Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 Aug

Summer love

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Comédies, #comedies dramatiques

Un grand merci à Koba Films pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le DVD du film « Summer love » de Becca Gleason.

 

Summer_love

« Alors, avec qui vas-tu te dépuceler la bouche ? »

 

Pour Jamie, 16 ans, la vie n’est pas facile tous les jours. Aux difficultés classiques de l’adolescence s’ajoutent les confessions sur son de lit de mort de sa grand-mère qui souhaite soulager sa conscience. Et son dernier conseil porte sur l’importance de la… fellation ! Les vacances de Jamie peuvent commencer…

 

« Tout le monde a droit au sexe ! »

 

Summer_love_Joey_King

Scénariste et réalisatrice de la série « The commute », Becca Gleason fait avec « Summer love » ses débuts de réalisatrice pour le cinéma. A cette occasion elle signe un étrange teen movie, où une grand-mère acariâtre et conservatrice révèle juste avant de mourir à son adolescente de petite-fille qu’elle l’a secrètement faite baptisée quand elle était bébé et qu’il est important de savoir faire de bonnes fellations. A mi-chemin entre la comédie et le film d’auteur indépendant, le film interroge, à travers les yeux de l’adolescente, deux des principaux tabous de la société américaine que sont la religion et le sexe. Bouleversée par ces révélations, la jeune héroïne se lancera ainsi dans une quête identitaire,qui passera par l’expérimentation spirituelle et charnelle, afin de découvrir la femme qui sommeille en elle et de pointer l’hypocrisie ambiante de la société (notamment à travers le personnage du jeune prêtre qui se laisse aller contre ses vœux aux plaisirs de la chair). Si le synopsis pouvait laisser croire à une comédie potache, « Summer love » relève finalement plus de la comédie dramatique. Au-delà des poncifs sur la difficulté du passage à l’âge adulte, le film se perd surtout dans son dernier tiers dans un tourbillon improbable (la découverte du grand-père nazi) pour finir de façon un peu hystérique par un monologue un peu pompeux et à la morale bienpensante lors de la cérémonie funéraire de la grand-mère. Rarement fellation aura donné lieu à autant de bavardages inutiles. Beaucoup de bruit pour pas grand-chose donc.

 

Summer_love_Andrea_Savage

 

*

 

Le DVD : Le film est présenté en version originale américaine (2.0) ainsi qu’en version française (2.0). Des sous-titres français sont également disponibles. Aucun bonus ne vient compléter cette édition.

 

Edité par Koba Films, « Summer love » est disponible en DVD depuis le 7 août 2019.

 

Le site Internet de Koba Films est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!