Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
08 Oct

La symphonie des héros

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Films de guerre

Un grand merci à Elephant Films pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le blu-ray du film « La symphonie des héros » de Ralph Nelson.

 

La_symphonie_des_héros

« Ne croyez pas qu’un orchestre soit une démocratie »

 

Belgique, 1944. Lionel Evans, célèbre chef d’orchestre américain, part en tournée dans le pays ravagé par les combats, jouant pour les troupes Alliées. Mais dès la première représentation, les musiciens tombent dans une embuscade tendue par les nazis. Emprisonnés dans un château, ils échappent à l’exécution grâce au Général Schiller, grand mélomane, qui ordonne à Evans de préparer un concert pour les nazis…

 

« Je fais jouer mes musiciens comme vous graissez vos fusils. Pour qu’ils restent opérationnels le moment venu »

 

Couterpoint_Charlton_Heston

On a coutume de dire que la musique adoucit les mœurs. Comme si elle apportait un peu de douceur dans un monde de brutes. Sauf qu’en cet hiver 1944, l’heure est à la guerre et les brutes ne rêvent que d’en découdre. Surtout, si la vie d’un homme ne vaut déjà pas grand chose en temps de guerre, quelle valeur donner à l’art en ces temps troublés et incertains ? Venus distraire et encourager les forces alliés qui progressent sur le front belge, un prestigieux orchestre de renommée internationale se fait capturer et se retrouve otage des allemands. Ils ne sont pas militaires mais qu’importe. L’heure n’est plus au respect des conventions internationales. Alors que certains officiers allemands zélés se feraient un plaisir de les faire fusiller sur le champ, les musiciens ne doivent leur sursit qu’à un général allemand, grand mélomane, qui veut les contraindre à donner un concert en son honneur. Débute alors un face-à-face tendu entre le général et le chef d’orchestre. Deux hommes en opposition mais qui se ressemblent pourtant en bien des points : même autorité, même allure aristocratique et surtout, même stature de chef, chacun se retrouvant à commander et à organiser sa brigade. Jouant de cet étrange parallèle, le film revisite à sa manière les thématiques de « La grande évasion » et du « Pont de la rivière Kwaï ».

 

« Si on donne ce concert, la mort nous attend au dernier accord »

 

Symphonie_héros_Heston

Avec en arrière fond ce combat purement anecdotique - alors qu’à l’extérieur du camp les combats font rage - mené par ce chef d’orchestre qui refuse par fierté de se soumettre ainsi que son art à la volonté de l’oppresseur et du régime obscurantiste qu’il représente. Un acte de résistance plein de panache donc. Dans le rôle du chef d’orchestre, le charismatique Charlton Heston trouve là l’un de ses rôles les plus surprenant tandis que le carnassier Maximilian Schell lui oppose un Némésis aussi machiavélique qu’ambigu. Leur face-à-face électrique éclipse quelque peu le reste du casting pourtant porté par quelques seconds rôles prestigieux (Leslie Nielsen et Kathryn Hays notamment). Réalisateur venu de la télévision arrivé sur le tard au cinéma où il se fera remarqué pour ses drames moraux (« Requiem pour un champion », « Le lys des champs », « Soldat bleu »), Ralph Nelson s’offre ici une étonnante incursion dans l’univers du film de guerre, qu’il aborde sous un angle très original. Assez peu spectaculaire il est vrai, cette « Symphonie des héros » n’en demeure pas moins un remarquable thriller psychologique et nerveux.

 

Counterpoint_Maximilian_Schell

 

***

 

Le blu-ray : Le film est présenté en version  intégrale restaurée, en version originale américaine (2.0) ainsi qu’en version française (2.0). Des sous-titres français sont également disponibles.

 

Côté bonus, le film est accompagné de « Le Duel des orgueilleux » : présentation du film de Julien Comelli, journaliste en culture pop (11 min.), de Bandes-annonces ainsi que d’une Galerie photos.

 

Edité par Elephant Films, « La symphonie des héros » est disponible en DVD ainsi qu’en combo blu-ray + DVD depuis le 5 septembre 2017.

 

Le site Internet de Elephant Films est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!