Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 Feb

Venom

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Science-Fiction-Heroïc Fantasy, #Films d'action

Un grand merci à Sony Pictures ainsi qu’à Cinetrafic pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le blu-ray du film « Venom » de Ruben Fleischer.

 

Venom

« Je suis Venom et tu m’appartiens. Considère toi comme mon taxi ! »

 

San Francisco. Eddie Brock est un journaliste zélé en quête de vérité et de justice qui ne craint pas de se faire des ennemis. Ses enquêtes sont respectés tant par le public que par ses confrères. Jusqu’au jour où il enquête sur le nouveau mania de la conquête de l’espace. Et sur sa dernière mission censée ramener des spécimens extraterrestres. Mais son enquête va le mener sur les traces d’un symbiote incontrôlable qui agit de manière autonome, jusqu’à devenir le protecteur létal de Venom.

 

« Si tu meurs, je meurs »

 

Venom_Michelle_Williams

Antagoniste le plus connu de l'Homme-araignée (ex-æquo avec le Bouffon vert), « Venom » est surtout célèbre pour être son adversaire le plus imprévisible (de part la multiplicité des formes qu'il revêt et de l'immensité de ses pouvoirs) et le plus ambigu, de par ses motivations pas toujours claires. Tout le pari de ce spin-off était de réussir à faire vivre et à donner corps à ce personnage mais sans pouvoir mettre face à lui (faute de droits) son sparring-partner antagoniste, Spider-man. Forcément, l'intrigue s'en trouve quelque peu bouleversée (dans la BD, Venom prend d'abord possession du corps de Spider-man) et tronquée. La bonne idée du réalisateur Ruben Fleischer (« Bienvenue à Zombieland ») étant alors de traiter l'histoire en y introduisant une dimension psychanalytique, en jouant sur la schizophrénie de son personnage. Comme si au fond Vénom n'était que le double maléfique du héros, sa face noir et cachée, la bête vicieuse qui sommeille en chacun de nous, qui se nourrit de nos pulsions violentes sans avoir vocation à être extériorisée.

 

« C’est incroyable cette sensation lorsqu’il pénètre ton corps »

 

Venom_Ruben_Fleischer

Une dualité qui donne à Eddie Brock des faux airs de Docteur Jeckyll et Mister Hyde des temps modernes. Il y a ainsi - forcément - quelque chose de jouissif à voir ce personnage de journaliste intègre jusqu'à la moelle laisser parler son côté obscur et se salir les mains. Et ce d'autant plus que les scènes d'action (et notamment une folle scène de course poursuite dans les rues de Frisco, hommage à peine voilé à « Bullitt ») sont très soignées et spectaculaires. Reste qu'au final, on ne situe plus très bien le personnage de Brock/Venom sur l'échiquier moral, ce dernier étant capable (coupable?) d'affronter les forces de police dans une confrontation féroce autant que de dévorer le petit caïd du quartier pour y ramener la sécurité et l'ordre. Cette dernière image, qui lui confère malgré lui une aura de protecteur, dénature quelque peu l'essence même du personnage de « Venom » tel qu'il est représenté dans la BD. C'est peut-être là, dans cette dérive un peu conformiste, que le film pêche un peu et que l'exercice trouve ses limites. Mais formellement, ce « Venom » reste tout de même très fréquentable et offre un divertissement très fun.

 

Venom_Tom_Hardy

 

***

 

Le blu-ray : Le film est présenté en version originale américaine (5.1) ainsi qu’en versions française, allemande et turque (toutes 5.1). Des sous-titres français, anglais, allemands, néerlandais, arabes et turcs sont également disponibles.

 

Côté bonus, le film est accompagné de « Mode Venom : Apparition de pop-ups pendant le film pour donner des informations sur les liens avec les comics et les détails cachés que même un fan aurait pu manquer ! », « 3 scènes coupées et en versions longues » (5 min.), « L’anti-héros » (10 min.), « Le protecteur mortel à l’écran » (9 min.), « La vision de Venom » (7 min.), « Créer Venom (5 min.), « Les secrets des Symbiotes » (3 min.), « 8 scènes en prévisualisation » (14 min.), les clips « Venom par Eminem » et « Sunflower par Swae Lee (Spider-Man : New Generation) », « Coup d’oeil sur Spider-Man : New Generation » (3 min.) et des Bandes-annonces.

 

Edité par Sony Pictures, « Venom » est disponible en DVD, blu-ray et blu-ray 4K ultra-HD depuis le 18 février 2019.

 

Le site Internet de Sony Pictures est ici. Sa page Facebook est ici.

 

A découvrir sur Cinetrafic, la Science-fiction en 2019 et l’action récente à l’américaine.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!