Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 Sep

Aurore

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Comédies, #comedies dramatiques

Un grand merci à Diaphana Distribution ainsi qu’à l’Agence Darkstar pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le DVD du film « Aurore » de Blandine Lenoir.

 

Aurore

« Tu es en train de passer d’abeille à reine des abeilles ! »

 

Aurore est séparée, elle vient de perdre son emploi et apprend qu’elle va être grand-mère.

La société la pousse doucement vers la sortie, mais quand Aurore retrouve par hasard son amour de jeunesse, elle entre en résistance, refusant la casse à laquelle elle semble être destinée.

Et si c’était maintenant qu’une nouvelle vie pouvait commencer ?

 

« A partir de trente ans, on est sur la pente descendante. Rien ne va en s’arrangeant, faut l’accepter ! »

 

Aurore_Arbillot

Il en va souvent des films comme des contes : une belle rencontre, la naissance d’une romance puis, selon la formule consacrée, « ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants ». Comme si la suite des évènements n’avait  guère d’importance ou n’était pas digne d’être montrée sur grand écran. Une  petite mort avant l’heure en quelque sorte. La cinquantaine bien sonnée mais fringante, Aurore arrive néanmoins à la croisée des chemins : plus de mari, des enfants qui quittent le nid, un premier petit-enfant à venir et un univers professionnel qui la considère désormais comme périmée. Tout juste bonne pour la casse. Avec « Aurore », son deuxième film, Blandine Lenoir s’intéresse aux femmes de 50 ans (et plus) et à la place qui leur est réservée dans nos sociétés. Un sujet finalement assez rare au cinéma. Pour ne pas dire tabou. A cette occasion, elle soulève malicieusement tout un tas de questions : est-ce qu’une femme cesse d’être utile dès lors qu’elle ne peut plus enfanter ? Cesse-t-elle d’être désirable après la ménopause ? Elle pointe également une série d’inégalités avec les hommes, qu’elles soient d’ordre social (Aurore a travaillé des années pour son mari qui ne l’a jamais déclaré) ou sociétal (la possibilité qui leur est laissée de refaire leur vie et des enfants sur le tard).

 

« Vous les blancs, vous découvrez la discrimination quand vous vieillissez ! »

 

Aurore_Jaoui

Mais à l’image de son héroïne, Blandine Lenoir se veut résolument optimiste et aborde son film sous un angle lumineux et joyeux. Hors de question pour elle de se laisser abattre ou de rentrer dans les cases dans lesquelles la société voudrait l’enfermer. Sa rébellion donne ainsi lieu à quelques scènes particulièrement savoureuses (un clash avec son patron méprisant notamment) symboles d’une forme de libération et (qui sait ?) d’émancipation à venir. Une gaité qui éclaire un film à la dominante plutôt douce-amère. Certains disent que la vie commence à 50 ans. Aurore fait mieux que ça, elle nous rappelle qu’en matière d’amour, on a toujours 15 ans dans sa tête et dans son cœur. La formidable Agnès Jaoui donne corps à ce délicat portrait de femme, bien entourée par une galerie de seconds rôle exquis (notamment Pascale Arbillot et Samir Guesmi). Blandine Lenoir signe là un film à la fois tendre et délicat et surtout, qui sonne juste. Un film qui fait vraiment du bien. Un vrai coup de cœur !

 

Aurore_Lenoir

 

****

 

Le DVD : Le film est proposé en version originale française (5.1). Aucun sous-titrage n’est prévu.

 

Côté bonus, le DVD propose un entretien avec la réalisatrice Blandine Lenoir (18 min.) ainsi que trois de ses courts métrages: « Pour de vrai » (2006 – 12 min.), « Ma Culotte » (2006 – 14 min.), « L’Amérique de la femme » (2015 – 18 min.) ainsi que des bandes-annonces.

 

Edité par Diaphana Distribution, « Aurore » est disponible en DVD ainsi qu’en blu-ray depuis le 5 septembre 2017.

 

Le site de Diaphana Distribution est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!