Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 Mar

La peine du talion

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Westerns

Un grand merci à Sidonis Calysta pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le blu-ray du film « La peine du talion » de Henry Levin.

 

La_peine_du_talion

« S’il a su faire respecter la discipline en temps de guerre, il saura la faire respecter en temps de paix »

 

Malgré le drapeau blanc que hisse un détachement sudiste en signe de capitulation, le colonel Devereaux ordonne à ses hommes de faire feu. Un massacre. Si son second, le capitaine Del Stewart, garde le silence sur ce crime de guerre, il le fait uniquement par amitié. Quand, la paix revenue, les deux hommes se retrouvent, Devereaux exerce d’une main de fer la fonction de juge. Nommé shérif, Stewart se rend à l’évidence que celui-ci sombre peu à peu dans la folie et qu’il couvre les méfaits de Carter, l’homme le plus influent de la région…

 

« Ce massacre n’est pas l’œuvre d’un héros mais d’un fou »

 

La_peine_du_talion_Glenn_Ford

On a souvent tendance à croire que la guerre forge les héros en révélant leur part de bravoure. On en oublierait presque qu'elle abîme surtout les hommes en révélant leur face sombre, leur bestialité, en leur permettant d'exprimer ce qu'ils ont en eux de plus vil. « La peine du talion » s'ouvre ainsi par une scène saisissante durant laquelle un impitoyable colonel nordiste fait sonner la charge contre une escouade de soldats sudistes mal en point alors même que la guerre vient de prendre fin et que ces derniers brandissent le drapeau blanc. Un massacre aussi gratuit qu'inutile, mu non pas par la haine ou par une quelconque envie de gloire, mais par une envie irrépressible de faire couler le sang. Un comportement cruel et impitoyable qu’il reproduit sitôt de retour à la vie civile, dans ses fonctions de juge, en faisant une application aveugle et brutale de la loi. Se transformant ainsi peu à peu en despote sanguinaire, aveuglé par son sentiment de toute puissance. C’est d’ailleurs là tout l’objet de ce western surprenant que de s’interroger sur le bien fondé d’un système judiciaire sur la base de questions simples : la loi est-elle nécessairement juste ? Doit-elle être appliquée de façon stricte et brutale ou au contraire avec discernement ? A-t-elle vocation à punir ou à éduquer ?

 

« Vous croyez rendre la justice parce que vous appliquez la loi. Mais quelquefois la loi n’est pas la justice »

 

La_peine_du_talion_William_Holden

Ancien acteur de théâtre devenu dialoguiste puis réalisateur de nombreuses séries B d’aventures (« Le fils de Robin des bois », « Les compagnons de Jéhu », « La sirène de Bâton Rouge », jusqu’à l’excellent « Voyage au centre de la Terre » avec James Mason), Henry Levin avait là matière à faire un grand western, jouant intelligemment sur l’inversion des valeurs morales (le juge est ici le salopard moralement corrompu tandis que le hors-la-loi tente juste de faire valoir ses droits). Malheureusement, il n’y arrive qu’en partie. D’une part parce qu’il a du mal à exploiter pleinement un scénario beaucoup plus dense qu’il n’y parait (les questions pourtant importantes des traumatismes psychologiques de guerre ou de la spoliation des mineurs partis à la guerre au profit de grandes entreprises minières sont presque éludées). Et d’autre part parce que sa mise en scène peine à électriser son récit, peu aidé il est vrai par la performance un peu terne de Glenn Ford. A défaut d’être inoubliable, cette « Peine du talion » reste un western d’honnête facture, dont on retiendra surtout la belle morale progressiste et humaniste.

 

La_peine_du_talion_Henry_Levin

 

**

Le blu-ray : Le film est présenté en version restaurée dans un Master Haute-Définition et proposé en version originale américaine (1.0) ainsi qu’en version française (1.0). Des sous-titres français sont également disponibles.

 

Côté bonus, le film est accompagné de deux présentations respectivement signées Patrick Brion et Bertrand Tavernier, ainsi que le documentaire « William Holden : the golden boy » (1989).

 

Édité par Sidonis Calysta, « La peine du talion » est disponible dans la collection Silver en combo blu-ray + DVD ainsi qu’en édition DVD depuis le 12 février 2021.

 

Le site Internet de Sidonis Calysta est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!