Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 Jul

Les Simpson

Publié par platinoch  - Catégories :  #Films d'animation-Dessins animés

« Tu sais fiston, personne n’aime porter des vêtements en public, mais la loi, c’est la loi »

 

Vingt ans déjà. Vingt ans que notre famille d’américains moyens à la peau jaune vivent des aventures loufoques à la télévision. Si le projet d’un long métrage était dans l’air du temps depuis pas mal d’années déjà, la vingtième saison qui a été diffusée cette année aux Etats-Unis était l’occasion rêvée pour lancer enfin le projet. Avec le créateur de la série, Matt Groening aux commandes, et son réalisateur habituel sur la série David Silverman, on était sûr que l’esprit complètement loufoque de la série serait respecté. Restait juste à savoir le rythme et l’humour de la série, totalement maîtrisés sur le format de 20 minutes, serait transposable sans dégâts sur un film d’une durée de 1h30. Impressions à chaud.

Twentieth Century Fox France

 

« Si vous trouvez un sandwich plus gras que celui-ci, c’est que vous êtes à Mexico ! »

 

L’histoire :

 

Springfield. La ville connaît de graves problèmes d’environnement, en partie liés à la pollution de son lac. Alors que la municipalité décide de nettoyer ce dernier et d’y interdire toute pollution, Homer, qui vient d’adopter un cochon, décide de se débarrasser des déjections de celui-ci dans le lac plutôt qu’à la décharge. Cette dernière pollution, la pire de toute, conduit l’Agence Nationale pour l’Environnement à poser un dôme géant sur Springfield,  isolant ses habitants et les rendant prisonniers de leur pollution. Réalisant ainsi la prophétie apocalyptique annoncée par Grand-père lors d’un délire à la messe, les habitants veulent désormais la peau de la famille Simpson qui finit par s’échapper in extremis du dôme. Commence alors une nouvelle vie en Alaska où a fuit toute la petite tribu…

Twentieth Century Fox France

 

« - Eh Marge ! C’est pas génial d’être mariée à un homme insouciant et impulsif ?

   - Ça vous fait vieillir plus vite en tous cas ! »

 

La grosse inquiétude du film était de savoir si l’humour si décalé et particulier de la série pourrait passer d’un format court à un long métrage et s’y adapter. La réponse est oui. Dès les premières minutes (hilarante parodie de film de Itchy et Scratchy ou Homer se moque des gogos qui payent pour aller voir en salles des navets qui passent gratuitement à la télé en pointant la salle du doigt), les gags s’enchaînent sur un rythme effréné, et sur une tonalité résolument décalée, exactement comme elle l’est dans la série. D’ailleurs, de manière plus générale, on peut affirmer sans mentir qu’on rit d’un bout à l’autre. Que l’on soit amateur de situations barrées (Homer et son cochon), d’humour cynique (grande critique de la société américaine avec le Président Schwartzeneger qui agit sans réfléchir, ou avec le manque de conscience pour la protection de l’environnement), ou de références (Bambi, Titanic, etc…), il y en a tout du long pour tous les goûts et chacun en prend copieusement pour son grade.

Twentieth Century Fox France

Mais ce qui est encore plus fort, c’est que Goening et Silverman ont réussit à recréer formidablement l’univers de la série et la restituer sur grand écran pour un long métrage. Si le film peut largement être apprécié par des non-spécialistes de la série, les fans, eux, seront ravis de retrouver quasiment tous les seconds rôles de la série pour une scène, un bon mot ou une apparition (manque malgré tout quelques personnages comme Patty et Selma). Avec un scénario parfaitement construit, plus grave que dans la série (véritable remise en cause du rôle d’Homer dans la famille), le tandem gagnant nous sort un film parfaitement maîtrisé de bout en bout, où chaque séquence est utile et où chaque détail a finalement son importance.

Twentieth Century Fox France

 

« Pourquoi est-ce que tous ceux que je fouette finissent par me laisser tomber ? »

 

Le film est également marqué par une volonté de perpétuer l’univers si particulier de la série sur grand écran pour que ne pas perdre les spectateurs. Ainsi, les voix françaises de la série font également partie de cette folle aventure. Le second élément qui le prouve est également la volonté de rester en 2-D à l’heure où la mode est à la 3-D. Si évidemment quelques séquences bénéficient de la 3-D (pour quelques détails, quelques objets ou quelques prises de vues), visibles à l’œil nu, l’ensemble garde la même forme qu’à la télévision, avec son graphisme et ses couleurs si caractéristiques.

Twentieth Century Fox France

 

« Je risque ma vie pour des gens que je déteste et je sais même pas pourquoi je le fais »

 

Pour conclure, le passage des Simpson de la série télévisée au support cinématographique se fait tout en douceur. Respectant parfaitement l’univers qu’ils ont su créer et faire vivre depuis vingt ans, Groening et Silverman, signent une comédie incroyablement maîtrisée, barrée et bourrée d’humour. Sur un rythme effréné, les gags et les situations barrées s’enchaînent ainsi d’un bout à l’autre. Si on y retrouve avec le plus grand plaisir tous les éléments qui en ont fait le succès télévisé que l’ont connaît, ce passage au grand écran permet de partager les fous rires avec toute une salle. S’il aura fallu attendre vingt ans pour voir enfin les Simpson adaptés sur grand écran, le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est un succès total. Et probablement la comédie de l’été. Un vrai régal !



Commenter cet article

axel nsafou 10/12/2017 21:18

Patty et Selma apparaissent parmi les springfieldiens qui veulent tuer les Simpson.

Bob Morane 29/07/2007 21:04

J'ai adoré ! ! !

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!