Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 Jul

La bataille de Midway

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Films de guerre

Un grand merci à Elephant Films pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le DVD du film « La bataille de Midway » de Jack Smight.

 

La_bataille_de_Midway

« Les américains ne sont pas prêts. Si nous pouvons attirer leur flotte et la détruire, ils n’auront plus aucune défense et n’auront d’autre choix que de signer la paix »

 

Juin 1942, six mois après l’attaque surprise sur Pearl Harbor, les forces japonaises s’apprêtent à lancer une nouvelle offensive surprise sur la base américaine du Midway, en plein cœur du Pacifique. L’armée US, qui vient d’apprendre l’existence de ce plan, se prépare à contre attaquer.

 

« Ce qui différencie les japonais-américains des autres américains ? Pearl Harbor. »

 

Bataille_Midway_Henry_Fonda

Le triomphe des armées américaines sur les forces de l’Axe lors de la Seconde Guerre Mondiale devait inspirer largement Hollywood qui, durant près de trois décennies multiplia les films de guerre à la gloire des soldats américains ainsi qu’à leur bravoure et à leur sacrifice. Avec à la clé quelques superproductions épiques et spectaculaires, comme « Le jour le plus long », « Les canons de Navarone », « Le pont de Remagen », « La bataille des Ardennes » ou encore « Un pont trop loin ». Des films centrés pour leur grande majorité sur le théâtre européen des opérations. Les films prenant pour décor la Guerre du Pacifique furent en effet sensiblement moins nombreux car sans doute plus difficiles à tourner (bataille essentiellement aéronavales, décors équatoriaux...) et il faut attendre le milieu des années 60 pour que le sujet connaisse un regain d’intérêt à Hollywood (« Trop tard pour les héros », « Duel dans le Pacifique », « Première victoire »), jusqu’à « Tora ! Tora ! Tora ! » (1970), superproduction américano-japonaise signée Richard Fleisher, Kinji Fukusaku et Toshio Masuda qui revenait de façon précise sur la préparation de l’attaque de Pearl Harbor par la japonais et sur la surprise des américains.

 

« C’est pénible d’attendre une attaque contre ses propres troupes en priant le ciel qu’elle ait bien lieu »

 

Midway

Sorti six ans plus tard les écrans, « La bataille de Midway » s’inscrit dans le prolongement de « Tora ! Tora ! Tora ! » en ce qu’il nous raconte la bataille d’après, qui restera comme une victoire décisive des américains sur leur rival nippon. Construit de la même manière que « Le jour le plus long », le film nous plonge de manière assez précise et didactique dans la bataille - de ses préparatifs jusqu’à l’assaut lui-même - en prenant bien soin de toujours présenter les évènements tant du point de vue américain que du point de vue japonais. Ce qui n’empêche pas toujours la résurgence de la fibre patriotique américaine, même si à aucun moment l’ennemi japonais ne parait caricatural ou sous-estimé. Surtout, la bonne idée scénaristique est incontestablement d’avoir su intégrer des sous-intrigues secondaires (le fils du héros et sa fiancée américano-japonaise) de façon à nous présenter les enjeux gravitant autour de ce conflit dans leur globalité et sans occulter certaines facettes peu reluisantes de la politique américaine (l’internement de ses ressortissants d’origine japonaise notamment). S’il peut paraitre parfois un peu bavard ou empesé, le film demeure cependant d’une grande efficacité, notamment dans sa mise en scène des batailles aéronavales, pour lesquelles le réalisateur Jack Smight s’appuie notamment sur des images issues de documentaires d’époque mais aussi d’autres films comme « Tora ! Tora ! Tora ! ». Comme toute grande superproduction de l’époque, le film vaut également pour son impressionnant parterre de stars, comptant notamment Charlton Heston, Henry Fonda, Robert Mitchum, Glenn Ford, James Coburn, Robert Wagner, Cliff Robertson, Hal Halbrook ou encore Toshiro Mifune. A noter parmi les innombrables seconds rôles, les apparitions des tous jeunes Tom Selleck, Erik Estrada (« Chips ») ou encore Pat Morita (« Karaté kid »). Assurément un immense classique du genre.   

 

Bataille_Midway_Charlton_Heston

 

****

 

Le DVD :  Le film est présenté en version originale américaine (2.0) ainsi qu’en version française (2.0). Des sous-titres français sont également disponibles.

 

Côté bonus, cette très belle édition comprend un Making of : la réalisation de La bataille de Midway (40 min.), des scènes coupées (10 min.), Présentation du Film par Mathieu Macheret (critique au Monde), « Ils y étaient » : un documentaire présenté par Charlton Heston sur les vrais pilotes de la bataille, L’enregistrement sonore de Midway, La Musique de Midway, une galerie photos et des Bandes-annonces.

 

Edité par Elephant Films, « La bataille de Midway » est disponible en DVD ainsi qu’en combo blu-ray + DVD depuis le 5 juin 2018.

 

Le site Internet de Elephant Films est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!