Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
02 Dec

Vilaine

Publié par platinoch  - Catégories :  #Comédies

« On le sait que vous n’êtes pas jolie. Mais vous pourriez au moins faire un effort »

.

Mélanie est une fille trop gentille. Sa mère, son patron, ses copines, sa voisine et même le chien de sa voisine le savent... et en profitent.

Un jour, suite à une ultime humiliation, Mélanie décide de changer.

Désormais elle va se venger de tout ceux qui lui ont pourri la vie. Sauf que la méchanceté, ça ne s'apprend pas en deux jours, surtout quand on a été une gentille fille toute sa vie...

.

« Toi t’es jamais malade, même les virus ne veulent pas de toi ! »

Jeunes réalisateurs en devenir, Jean-Patrick Benes et Allan Mauduit forment un duo déjà bien huilé. Coréalisateurs de deux courts métrages, le duo s’est fait remarquer en écrivant le scénario du récent « Les dents de la nuit », premier long réalisé par un autre duo : Stephen Cafiero et Vincent Lobelle. Fans incontestés des films de Ben Stiller et de Will Ferrell, les deux réalisateurs affichaient clairement leur ambition pour leur premier long de faire une comédie dans le même esprit et avec le même genre d’humour décalé que leurs modèles américains. Le film a également beaucoup fait parler de lui après la polémique née des suites des déclarations de la SPA qui s’est dite publiquement « consternée » par l’affiche du film montrant l’héroïne jetant un chaton à la poubelle. Signe avant coureur d’une comédie pas drôle ou d’une société peu réceptive à l’humour décalé ?

« - T’es vraiment trop con, pourquoi tu te laisses faire ? – Parce que je suis noir et que je n’ai pas de papiers ! »

Pastiche plus ou moins ouvertement affiché du film de Jeunet, « Vilaine » se veut clairement être l’anti-« Amélie Poulain ». La fille au physique ingrat et au caractère gentil et serviable dont tout le monde abuse. La bonne patte qui est toujours prise pour une conne. Et qui décide un beau jour de se rebeller. Une sorte de Cendrillon en moins jolie qui n’attendrait pas le secours de la bonne fée pour prendre son destin en main et sortir de sa condition. Seulement voilà, le film nous ment un peu sur l’étiquette. Car le titre de « Vilaine » renvoie forcément à quelque chose de méchant, de cruel, d’un peu mesquin. Et donc de jouissif, forcément. C’est du moins ce que tout spectateur un peu censé était en droit d’espérer. Malheureusement, c’est là que le bât blesse. Car ce « Vilaine », anti-conte de fée se voulant un peu trash et totalement décalé, manque franchement de méchanceté et de cruauté gratuite. On aurait aimé un peu de sang, un peu de réflexions vachardes, un peu d’agressivité. Mais il n’en est rien, Mélanie se contentant de jeter son chaton dans une poubelle, de faire courir un gros chien derrière un bus, et d’envoyer la cruche de service se ridiculiser à la télévision. Pas de quoi fouetter un chat (justement) ! Alors bien sûr on rigole vite fait à quelques situations décalées et très second degré (la visite de l’inspectrice du travail, assez jouissive, par exemple) tout en regrettant que Marylou Berry fasse par moment un peu trop du Balasko (le coup de la peinture rappelle un peu trop « Le père Noel est une ordure », n’est-ce pas Mme Musquin ?), mais l’ensemble ne vole pas bien haut et déçoit quelque peu. Côté réalisation, les deux metteurs en scène impose un univers visuel décalé plutôt convaincant, quoi qu’un peu trop clipesque. Pour autant leur film souffre de quelques baisses de régime. Côté comédiens, Marylou Berry s’en sort finalement plutôt pas trop mal, même si elle semble déjà s’enfermer dans les rôles de filles disgracieuses. A ses côtés, on se consolera tant bien que mal avec la performance de PEF qui se contente d’assurer le minimum syndical, et de Frédérique Bel toujours aussi marrante. Au final, si le pire était à craindre, « Vilaine » s’avère moins mauvais que prévu et demeure une comédie plutôt rigolote et sympathique. C’est cependant là aussi le défaut majeur de ce film qu’on aurait aimé méchant et acide. Vite vu, vite oublié.

  



Commenter cet article

Bob Morane 02/12/2008 20:38

Somme topute, je n'ai rien à rajouter de plus. Pour une fois, je ne serais pas aussi virulant qu'on plait à me faire passer. Pas une daube, pas génial non plus. Bateau, convenu, en fait, les réalisateurs ont francheent manqué de couilles pour faire vraiment du gros grabuge. Le résultat est une gentille insipidité de plus dans le triste horizon franchaouillard. Un de plus !

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!