Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
08 Jul

Call me by your name

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Comédies romantiques, #comedies dramatiques

Un grand merci à Sony Pictures ainsi qu’à l’Agence Cartel pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le DVD du film « Call me by your name » de Luca Gudagnino.

 

Call_me_by_your_name

« Il vaut mieux essayer et échouer que de ne rien tenter »

 

Été 1983. Elio Perlman, 17 ans, passe ses vacances dans la villa du XVIIe siècle que possède sa famille en Italie, à jouer de la musique classique, à lire et à flirter avec son amie Marzia. Son père, éminent professeur spécialiste de la culture gréco-romaine, et sa mère, traductrice, lui ont donné une excellente éducation, et il est proche de ses parents. Sa sophistication et ses talents intellectuels font d’Elio un jeune homme mûr pour son âge, mais il conserve aussi une certaine innocence, en particulier pour ce qui touche à l’amour. Un jour, Oliver, un séduisant Américain qui prépare son doctorat, vient travailler auprès du père d’Elio. Elio et Oliver vont bientôt découvrir l’éveil du désir, au cours d’un été ensoleillé dans la campagne italienne qui changera leur vie à jamais.

 

« Appelle-moi par ton nom je t’appellerai par le mien »

 

Call_me_by_your_name_Timothée_Chalamet

Formé à l’école du documentaire, l’italien Luca Gudagnino glisse progressivement vers la réalisation de films de fiction à partir de la fin des années 90. Remarqué en 2005 pour le sulfureux « Melissa P. », il se lance par la suite dans la réalisation de productions plus volontiers internationales. Ainsi, avec « Amore » (2009) puis « A bigger splash » (2015, remake du mythique film « La piscine » de Jacques Deray), il entreprend la réalisation d’une trilogie centrée sur le désir et la passion, que vient conclure en 2017 « Call me by your name ». Adaptation du roman de l’écrivain américain André Aciman « Plus tard ou jamais » signée par l’immense James Ivory, le film rencontre un important succès critique qui lui permet de concourir dans les principales cérémonies de remises de prix internationales (Oscars, BAFTA, Golden globes...). Et d’être récompensé par l’Oscar du meilleur scénario adapté pour James Ivory.

 

« Tu es trop intelligent pour savoir que ce que vous aviez trouvé n’a pas de prix »

 

Call_me_by_your_name_Esther_Garrel

« Call me by your name » est ainsi un film sur l’éveil. L’éveil à la vie. L’éveil à l’amour. L’éveil des sens et de la chair. Une forme de récit initiatique sur les premiers émois amoureux et, de façon étroitement liée, sur les premiers chagrins. Finalement, la romance entre ces deux jeunes hommes à l’aube de leur vie d’adulte, bien que solaire, se révèle assez banale. Tout l’intérêt du film repose sur le portrait de ce jeune héros qui se cherche à l’âge de tous les possibles, tiraillé par des sentiments contradictoires de désir et de frustration. Car c’est bien l’identité et l’affirmation de soi qui est ici au centre du récit, en se posant la question de la culture, de la langue, de la religion ou encore de l’orientation sexuelle. L’apprentissage aussi du poids du regard des autres, qui constitue aussi parfois un frein au bonheur. Le cinéaste fait ainsi montre d’une grande sensibilité dans sa manière d’aborder son sujet et de filmer le rapprochement entre ses protagonistes. Seule ombre au tableau, le contexte très « intellectuel » et somme toute un peu prétentieux dans lequel évoluent ces personnages, dont les conversations ne tournent qu’autour de la culture et de l’art. Un procédé pensé pour apporter un touche supplémentaire d’esthétisme et de sensualité à ce film initiatique sur l'éveil des sens, mais dont les références se révèlent souvent un peu trop pompeuses, créant de fait une distanciation avec les personnages. Reste un beau casting avec des acteurs au diapason (Timothée Chalamet, Armie Hammer, Michael Stuhlbarg, Amira Casar, Esther Garrel...), filmés qui plus est sous le merveilleux soleil italien. Touchant, en dépit de ses imperfections formelles. 

 

Call_me_by_your_name_Armie_Hammer

 

**

 

Le DVD : Le film est présenté en version originale anglaise (5.1) ainsi qu’en versions française, espagnole et russe (toutes 5.1). Des sous-titres français, anglais, néerlandais, espagnols, danois, suédois, norvégiens, finlandais, lituaniens, lettons, estoniens, russes, ukrainiens et arabes sont également disponibles.

 

Côté bonus, le film est accompagné d’un commentaire avec Timothée Chalamet et Mochael Stuhlbarg, « Photos d’Italie » : la réalisation de Call Me By Your Name, et « Conversation avec Armie Hammer, Timothée Chalamet, Michael Stuhlbarg & Luca Guadagnino ».

 

Edité par Sony Pictures, « Call me by your name » est disponible en DVD ainsi qu’en blu-ray depuis le 4 juillet 2018.

 

Le site Internet de Sony Pictures est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!