Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 Oct

Comment j'ai rencontré mon père

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Comédies, #comedies dramatiques

Un grand merci à M6 Vidéo pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le DVD du film « Comment j’ai rencontré mon père » de Maxime Motte.

 

Comment_j_ai_rencontré_mon_père

« Un jour je pourrais voir mon père biologique ? »

 

Un couple, parents adoptifs d’Enguerrand, un petit enfant africain, habite en Normandie près de la mer, non loin du lieu stratégique permettant aux clandestins de se rendre en Angleterre. Une nuit, Enguerrand croise le chemin d’un migrant, Kwabéna, à la peau noire comme la sienne. Pour lui, c’est sûr, il s’agit de son père biologique ! Il décide donc de l’héberger dans sa chambre, à la grande surprise de ses parents… De péripéties en rebondissements, l’aventure pourrait bien souder la famille comme jamais…

 

« Il serait tomber sur Amin Dada ou Bokassa ce serait pareil : tu ne fais pas le poids. A force de le bassiner avec tes conneries de père adoptant au lieu d’assumer d’être son père... »

 

comment_j_ai_rencontré_mon_père_Demaison

Maxime Motte est un artiste touche-à-tout. Il commence ainsi sa carrière comme comédien, enchainant les petits rôles pour Vincent Cassel (dans son court-métrage « Échantillon »), David Charhon (« Cyprien », « De l’autre côté du périph »), Pierre Schöller (« L’exercice de l’état ») ou Nicolas Bary (« Au bonheur des ogres »). Mais c’est sur les planches qu’il semble s’épanouir le plus, notamment par le biais du chant lyrique qu’il pratique avec passion. Puis, à la fin des années 2000, il souhaite élargir encore un peu plus sa palette : s’essayant à l’exercice de scénariste (« Les naufragés » que mettra en scène David Charhon), il passe également derrière la caméra pour réaliser deux court-métrages, « Sans » (2008) puis « Comment j’ai rencontré mon père » (2009), dont il décidera finalement de faire un long-métrage en 2017.

 

« Quand on est irresponsable, on ne joue pas au père de famille ! »

 

Comment_j_ai_rencontré_mon_pere_motte

« On ne choisit pas ses parents, on ne choisit pas sa famille » disait la chanson. Le petit Engerrand, enfant africain adopté par une famille du Nord de la France, souffre ainsi d’une crise identitaire, tiraillé entre un père adoptif qui n’ose pas endosser le rôle et une envie de connaitre son père. Un père qu’il croit venu le chercher lorsqu’il voit débarquer de nuit un migrant sur la plage devant sa maison. On l’aura compris, avec « Comment j’ai rencontré mon père », Maxime Motte signe un joli conte initiatique sur l’identité et la question de la paternité. Celle-ci n’étant bien évidemment pas qu’une question de sang mais avant tout une question de sentiments. En arrière plan, le film est aussi une fable humaniste traitant de la question - ô combien sensible - des migrants et de leurs terribles conditions de vie. Tout cela donnera lieu à une aventure sensible et pleine de fantaisie, qui permettra au héros de se transcender pour montrer à son fils combien il tient à lui. Et ainsi de normaliser leur relation. Le film bénéficie ainsi d’un casting formidable, porté par l’excellent François-Xavier Demaison ainsi que par le truculent Albert Delpy qui, dans son rôle fétiche de vieux monsieur indigne est à l’origine de toutes les meilleures scènes du film. Avec son humour décalé qui lui permet de tourner en dérision le drame, Maxime Motte signe là un joli petit film généreux et touchant.

 

Comment_j_ai_rencontré_mon_père_Delpy

 

**

 

Le DVD : Le film est proposé en version originale française (5.1).

 

Côté bonus, le film est accompagné de deux scènes coupées, du court-métrage "Comment j'ai rencontré mon père" (2009) qui a inspiré le film et de « Apprendre à faire un (bon) bobard : séance de coaching entre le réalisateur et le jeune Owen Kanga ».

 

Édite par M6 Vidéo, « Comment j’ai tué mon père » est disponible en DVD depuis le 11 octobre 2017.

 

Le site Internet de M6 Vidéo est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!