Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 Jun

Resident evil: Chapitre final

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Science-Fiction-Heroïc Fantasy

Un grand merci à Metropolitan FilmExport pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le DVD du film « Resident Evil : Chapitre final » de Paul W. S. Anderson.

 

Resident_evil_chapitre_final« Ceci est mon histoire. La fin de mon histoire. »

 

Alice, seule survivante de la bataille de Washington contre les zombies, doit retourner à l’endroit où le cauchemar a commencé : le Hive à Raccoon City.

 

C’est là, qu’Umbrella Corporation a regroupé ses dernières forces pour mener l’assaut final contre les survivants de l’apocalypse.

 

C’est aussi là que se cache les secrets de sa mémoire effacée.

 

« Il y a dix ans nous avons échoué. Nous avons laissé faire. Il faut à présent réparer. »

 

Resident_evil_Ali_LarterDepuis ses débuts de réalisateur au mitan des années 90, la carrière de langlais Paul W. S. Anderson aura été marquée par deux lignes directrices principales : la science-fiction dans laquelle il se sera illustré avec des films comme « Event horizon », « Soldier » ou encore « Aliens vs predators » , et l’univers des jeux vidéos. A ce titre, il reste pour le grand public le réalisateur un peu dingue qui a adapté sur grand écran les hits « Mortal Kombat » et surtout « Resident evil ». Du célèbre jeu au succès planétaire édité par la firme CapCom, il tirera d’ailleurs une intarissable saga, déjà riche de cinq opus (« Resident evil » en 2002, « Resident evil : Apocalypse » en 2004, « Resident Evil : Extinction » en 2007, « Resident evil : Afterlife » en 2010 et « Resident Evil : Retribution » en 2012), qui détient le record de l’adaptation ciné d’un jeu vidéo la plus lucrative. Quinze années après le premier film, il nous revient avec un sixième - et dernier ? - épisode, « Resident evil : Chapitre final ».

 

« Tu n’es qu’une pâle copie. Un fac-simile »

 

Resident_Evil_JovovitchDans l’esprit, la saga « Resident evil » est un peu la rencontre de Jason Bourne et de l’univers de la série « The walking dead ». L’histoire d’une héroïne amnésique à la recherche de son passé. Une véritable machine à tuer qui devra évoluer et survivre dans un monde post-apocalyptique peuplé de zombies et de monstres. Ce sixième et ultime volet de la saga est ainsi avant tout celui des révélations tant attendues. Celui qui doit permettre à Alice de découvrir - enfin - sa véritable histoire et son identité. Et qui sait, peut-être aussi de sauver ce qu’il reste de l’Humanité. Nonobstant ce dénouement attendu, le film se montre très classique sur la forme, proposant toujours le même cocktail efficace d’action explosive et d’effets spectaculaires. A l’image de ce combat en ouverture avec une vilaine créature volante. Ou encore de l’attaque homérique d’un repère de survivants humains par une horde de zombies déchainés, véritable climax du film. Pour le reste, le réalisateur s’amuse à brasser les références de façon plus ou moins discrète (citons en vrac « Matrix » ou « Mad Max fury road ») pour tenter de meubler et de donner corps à un récit plutôt convenu et sans véritables surprises. L’assaut dans le HIVE grouillant de pièges mortels et machiavéliques est ainsi plutôt réjouissant tandis que la révélation finale tombe un peu à plat. Mais peu importe, le spectacle, plutôt plaisant, est au final bien assuré. Le contrat est donc rempli, en dépit de ses airs de déjà-vu.

 

Resident_Evil_Milla_Jovovitch

 

**

 

Le DVD : Le film est proposé en version originale américaine (5.1), en version française (5.1) ainsi qu’en audiodescription (2.0). Des sous-titres français et français pour malentendants sont également proposés.

 

Côté bonus, le film est accompagné d’une avalanche de petits modules documentaires : Cascades et armes (9’03”), Explorer le Hive (4’18”), Les femmes de Resident Evil (6’32”), Diriger le chapitre final (5’02”), Rola dans le rôle de Cobalt (3’35”), De saints à pécheurs (8’43”), Du scénario à l’écran (9’55”), Resident Evil : Vendetta (4’22”), Bandes-annonces.

 

Edité par Metropolitan FilmExport, « Resident evil : Chapitre final » est disponible en DVD, blu-ray et blu-ray 3D depuis le 25 mai 2017.

 

Le site Internet de Metropolitan FilmExport est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!