Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 Dec

Pixels

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Comédies, #Science-Fiction-Heroïc Fantasy

Un grand merci à Sony Pictures ainsi qu’à l’agence Cartel pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le bluray du film « Pixels » de Chris Colombus.

« Ta vie ne s’arrête pas à ce concours. Peut-être bien que tu inventeras un truc qui te rendra millionnaire. Et que tu épouseras Olivia Newton-John ! »

 

À l’époque de leur jeunesse, dans les années 80, Sam Brenner, Will Cooper, Ludlow Lamonsoff et Eddie « Fire Blaster » Plant ont sauvé le monde des milliers de fois… en jouant à des jeux d’arcade à 25 cents la partie. Mais aujourd’hui, ils vont devoir le faire pour de vrai… Lorsque des aliens découvrent des vidéos d’anciens jeux et les prennent pour une déclaration de guerre, ils lancent l’assaut contre la Terre. Ces mêmes jeux d’arcade leur servent de modèles pour leurs attaques. Cooper, qui est désormais Président des États-Unis, fait alors appel à ses vieux potes pour empêcher la destruction de la planète par PAC-MAN, Donkey Kong, Galaga, Centipede et les Space Invaders… Les gamers pourront compter sur l’aide du lieutenant-colonel Violet Van Patten, une spécialiste qui va leur fournir des armes uniques...

 

« Ce sont des soldats ou des acteurs de Magic Mike ? Ils sont censés se battre ou danser tout nus ? »

 

Ex-vedette du mythique « Saturday Night Live », Adam Sandler s’est imposé en une quinzaine d’années comme le roi de la comédie au box-office US. Pourtant avec son humour graveleux un peu facile et lourdingue, le comédien peine à exporter son succès et ses films hors des frontières nord-américaines. Pourtant, à chaque fois qu’il s’est essayé à des genres un peu différents (le très bon « Punch-drunk-love » de P.T. Anderson) ou qu’il pris le soin de tourner des comédies plus tendres que potaches (« Amour et amnésie », « The wedding singer »), il a prouvé qu’il était bien meilleur qu’il ne le laisse croire. Après plusieurs revers au box-office (« Famille recomposée », « Jack et Julie », « Crazy dad » et « Men, women and children »), à peine masqués par les succès des franchises « Copains pour toujours » et « Hôtel Transylvanie », il nous revient avec « Pixels », une comédie de science-fiction adaptée d’un court métrage à succès réalisé en 2010 par le Français Patrick Jean, dans lequel New-York était envahie et détruite par de vieux jeux vidéos 8-bit tels que Pac-Man, Tetris ou Donkey Kong.

 

« Donnez le pouvoir aux nerds ! »

 

Pour tous les adultes nés dans les années 70 et 80 (dont votre serviteur fait partie !), « Pixels » a un goût sucré d’enfance. Le goût des mercredis après-midis passés sur la console de jeux à se démener sur Super Mario, Pac-Man ou Space Invader. Alors forcément, les retrouver en taille réelle sur grand écran, cela tient du plaisir régressif et de la madeleine de Proust ! D’autant qu’avec ses effets spéciaux bien foutus et son scénario fun et totalement décomplexé, « Pixels » se révèle être une très bonne comédie d’aventures et de SF, dont l’esprit rappelle un peu celui des « Ghostbusters » des années 80. D’ailleurs, plus encore que la référence à l’univers des jeux vidéos, la sympathie que suscite « Pixels » vient surtout de son esprit très 80’s. A l’image de ces films qui, sous la houlette d’une poignée de réalisateurs (John Hughes, Joe Dante, Robert Zemeckis et quelques autres) proposaient des histoires funs, résolument positives et dont les adolescents étaient les héros. A l’image de « Retour vers le futur », « Les Goonies », « Big » ou encore « Karaté kid ». Pas étonnant dès lors de retrouver Chris Colombus - mythique scénariste de « Gremlins » ou des « Goonies » et réalisateur de « Maman j’ai raté l’avion » et de « Mrs. Doubtfire » (et également de l’excellent « Nuit de folie ») - aux manettes de ce film. Avec son solide casting (mention spéciale à Peter Dincklage) et un scénario très frais, « Pixels » constitue une comédie SF de très bonne qualité ainsi qu’un divertissement très plaisant. Une très bonne surprise.

 

***

Le bluray : Edité par Sony Pictures, le bluray propose le film en français, anglais, espagnol et italien. Des sous-titres optionnels français, anglais, arabe, italien, espagnol et néerlandais sont également proposés. Côté bonus, cette édition se révèle particulièrement riche. En effet, outre les traditionnelles photos et bande-annonce, huit featurettes consacrées aux différents jeux vidéos sont proposées (« Pac-Man », « Donkey Kong », « Space invader » « Centipede », « Galaga », « Dojo Quest », « Q*Bert », « Dieu de la machine »). Le clip « Game on » de Waka Flocka est également disponible.

 

Edité en dvd ainsi qu’en combo bluray + dvd, « Pixels » est disponible dans les bacs depuis le 2 décembre 2015.

 

Le site de Sony Pictures est accessible ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!