaucoup ton blog qui allie le sérieux de la démarche et les poings de vue ou les coup de colère toujours avec humour et folie.

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!