Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 Jul

Balles de feu

Publié par platinoch  - Catégories :  #Comédies

« Tu commenceras l’entrainement demain. Viens juste avec ton honneur, ta force, et un chèque de 300$ »

Ancien champion de ping-pong, Randy Daytona est recruté par la CIA pour infiltrer une compétition mondiale secrète. Sa mission : affronter Feng, l'un des criminels les plus recherchés de la planète, qui est aussi l'assassin de son père... Mais après vingt ans passés loin des compétitions, Randy n'est plus l'athlète qu'il était. C'est sous la direction de Wong, un maître du ping-pong aveugle, et de sa nièce, la charmante et redoutable Maggie, que Randy va se préparer. La compétition approche, elle a lieu dans la mystérieuse base de Feng en pleine jungle, et Randy va découvrir les plus extrêmes des joueurs pour la plus dangereuse des compétitions...

« Tu serais pas Randy Daytona, par hasard ? C’était bien Disneyland ? T’as vu Dumbo ? »

.

Annoncé comme la nouvelle comédie délirante made in USA, ce « Balles de feu » a été pensé et écrit par le tandem Ben Garant et Kerri Kenney, à qui l’on doit également la série « Reno 911 ». Une série qui avait déjà eu droit à une adaptation cinématographique sortie l’année dernière dans le plus grand anonymat et dont la réalisation était déjà signée par Ben Garant. Scénariste de formation, ce dernier s’était surtout illustré jusqu’ici en signant les scénarios de « Une nuit au musée » (2006) et de l’inénarrable « Baby-Sittor » (2005). Il signe avec ce « Balles de feu » son deuxième long métrage.

« Le ping-pong, c’est pas comme la Macarena : il faut de la patience. C’est comme une prostituée qui n’est plus toute jeune : il te faudra des années pour comprendre sa technique »

Si le printemps nous aura agréablement surpris avec son lot de comédies plutôt réussies et plaisantes (« Sans Sarah rien ne va », « Jackpot », « Semi-pro »), ce « Balles de feu » annonce clairement l’arrivée de l’été et son lot de comédies de secondes zones estampillées « humour gras qui tache ». En effet, profitant de l’anonymat des sorties estivales et d’un public à priori plus restreint, les distributeurs ont pris la fâcheuse habitude de sortir en loucedé les pires débilités durant l’été. Il n’y a qu’à voir les titres édifiants de ce à quoi nous aurons droit dans les prochaines semaines (« Harold et Kumar s’évadent de Guantanamo », « Medieval pie », « Mr.Woodcock », sans parler de « Spartatouille ») ! Si on est jamais à l’abri d’une bonne surprise (on pense aux « Rois du patin », ou du prochain « Les dents de la nuit », qui s’ils s’annonçaient bien cons sont en fait des films totalement hilarants), à l’évidence ce film n’en fera pas partie. Dommage tant le pitch complètement débile (un tournoi à mort de ping-pong) pouvait laisser espérer une comédie bien barrée, mélange à la fois des ZAZ, des comédies sportives gentiment potaches façon « Frat Pack » (« Dodgeball », « Ricky Bobby roi du circuit », « Les rois du patin », « Semi-pro »), et du délire régressif façon « Jack Burton dans les griffes du Mandarin ». Et s’il semble évident que le réalisateur possède toutes ces références, il ne parvient jamais pour autant à les maitriser. Alors bien sûr, on se surprendra à rire à quelques gags débiles (la scène d’ouverture et celle du show ringard à Vegas, l’enseignement du vieux maitre chinois ponctué de quelques réflexions salaces, la scène avec la « fille de joie » qui s’avère être un homme), ainsi qu’à quelques trouvailles rigolotes (la galerie de « monstres » participants au tournoi avec les siamois, ou l’est-allemand). Mais dans l’ensemble, Garant semble se reposer sur ses lauriers en se bornant à nous proposer des gags sentant le réchauffer, sans aucune originalité, reposant sur un humour des plus facile et usé. D’autant que derrière, l’interprétation reste beaucoup trop moyenne pour sauver l’ensemble, emmenée par un agaçant Dan Fogler (déjà énervant et antipathique dans « Charlie, les filles lui disent merci »), qui n’a définitivement pas l’étoffe ni la subtilité d’un Jason Segel ou d’un Will Ferrell. A ce jeu, et si on excepte la charmante potiche Maggie Q., c’est le génial Christopher Walken, en méchant totalement délirant et loufoque, qui est le seul à apporter un petit peu de folie et d’extravagance à cette comédie qui en aurait mérité davantage. Pas totalement raté. Mais presque !

  



Commenter cet article

Snifff 28/07/2008 12:29

Ah grâce à ce bug informatique, j'ai posté le 500ème commentaire et j'en suis ravi. J'entre dans la légende du "Cinéma de Platinoch".

Platinoch 28/07/2008 12:18

Snifff, tu as bien fait de poster deux fois le même commentaire, car pour la petite histoire, tu décroches à cette occasion l'immense privilège d'avoir déposé le 500e commentaire sur mon blog!
Merci à toi;)

Bob Morane 28/07/2008 06:44

Pour en revenir à balles de feu, je ne l'ai pas trouvé une grosse daube, mais plus un gachi, c'est pire ! ç'aurait du, avec un peu de talent et d'imagination, être super bien. Seul Christopher Walken tire son épingle du jeu. Maggie Q apporte quant elle sa fraicheur... c'est peu.

VincentLesageCritique 27/07/2008 23:28

Le pauvre Snifff ! Ce qu'il dit est si difficilement concevable (Billy Bob Thorton et Sean William Scott, bon sang !) qu'il est obligé de l'écrire 2 fois pour tenter de convaincre !

Snifff 27/07/2008 12:45

C'est mieux que Spartatouille. C'est pas grandiose, ni hilarant, mais je me suis quand même bien marré devant ce Mr Woodcock, très sadique.

Snifff 27/07/2008 12:44

C'est mieux que Spartatouille. C'est pas grandiose, ni hilarant, mais je me suis quand même bien marré devant ce Mr Woodcock, très sadique.

Platinoch 26/07/2008 17:04

Harold et Kumar s'évadent de Guantanamo, je voulais le voir, mais malheureusement - ou pas, d'ailleurs! - il n'est pas resté assez longtemps à l'affiche pour que je puisse le voir! En tous cas, merci pour le conseil, je note pour le premier opus... après lecture du synopsis, ça à l'air assez énorme!!!

Mr. Woodcock, je crois que je vais faire l'effort d'aller le voir avant qu'il ne disparaisse mercredi. Même si ça à l'air très con, la bande-annonce me fait bidonner;)
Pourvu que ce soit mieux que "Spartatouille"....

Snifff 26/07/2008 15:29

Moi qui m'attendais à une merde, j'ai plutôt bien rigolé devant ce film pas terrible, mais efficace. j'ai trouvé l'acteur principal (Dan Fogler) hilarant. Par contre, Walken ne sert à rien, il n'est ni délirant, ni loufoque.

Pour ce qui est des comédies de l'été, passe ton chemin pour Haolrd et Kumar s'évadent de Guantanamo et essaie plutôt de te procurer Harold et Kumar chassent le burger qui est vraiment hilarant, un classique du stoner movie. Mr. Woodcock je vais le voir très bientôt, donc je t'en dirais des nouvelles.

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!