Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 Feb

Jason et les Argonautes

Publié par Platinoch  - Catégories :  #peplum, #film d'aventures

Un grand merci à Sidonis Calysta pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le DVD du film « Jason et les Argonautes » de Don Chaffey.

 

Jason_et_les_Argonautes

« Les Dieux t’ont donné un royaume. Les meurtres que tu y commets ne sont pas leur volonté mais ton œuvre propre »

 

Pour reconquérir le royaume dont son demi-frère a usurpé le trône, Jason se lance dans la quête de la Toison d’Or. A bord de l’Argos dans lequel embarquent les meilleurs marins et guerriers, il met le cap sur une terre lointaine et dangereuse d’accès. S’il bénéficie de l’aide de certains dieux de l’Olympe, d’autres, par contre, dressent devant lui des créatures et monstres qui défient l’imagination : des squelettes encore très vivants, un titan de bronze, des harpies, un dragon a sept têtes…

 

« Tues Jason et tu te tueras toi-même »

 

Jason_1

Genre en vogue dans le cinéma américain des années 20 jusqu'au début des années 30, le péplum connait un improbable retour de flammes à la fin des années 40 qui durera jusqu'aux succès de « Ben-Hur » et de « Spartacus » qui, paradoxalement, annoncent son déclin. Comme le western, le péplum ira alors jouer les prolongations sur le Vieux Continent, et plus particulièrement en Italie dont les studios sont alors friands de cinéma de genre. Mais avec une différence de taille: si le péplum américain a toujours un sous-texte biblique et moralisateur, le péplum européen quant à lui s'intéresse peu à la religion et se veut résolument être un spectacle, tourné vers l'aventure mythologique. Tourné en 1692 par l'anglais Don Chaffey (resté célèbre pour ses films d'aventures de série B et son « Peter et Elliott le dragon » qu'il réalisa pour Disney en 1977), « Jason et les argonautes » est une libre adaptation du poème épique « Les argonotiques » d'Apollonios de Rhodes.

 

« Les Dieux sont cruels. Il arrivera bien un jour où l’on réussira à se passer d’eux »

 

Jason_Ray_Harryhausen

Inspiré du mythe de la Toison d'or, le film construit son intrigue sur la base d'une trame de tragédie classique: Jason devra mener sa quête comme une épreuve initiatique pour revenir en position de force se venger de son oncle qui a tué et subtilisé le trône de son père. Levant ainsi une armée parmi les meilleurs athlètes de Grèce, il s'engage alors pour un périple peuplé de dangers qui n'est pas sans rappeler l'Odyssée d'Ulysse ou les Douze travaux d'Hercule. Mais à l'évidence, tout le sel (et le charme) du film vient des effets spéciaux artisanaux de l'immense Ray Harryhausen, le grand spécialiste américain de l'animation en volumes (technique où des objets sont filmés image par image pour donner l'illusion de leurs mouvements). Après avoir laissé entrevoir son savoir-faire sur « Le septième voyage de Sinbad » (1958) ou « L'île mystérieuse » (1961), il trouve ici un terrain de jeu à sa démesure, pouvant laisser libre court à son imagination foisonnante. Il en résultera la création d'un bestiaire hallucinant, peuplé de statuts monumentales vivantes, de harpies volantes, d'hydre à sept têtes ou - clou du spectacle - d'une armée de squelettes impitoyables qui, non content de donner lieu à des séquences d'anthologie, donnent surtout au film des accents d'Heroïc Fantasy. Et tant pis si le réalisateur en oublie de filmer le retour de Jason venant récupérer son trône, le film est un régal pour les yeux et à n'en point douter une référence qui aura suscité des vocations chez toute une génération de cinéastes, de Peter Jackson à Guillermo Del Toro.

 

Jason_Don_Chaffey

 

***

 

Le DVD : Le film est présenté dans un Nouveau master restauré Haute Définition, en version originale anglaise (5.1 et 2.0) ainsi qu’en version française (2.0). Des sous-titres français sont également disponibles.

 

Côté bonus, le film est accompagné de « Jason et les Argonautes - De la mythologie au cinéma » : entretien avec Michel Eloy, spécialise du péplum (35 min.), de deux bandes-annonces d’époque du film (4 min.), huit spots TV (3 min.) et de « Ray Harryhausen, le titan des effets spéciaux » : documentaire de Gilles Penso (93 min., ce dernier bonus étant exclusivement réservée au blu-ray).

 

Edité par Sidonis Calysta, « Jason et les Argonautes » est disponible en édition collector blu-ray + DVD + le livre « Ray Harryhausen, l’enchanteur des effets spéciaux » écrit par Marc Toullec (152 pages), depuis le 18 février 2019.

 

Le site Internet de Sidonis Calysta est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!