Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 Jun

Un beau voyou

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Comédies, #Films noirs-Policiers-Thrillers

Un grand merci à Pyramide Films ainsi qu’à l’Agence Darkstar pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le DVD du film « Un beau voyou » de Lucas Bernard.

 

Un_beau_voyou

« Entre une effraction et une agression il y a quelques années de prison de différence. Réfléchis-y. »

 

Le commissaire Beffrois attend la retraite avec un enthousiasme mitigé quand un vol de tableau retient son attention. Est-ce l’élégance du procédé ? L’audace du délit ? La beauté de l’œuvre volée ? Beffrois se lance à la recherche d’un voleur atypique, véritable courant d’air, acrobate à ses heures.

 

« Je me fous des secrets mais de déteste les mensonges »

 

Un_beau_voyou_Charles_Berling

Dans le petit milieu du cinéma français, Lucas Bernard était jusqu’ici connu pour être le chef opérateur pour René Féret, Tonie Marshall ou encore Colline Serreau. Ce qu’on savait moins c’est qu’il était aussi romancier à ses heures perdues. Fort de ces multiples talents, nul doute que Lucas Bernard avait envie d’émancipation et nouveaux horizons. C’est donc tout naturellement qu’il passa à la réalisation le temps de deux courts-métrages (« La part disponible » en 2013 puis « La place du mort » en 2014). Il lui faudra néanmoins attendre quatre ans avant de pouvoir réaliser Un beau voyou, son premier long-métrage.

 

« C’est connu Vallotton ? »

 

Un_beau_voyou_Jennifer_Decker

Comédie policière centrée sur le milieu de l'art, « Un beau voyou » suit plus précisément un voleur discret et habile, qui opère en passant par les toits pour dérober à de riches particuliers des tableaux de petits maitres. Des tableaux qui vireront à l'obsession pour le Commissaire Beffrois, policier blasé qui souhaite résoudre cette dernière affaire avant de prendre sa retraite. Qu'on se le dise, nous ne saurons finalement rien de ces tableaux volés, qui sont un peu le « McGuffin » du film. Ce qui intéresse le réalisateur, c’est la partie de jeu du chat et de la souris que se livrent le policier et le voleur, qui se croiseront à plusieurs reprises sans parvenir à s’attraper. Plus encore, le cinéaste se passionne pour leur approche psychologique respective. Avec d’une part ce policier blasé qui prend cette enquête comme un jeu, se passionnant pour ce voleur qui se distingue du lot par sa démarche subtile et ses méthodes élaborée. Et de l’autre, ce voleur intello qui semble davantage motivé par l’excitation que lui procure sa prise de risque que par le butin lui-même. Légère et virevoltante, cette savoureuse comédie pleine de fantaisie est assurément une bonne surprise.

 

Un_beau_voyou_Swann_Arlaud

 

***

 

Le DVD : Le film est présenté en version originale française (5.1 et 2.0) ainsi qu’en audiodescription. Des sous-titres français pour malentendants sont également disponibles.

 

Côté bonus, le film est accompagné de deux courts-métrages de Lucas Bernard :« La Part disponible » (2013, 7 min.) et « La Place du mort » (2014, 22 min.). Sont également proposés une Séquence réalisée dans le cadre de la Fabrique Émergence (2015, 8 min.), les essais comédiens et essais costumes (10 min.) ainsi que deux scènes coupées (6 min.).

 

Edité par Pyramide Films, « Un beau voyou » est disponible en DVD depuis le 7 mai 2019.

 

Le site Internet de Pyramide Films est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!