Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 Mar

Bohemian rhapsody

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Biopics

Un grand merci à Twentieth Century Fox pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le blu-ray du film « Bohemian Rhapsody » de Bryan Singer.

 

Bohemian_rhapsody

« Bien agir, bien penser, bien dire : voilà vers quoi tu dois tendre »

 

Bohemian Rhapsody retrace le destin extraordinaire du groupe Queen et de leur chanteur emblématique Freddie Mercury, qui a défié les stéréotypes, brisé les conventions et révolutionné la musique. Du succès fulgurant de Freddie Mercury à ses excès, risquant la quasi-implosion du groupe, jusqu’à son retour triomphal sur scène lors du concert Live Aid, alors qu’il était frappé par la maladie, découvrez la vie exceptionnelle d’un homme qui continue d’inspirer les outsiders, les rêveurs et tous ceux qui aiment la musique.

 

« Quand je chante devant la foule je deviens celui que j’ai toujours voulu être : je n’ai plus peur de rien ! »

 

Bohemian_rhapsody_Lucy_Boynton

Plus qu'une mode, c'est devenu un passage obligé: tous les chanteurs ou musiciens décédés prématurément et qui ont marqué leur époque ont désormais droit à leur biopic: Johnny Cash (« Walk the line »), Ray Charles (« Ray »), James Brown « (Get on up ») ou encore Ian Curtis (« Control »). Un phénomène qui a même rattrapé le cinéma hexagonal, qui a enchainé ces dernières années les portraits de Edith Piaf (« La môme »), Serge Gainsbourg (« Gainsbourg vie héroïque »), Claude François (« Cloclo ») ou Dalida (« Dalida »). Au tour cette fois-ci de Freddie Mercury, le mythique chanteur du groupe de rock anglais Queen, d'avoir les honneurs d'un biopic. Mais si le film a été énorme succès populaire dans les salles - preuve de la popularité toujours intacte du chanteur et des chansons du groupe - la gestation du film a été des chaotique. En effet, initié en 2010 en prévision des vingt de la mort du chanteur, un premier projet porté par l'acteur Sacha Baron Cohen fut abandonné en 2013 pour des questions de divergences artistiques. Un second projet prévoyant de confier le rôle principal à Ben Wishaw a également connu un sort identique en 2014. Finalement, c'est la troisième tentative qui sera la bonne, avec l'acteur Rami Malek dans le rôle-titre. Mais là encore, le tournage fut compliqué et le réalisateur Bryan Singer fut officieusement remercié en cours de tournage et remplacé par Dexter Fletcher (réalisateur de « Eddie the eagle »), qui enchainera ensuite par le tournage de « Rocketman », biopic consacré à une autre star de la chanson, Elton John.

 

« Tous les groupes ne sont pas Queen ! »

 

Bohemian_rhapsody_Rami_Malek

« Bohemian Rhapsody » entreprend de nous raconter l’histoire de Queen, de sa rencontre jusqu’aux sommets. Le film commence ainsi à l’époque où Freddie Mercury n’était encore que Farrokh Bulsara, modeste fils d’immigrés de Zanzibar que rien ne prédestinait à une carrière de rock star. Mais c’était sans compter sans sa détermination, son énergie et surtout son incroyable talent vocal, qui lui permettront très vite de s’imposer sur scène. Car fort de sa belle créativité, Queen fut une machine à enchainer les tubes, de « Bohemian rhapsody » à « I want to break free » en passant par « Another one bites the dust » ou « We are the champions ». Mais comme dans tout biopic qui se respecte, l’ascension finit par laisser place à la déchéance. C’est que l’icône Mercury sera rongé par de puissants démons intérieurs (des pulsions homosexuelles qu’il mettre du temps à assumer, un goût très prononcé pour la fête et surtout la déglingue pour compenser la monotonie de sa vie lorsqu’il n’est pas sur scène, la maladie...) qui finiront par le terrasser. Et le groupe avec lui. On pourra toujours reprocher au film de dramatiser à outrance la véritable histoire (notamment les relations entre les membres du groupe qui ne furent jamais à ce point conflictuelles). Mais force est de constater que le tout est amené habilement, avec pudeur quand il le faut (notamment lorsqu’on aborde la question de la maladie), rendant un bel et mérité hommage à ce groupe mythique dont il se dégage une belle énergie. Surtout, le film peut compter sur l’interprétation magistrale de Rami Malek, qui sous son maquillage donne une parfaite illusion. Près de trente ans après la mort de Mercury, le film est une belle occasion de redécouvrir la discographie de ce groupe légendaire. Show must go on!

 

Bohemian_rhapsody_Freddie_Mercury

 

****

 

Le blu-ray : Le film est présenté en version originale américaine (7.1) ainsi qu’en versions française, italienne, espagnole, allemande, portugaise et thaïlandaise (toutes 5.1). Des sous-titres français, anglais, néerlandais, italiens, espagnols, allemands, portugais, norvégiens, suédois, finlandais, danois, chinois, indonésiens, malais, thaïlandais sont également disponibles.

 

Côté bonus, le film est accompagné du concert Live Aid du film dans son intégralité (6 morceaux), incluant 2 chansons inédites dans le montage cinéma (« We Will Rock You », « Crazy Little Thing Called Love ») (20 min.), Rami Malek : Dans la peau de Freddie (15 min.), « Le Look et le son de Queen » : Les réalisateurs et membres du groupe racontent l’aventure qu’a été de créer le film (25 min.) et La reconstitution du concert Live Aid (20 min.).

 

Edité par Twentieth Century Fox, « Bohemian rhapsody » est disponible en DVD, blu-ray et ultra blu-ray 4k depuis le 6 mars 2019.

 

Le site Internet de Twentieth Century Fox est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!