Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 Nov

Le dernier milliardaire

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Comédies

Un grand merci à Pathé pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le blu-ray du film « Le dernier milliardaire » de René Clair.

 

Le_dernier_milliardaire

« Ces gens ne pensent qu’à l’argent, c’est totalement scandaleux ! »

 

Lorsque la petite principauté de Casinario au bord de la faillite, reçoit la visite de Monsieur Banco, l'homme le plus riche du monde, elle voit en lui un sauveur providentiel et en fait son dictateur. Monsieur Banco reçoit un coup sur la tête et la commotion lui fait perdre la raison. Mais le peuple et la classe politique de Casinario, de plus en plus serviles, ne voient dans ses décrets imbéciles que l'expression du bon sens.

 

« Peuple de Casinario, avez-vous confiance en moi ? Etes-vous prêts à vous soumettre à mon autorité ? »

 

Le_dernier_milliardaire_Pathé

Né à la toute fin du dix-neuvième siècle, René Clair se destine au sortir de la guerre au journalisme. Chroniqueur des spectacles parisiens au cœur des années folles, il se passionne pour le tout jeune cinéma et se lie d'amitié avec les dadaïstes qui auront une influence considérable sur son œuvre. Réalisant ses premiers films dès la première moitié des années 20, il impose un style très personnel avec des films à l'univers souvent fantastico-onirique (« Paris qui dort », « Le voyage imaginaire »). Son registre évolue au début des années 30 à l'heure du passage au cinéma parlant qu'il est un des rares cinéastes à réussir :  il signe alors une série de films réalistes à la thématique sociale prégnante (« Sous les toits de Paris », « Le million », « A nous la liberté »...) dont le succès retentissant lui confère une stature internationale. Il est ainsi le symbole de la qualité et du savoir faire français bien avant Renoir ou Duvivier. Pourtant, en 1934 l'échec cuisant du « Dernier milliardaire » le pousse à changer d'air et à s'exiler pour un temps en Angleterre. Son retour en 1939 sera compromis par la guerre et il décidera finalement de poursuivre son exil en Amérique jusqu'en 1947, année de son retour définitif au pays avec « Le silence est d'or ».

 

« Quiconque n’approuvera pas mes décisions sera passible de prison ! »

 

Le_dernier_milliardaire_René_Clair

« Le dernier milliardaire » est pourtant un film d'une audace folle. En effet, alors que le monde subit de plein fouet la crise boursière de 1929, le cinéaste se livre à une farce politique grinçante. Il imagine pour ce faire le cas d'une petite principauté insulaire (toute ressemblance avec un célèbre petit état méditerranéen étant tout sauf fortuite), autrefois très riche du temps où son casino attirait les touristes fortunés et désormais au bord de la banqueroute. Au point que la famille princière envisage un mariage avec le dernier milliardaire du continent pour renflouer les caisses de l'état et calmer le climat insurrectionnel. Mais jouant la carte de la provocation, René Clair transforme petit à petit le milliardaire en dictateur populiste et autoritaire, dont le pouvoir et la puissance sont garantis par l'argent qu'il promet à tous. L'occasion pour le cinéaste de brocarder le cynisme des riches banquiers, la couardise des politiciens (que le dictateur force à se vêtir comme des enfants !) et la naïveté du peuple, toujours prompt à se faire berner par les promesses et les paroles des puissants. Une fable d'autant plus éloquente et d'actualité que les régimes totalitaires et fascistes s'installent alors un peu partout (Italie, Allemagne, Portugal, Autriche...). Mais au-delà de sa pertinence et de son acuité, le film brille aussi et surtout par son humour grinçant et par la finesse de ses dialogues. Ce « Dernier milliardaire » reste d'ailleurs d'une grande modernité et hélas d'une parfaite actualité. 

 

Le_dernier_milliardaire_Renée_Saint-Cyr

 

***

 

Le blu-ray : Le film est présenté en version restaurée en 4K à partir du négatif original sous la supervision de Pathé, en version originale française (1.0) ainsi qu’en audiodescription. Des sous-titres français pour malentendants sont également disponibles.

 

Côté bonus, le film est accompagné des modules « Le dernier baroud » (Pathé, 2019, 35 min.) et « Portrait du metteur en scène René Clair » (13 min.).

 

Edité par Pathé, « Le dernier milliardaire » est disponible en combo blu-ray + DVD depuis le 23 octobre 2019.

 

Le site Internet de Pathé est ici. Sa page Facebook est ici.

 
Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!