Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 Jun

Double face

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Films noirs-Policiers-Thrillers

Un grand merci à Koba Films pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le DVD du film « Double face » de Jan Verheyen.

 

Double_face

« Cette affaire va être très compliquée à résoudre »

 

Les inspecteurs Vincke et Verstuyft font équipe depuis de nombreuses années.

À présent, ils enquêtent sur une série de meurtres de jeunes femmes particulièrement sordides.

Quand Verstuyft tombe sous le charme d’une victime rescapée, leur amitié est mise à mal. De son côté, le tueur en série a une nouvelle proie en tête…

 

« C’est quoi ce cauchemar ? »

 

Double_face_Koen_De_Bouw

Les inspecteurs Vincke et Verstuyft sont - déjà ! - de vieilles connaissances. On les avait croisé à la poursuite d’un mystérieux tueur à gages atteint d’Alzheimer il y a déjà près de quinze ans. C’était dans l’excellent « La mémoire du tueur » d’Erick Van Looy en 2003, adapté d’un roman du belge Jef Gaeeraerts. L’occasion pour nous de découvrir le cinéma flamand, plus volontiers tourné vers la fiction - contrairement à leur cousin wallon qui préfère les fresques sociales - et doté à la fois d’une efficacité très anglo-saxonne et d’une noirceur froide très scandinave. La saga littéraire de Jef Gaeeraerts s’agrandissant, on retrouvait nos deux inspecteurs en 2009 dans l’excellent « Dossier K. » pour une sombre enquête sur fond de mafia albanaise, avec cette fois le réalisateur Jan Verheyen aux commandes. Près de dix ans plus tard, ils nous reviennent avec « Double face » pour une troisième et ultime enquête.

 

« Rina, ne me laisse pas seul ! »

 

Double_face_Werner_De_Smedt

Après être venu a bout de la mafia albanaise et d'un tueur a gages sénile, nos deux policiers s'attèlent cette fois dans « Double face » à la traque d'un tueur en série particulièrement sordide de par les sévices et les mutilations qu'il inflige aux corps de ses victimes, toutes féminines. Mais face à la complexité de l'enquête pour laquelle un profiler est nommé en renfort, nos deux héros aux styles différents verront leur amitié quelque peu bousculée et mise à mal. Car Vincke en bon cartésien cherchera à maintenir son enquête dans les clous stricts des procédures légales tout en cherchant à la raccrocher à quelque chose de logique, tandis que son ami Verstuyft, en bon flic de terrain, suivra d'autres pistes au gré de son instinct et au mépris des lois. S'appuyant sur une intrigue glauque et vénéneuse, le cinéaste signe ici un polar particulièrement sombre et dérangeant basé sur un savant jeu de fausses pistes teintés de violence, de bestialité et d'érotisme. Un mélange nerveux et d'une redoutable efficacité qui tient le spectateur en haleine jusqu'aux ultimes minutes du film. Seule véritable déception, l'absence de mobile clair et intelligible du criminel, qui nous laisse quand même un peu sur notre faim. Pas de quoi rougir pour autant, tant ce « Double face » se laisse regarder sans déplaisir et confirme la belle vitalité du cinéma flamand.

 

Double_face_Sofie_Hoflack

 

***

 

Le DVD : Le film est présenté en version originale néerlandaise (5.1) ainsi qu’en version française (5.1). Aucun bonus (outre des bandes-annonces) ne vient compléter cette édition.

 

Edité par Koba Films, « Double face » est disponible en DVD ainsi qu’en blu-ray depuis le 13 juin 2018.

 

Le site Internet de Koba Films est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!