Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 May

L'assaut des jeunes loups

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Films de guerre

Un grand merci à Movinside Editions pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le DVD du film « L’assaut des jeunes loups » de Phil Karlson et Franco Cirino.

 

Assaut_jeunes_loups« Je crois qu’on aurait tort de sous-estimer un homme qui atterrit dans un arbre et qui parvient malgré tout à échapper à une escouade de soldats allemands bien entrainés. »

 

En 1943, l'opération de reprise d'un barrage italien par un commando de parachutistes se solde par un échec. Leur leader, le capitaine Turner, parvient à s'échapper dans les montagnes où il est secouru par un groupe de jeunes adolescents, seuls rescapés du massacre de leur village perpétré par l'armée allemande. Une femme médecin, engagée de force par la Gestapo, se retrouve incluse dans le groupe. Cette dernière fait tout son possible pour convaincre Turner d’abandonner ses projets avec les enfants. Mais animés par un but commun, Turner et les jeunes garçons s'allient dans la vengeance.

 

« La seule chose que je veux c’est que vous vous souveniez de moi quand tout ça sera fini »

 

Rock_Hudson_loupsFils d’une actrice irlandaise, Phil Karlson se destinait initialement au métier d’avocat. Mais l’opportunité de faire de la figuration alors qu’il est encore étudiant se révèle déterminante. Il met à cette occasion un premier pied dans l’industrie cinématographique qui le fascine et qu’il ne quittera plus. Exerçant tour à tour de nombreuses fonctions de techniciens, il devient assistant réalisateur dans les années 30 jusqu’à accéder enfin à la réalisation dans les années 40. Réalisateur prolifique et éclectique, il se construit une réputation de spécialiste du film noir, grâce à ses films à l’efficacité redoutable malgré de petits budgets (« Le quatrième homme », « The Phenix City story », « On ne joue pas avec le crime »). A partir des années 60, il accès à des productions plus coûteuses, comme « Saïpan », « La poursuite des tuniques bleues » avec Glenn Ford et surtout « Un direct au cœur » avec l’icône Elvis Presley. En 1970, il réalise (en collaboration avec l’italien Franco Cirino) « L’assaut des jeunes loups » qui demeure l’un de ses tous derniers films. Celui-ci a été élaboré à la demande de Rock Hudson qui, marqué par l’échec du film « Darling Lili », souhaitait relancer sa carrière grâce à un film d’action, se rappelant du succès de sa prestation dans « Destination Zebra, station polaire ». Il devait y avoir pour partenaire la star italienne Sophia Loren, qui fut finalement remplacée par Sylva Koscina.

 

« Je crois que ça pourrait bien les calmer si on arrivait à faire sauter le barrage »

 

Hornets_Nest_HudsonLa seconde guerre mondiale a offert à Hollywood un matériau fertile qui donna lieu à de très nombreux films à visée plus ou moins « historique », relatant avec force héroïsme les principales batailles du conflit. Toutefois, si le genre demeure toujours en vogue plus de vingt ans après la fin des hostilités, celui-ci a évolué, préférant désormais une approche purement fictionnelle, la seconde guerre mondiale ne servant alors que de prétexte pour développer toutes sortes d’aventures et de grand spectacle. A l’image des « Canons de Navarone », des « Douze salopards » ou de « De l’or pour les braves ». Coproduction italo-américaine, « L’assaut des jeunes loups » s’inscrit totalement dans ce contexte. Avec en prime un argument original, un commando de maquisards composé exclusivement de jeunes adolescents, témoins désabusés du massacre de leur village. Ces derniers devront coopérer avec un parachutisme américain, seul rescapé de son commando de sabotage. A l’évidence, il s’agit là d’un postulat purement romanesque et assez peu crédible que de voir une troupe de gamins mener (efficacement) le combat face à des soldats allemands entrainés et aguerris. Mais qu’importe, le film fonctionne plutôt bien et on se laisse prendre au jeu de ce récit plein de rebondissements qui offre au passage quelques très belles scènes d’action (l’assaut du village, l’attaque du barrage). Rejetant toute mièvrerie, le réalisateur n’hésite ainsi pas à filmer les horreurs de la guerre les plus indicibles (le massacre des villageois en ouverture du film). Il n’hésite pas non plus à sacrifier quelques-uns de ses jeunes et valeureux combattants dans la bataille, histoire de nous rappeler l’imbécilité et l’ignominie de la guerre, qui marque la fin de l’innocence et qui transforme les hommes en véritables bêtes sauvages. Le personnage ambigu de la femme médecin, victime malgré elle (elle se fait violée hors-champ par le héros sous le regard complice des gamins qui lui reproche sa proximité avec les allemands), vient corroborer un peu plus la thèse du cinéaste selon laquelle les femmes et les enfants demeurent - toujours - les principales victimes de la folie des hommes. Dans un rôle un peu inattendu et loin des héros romantiques qui ont fait sa gloire, Rock Hudson, bien qu’un peu décati, se révèle plutôt convaincant. De même que la jolie Sylva Koscina. La partition d’Ennio Morricone finit de nous convaincre de la qualité de ce film de guerre atypique et surprenant, franchement subversif et profondément mélancolique.

 

Jeunes_loups_Hudson

 

***

 

Le DVD : Le film est proposé en version originale américaine (2.0) ainsi qu’en version française (2.0). Des sous-titres français sont également proposés. Aucun bonus ne vient compléter cette édition.

 

Edité par Movinside Editions, « L’assaut des jeunes loups » est disponible en DVD ainsi qu’en blu-ray depuis le 23 mai 2017.

 

La page Facebook de Movinside Editions est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!