Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 Jul

Hôtel Transylvanie

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Films d'animation-Dessins animés

Un grand merci à Sony Pictures de m’avoir donné l’opportunité de chroniquer le blu ray de « Hotel Transylvanie » de Gendy Tartakovsky.

http://fr.web.img2.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/90/37/26/20366411.jpg« Personne ne pourra lui faire de mal ici »

Bienvenue à l’Hôtel Transylvanie, le somptueux hôtel de Dracula, où les monstres et leurs familles peuvent enfin vivre leur vie, se détendre et faire « monstrueusement » la fête comme ils en ont envie sans être embêtés par les humains. Pour l’anniversaire de sa fille, la jeune Mavis, qui fête ses 118 printemps, Dracula invite les plus célèbres monstres du monde – Frankenstein et sa femme, la Momie, l’Homme Invisible, une famille de loups-garous, et bien d’autres encore…  Tout se passe très bien, jusqu’à ce qu’un humain débarque par hasard à l’hôtel et se lie d’amitié avec Mavis…

.

« Trop mortelle ton imitation de Dracula ! »

http://fr.web.img1.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/90/37/26/20416447.jpgOn connaissait l’ « Hôtel California » chanté par les Eagles (« such a lovely place! »). Et voici donc l’Hôtel Transylvanie, son équivalant pour les monstres. Sous la direction de son heureux concepteur et propriétaire, le célèbre Conte Dracula, l’hôtel s’apprête à vivre deux jours de festivités en l’honneur des 118 ans de sa fille unique et préférée. L’occasion de réunir les monstres les plus célèbres du monde entier. Pour son premier film en tant que réalisateur, le spécialiste de l’animation Genndy Tartakovsky revisite de façon humoristique le mythe de Dracula. Rappelant parfois l’esprit débonnaire de la chanson « Champagne » de Higelin, son film prend le parti pris de placer les monstres en position de gentils craintifs fuyants la folie et la violence des méchants humains. Sans être totalement révolutionnaire (« Shrek », « Monstres et Cie »), l’idée est ici suffisamment bien exploitée donnant lieu à quelques belles trouvailles (Taxi corbillard, poubelle cercueil) et quelques moments de bravoure comique (la scène de la piscine, celle de la course de tables volantes). Et même si au final le film ne parvient pas toujours à sortir des thématiques inhérentes à ce genre de films (difficulté du passage à l’âge adulte, lutte contre les préjugés et besoin de tolérance), ses dialogues savoureux et son esprit diablement fun en font un divertissement tout à fait agréable et recommandable. Seul petit bémol : les (quelques) parties chantées, d'un goût aussi douteux que les noms américains des personnages.

http://fr.web.img4.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/90/37/26/20416435.jpg http://fr.web.img5.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/89/56/97/20176689.jpg

Edité par Sony Pictures, « Hôtel Transylvanie » est disponible dans les bacs depuis le 14 juin 2013.

Le Blu Ray : Disponible en VO, VF, arabe et néerlandais, le film propose également des sous-titres dans ces quatre mêmes langues. Côté bonus, cette très riche édition propose un court métrage très sympa (« Goodnight M. Foot ») signé Tartakovsky. On y retrouve également les traditionnels scènes coupées, commentaires audio et making of. A noter également la présence de trois modules documentaires consacrés aux voix des personnages, à la conception de l’hôtel ainsi qu’à l’animation du film. Enfin, le clip musical « Problem » complète cette belle édition.

Commenter cet article

Bob Morane 15/07/2013 07:21


Pour l'avoir vu plusieurs fois en salle, j'avoue que j'aime beaucoup ce film qui possède avec son humour sympa et parfois décallé beaucoup de tendresse avec la chipounette.

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!