Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 Jul

Spartatouille

Publié par platinoch  - Catégories :  #Comédies

« La sélection était dure à Sparte : si le bébé avait le moindre défaut il était jeté. Et si il était vietnamien, Angelina Jolie avait la priorité pour l’adopter »

.

Portant capes et slips en cuir, l'héroïque Léonidas et ses 13 - eh oui, 13 seulement ! - Spartiates s'apprêtent à affronter l'envahisseur venu de Perse. Le combat s'annonce d'autant plus difficile que l'armée de Xerxès, le roi des Perses, compte parmi ses rangs Ghost Rider, Rocky Balboa, les Transformers, une Paris Hilton bossue, et une brochette de créatures toutes plus redoutables les unes que les autres...  

.

« Tu vas mourir Léonidas ! N’oublie pas de saluer Anna Nicole pour moi ! »

.

.

Qu’on se le dise : désormais chaque fois qu’un gros film commercial et populaire américain fera un carton en salles, il aura droit à une parodie débile, histoire de refaire un peu plus de bénéfices sur un filon juteux. Une logique parfaitement assimilée par le tandem Jason Friedberg et Aaron Seltzer, à qui l’on doit les scénarii d’une vingtaine de comédies parodiques telles que « Agent zéro zéro » (1996) ou « Scary movie » (2000), et qui se sont surtout rendus coupables d’avoir réalisés les infâmes bouzes que sont « Sexy movie » (2006) et « Big movie » (2007). Cette fois, c’est le « 300 » de Zach Snyder, carton au box-office daté d’il y a deux ans, de servir de base à une énième parodie. Et pas besoin d’aller au-delà de l’évocation du titre – « Spartatouille » - pour savoir qu’il n’y a rien à attendre de ce film.

« J’avais demandé une armée de 300 hommes… on dirait qu’il y en a moins »

Si la parodie est un exercice infiniment difficile et subtil, Friedberg et Seltzer n’en ont probablement pas compris les ficelles ni les enjeux. Et à l’image de leurs deux précédents longs métrages, ce « Spartatouille » montre ses limites dès ses premières minutes, se vautrant sans plaisir dans une affligeante et aberrante facilité. Que penser ainsi des toutes premières minutes du film, durant lesquelles les « réalisateurs » nous gratifient de scènes pitoyables consistant à inonder leur héros tour à tour de vomi et d’excréments ? Pas très fine ni originale non plus cette idée de reprendre ce vieux cliché du grec homosexuel pour parodier l’homosexualité latente qui planait sur l’équipée bodybuildée, huilée, et dévêtue de « 300 ». Mais pire que tout, le film touche le fond dès la dixième minute avec une interminable scène où Léonidas pousse compulsivement une série de personnages dans le puits sans fond. Après, le film part en vrille, oubliant progressivement la trame de « 300 » pour aligner les scénettes hystériques et pas drôle pour un rouble parodiant diverses personnalités (Brittney – forcément) et autres émissions de téléréalité américaines. Dès lors, plus rien ne se passe, on reste consterné devant ce spectacle affligeant, aussi bête que méchant. Pour preuve, le personnage de Carmen Electra va même jusqu’à avouer « Ce film n’est rien d’autre qu’une parodie minable de 300 » ! Du coup, totalement pris pour des cons, on se sent profondément blousé et indigné par la facilité et l’inutilité totale de cette chose qui ne mérite pas de s’appeler « film » et dont la finalité n’est même pas de divertir mais de faire du pognon. Et à une époque où la place de cinéma est à 9€, on se dit que de sortir des merdes pareilles sur nos écrans est proprement scandaleux… Et dire que pendant ce temps-là, de très bons films ne seront pas distribués en France ou sur un nombre de copies très faibles… Scandaleux !  



Commenter cet article

Melissa 22/07/2008 20:18

Aaaaah, je te l'avais dit quand on s'est vu jeudi que ce film allait être bien pourri ! Mais bon, tu as persisté ! :p En tout cas, bonne critique, courte et précise, exactement ce que l'on attendait. Et comme dis Anna, c'est toujours un plaisir de lire ton blog.

Snifff 22/07/2008 12:40

Scandaleux, du foutage de gueule total. Et nous, on se fait avoir...

Anna 21/07/2008 23:29

La pire bande-annonce que j'ai vu de ma vie, je crois. Comment ont-ils pu croire une seconde que ça donnerait envie à des gens d'aller voir ça ? En tout cas moi, je m'en suis dispensée. Bref, critique efficace même si on pouvait s'y attendre^^
Au fait j'aime beaucoup ton blog que je lis régulièrement.

Bob Morane 21/07/2008 07:47

Court, concis, imparable, ta critique est parafite. Cette merde est une anaque de première. Pire qu'une chiure. Maintenant, avec un titre pareille et la bande annonce, fallait pas s'attendre à autre chose. Certes, pas à ce point.

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!