Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 Jun

Une heure près de toi

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Comédies

Un grand merci à Elephant Films pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le blu-ray du film « Une heure près de toi » de Ernst Lubitsch.

 

Une_heure_près_de_toi

« Non mais vous vous croyez où ? Il est interdit de s’aimer comme ça en public ! »

 

Une femme joue avec les nerfs de sa meilleure amie en voulant séduire son mari, le docteur André Bertier.

 

Pour ce faire, elle va redoubler d’inventivité et insiste pour être soignée par lui. Le jeu de peut commencer…

 

« Vous avez le droit d’avoir tort. Vous êtes une femme. Et les femmes ont tort de naissance ! »

 

Une_heure_près_de_toi_Maurice_Chevalier

Né à Berlin au sein d’une famille d’artisans juifs, Ernst Lubitsch aurait pu devenir tailleur comme son père. Mais sa passion dévorante pour le théâtre le conduira plutôt sur les planches. Il intègrera ainsi la célèbre troupe du Deutsches Theater du metteur en scène Max Reinhardt avec laquelle il tournera quelques années avant de se faire débaucher par la toute jeune industrie cinématographique allemande, dont il deviendra l’un des pionniers. D’abord comme acteur à l’aube de la première guerre mondiale puis très vite comme réalisateur, ouvrant la voie à la génération dorée du cinéma de la République de Weimar (Fritz Lang, Friedrich Wilhelm Murnau...). Mais fort de ses succès, il quitte très vite l’Allemagne pour rejoindre la toute jeune Hollywood dès le début des années 20, réalisant pas moins d’une dizaine de films muets (dont « L’éventail de Lady Windermere », 1925) avant de signer son premier film parlant avec « Parade d’amour » en 1929. Essentiellement célèbre pour ses comédies (« Ninotchka », « Jeux dangereux »), il demeure l’un des cinéastes hollywoodiens majeurs des années 30 et du début des années 40, avant d’être emporté prématurément d’une crise cardiaque en 1947.

 

« Monsieur, dites-moi, mais qu'auriez-vous fait ? Hé ? Ben, c'est c' que j'ai fait ! »

 

Une_heure_pres_de_toi_genevieve_Tobin

Tout juste sorti du tournage du drame « L’homme que j’ai tué », Lubitsch revient à un cinéma plus léger avec « Une heure près de toi ». Une comédie musicale, remake de son film muet « Comédiennes » (1924), que devait initialement réaliser le tout jeune George Cukor, avant d’être remercié quelques jours seulement après le début du tournage en raison de ses relations houleuses avec le comédien Maurice Chevalier. « Une heure près de toi » nous embarque ainsi pour une balade badine et coquine dans un paris de carte postale, qui reste définitivement dans l'imaginaire collectif comme la capitale de l'amour (libre) et de la joie de vivre. À l'image d'une merveilleuse scène d'ouverture, de nuit dans un parc, où le héros se joue par une pirouette de la décence et des bonnes mœurs.  S'appuyant sur un scenario de vaudeville assez classique sur la forme, le cinéaste s'intéresse ici au couple comme institution en se posant la question du désir et de l'infidélité. Mais en cette période encore relativement libre du pré-code, il traite la question sous un angle particulièrement léger et joyeux. Ne voyant finalement rien de bien grave ou de répréhensible au badinage et voire même au libertinage. Avec beaucoup de subtilité et d'intelligence Lubitsch recours à l'art de l'image et du sous-entendu, qu'il maitrise à merveille, pour contourner la censure. Jamais les mots tromperie ou infidélité ne seront prononcés. Les dialogues feront la part belle aux double sens (le nœuds de cravate par exemple). Mais le spectateur sera continuellement mis dans la confidence par un Maurice Chevalier rieur et complice, qui n'hésitera pas à s'adresser à plusieurs reprises directement à l'auditoire, témoin de ses douces incartades. Surtout, outre la merveilleuse alchimie du casting, le film séduit par sa folle énergie, son sens inouï du rythme et par son humour pince sans rire d'une étonnante modernité. Difficile de croire que ce film à presque un siècle. Une merveille de comédie.

 

Une_heure_près_de_toi_Lubitsch

 

****

 

Le blu-ray : le film est présenté dans une version restaurée en haute-définition, en version originale américaine (2.0). Des sous-titres français sont également disponibles.

 

Côté bonus, le film est accompagné d’une présentation par Frédéric Mercier, journaliste au magasine Transfuge. Une galerie photo et des bandes-annonces sont également proposées.

 

Edité par Elephant Films, « Une heure près de toi » est disponible en DVD ainsi qu’en combo blu-ray + DVD depuis le 5 juin 2018.

 

Le site Internet de Elephant Films est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!