Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 Jun

l'homme aux mille visages

Publié par Platinoch  - Catégories :  #Biopics

Un grand merci Elephant Films pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le DVD du film « L’homme aux mille visages » de Joseph Pevney.

 

L'homme_aux_mille_visages

« Est-ce que le fait que mes parents soient sourds et muets fait d’eux des monstres ? »

 

La vie tourmentée de Lon Chaney, le célèbre acteur américain du muet, expert dans l’art de la transformation et du maquillage, ce qui lui valut d’être surnommé par le tout Hollywood « l’homme aux mille visages ». Né de parents sourds-muets, Chaney est ainsi passé maître dans l’art de la pantomime qu'il a développé sur les scènes américaines…

 

« Il a fait plus que de changer mille fois de visages. Il a exploré les recoins les plus sombres de l’humanité et montré à tous l’âme de ceux qui sont différents des autres »

 

L_homme_aux_mille_visages_Dorothy_Malone

Lon Chaney (1883-1930) fut en son temps l’une des premières stars de la toute jeune industrie cinématographique hollywoodienne. Mais plus que les qualités mêmes de son jeu d’acteur, on retiendra de lui ses talents de transformiste. C’est que d’une certaine façon, il fut avec ses formidables maquillages l’un des pionniers des effets spéciaux au cinéma, marquant durablement de son talent créatif toute une profession. A l’évidence, vingt-sept ans après son décès, l’acteur méritait bien qu’on lui rende hommage au travers d’un biopic, réalisé ici par Joseph Pevney, l’un des réalisateurs maison de la Universal. Un tâcheron habitué aux films noirs de série B (« La police était au rendez-vous », « La maison sur la plage ») qui a par ailleurs fait occasionnellement quelques crochets par le film d’épouvante (« Le château de la terreur »).

 

« Pour le cinéma tu es un article invendable : un gars comme n’importe qui avec une gueule de n’importe quoi... »

 

L_homme_aux_mille_visages_James_Cagney

En cela, « L’homme aux mille visages » est sans doute l’un des tous premiers biopics de l’Histoire du cinéma à rendre hommage à l’un de ses propres représentants. Le film est ainsi découpé en deux parties distinctes : la première est consacrée aux origines de Chaney et à ses débuts sur les scènes américaines où il balade son numéro de pantomime tandis que la seconde partie relate son arrivée dans le monde du cinéma et son ascension rapide au sein de l’industrie. Une carrière brillante mais en grande partie due au hasard et à la nécessité de trouver une situation stable (par opposition à sa vie de saltimbanque itinérant) après un divorce houleux et le placement par la justice de son fils dans un orphelinat californien. C’est que le comédien a eu une vie un peu tumultueuse, notamment du fait d’un premier mariage raté. Si la partie relative à l’ascension professionnelle de Lon Chaney – avec entre sa description plutôt réaliste de la vie des studios, des cadences infernales et de la liberté créatrice encore possible dans un univers artistique où tout était encore à inventer – est de loin la plus intéressante, celle relative à sa vie personnelle se révèle plus décevante. La faute à un scénario un peu trop porté sur le mélodrame (la scène finale notamment avec la transmission à son fils de sa boite à maquillage sur son lit de mort) et à un parti pris trop favorable à l’acteur, pourtant assez détestable dans son rapport à sa première femme qu’il bride totalement jusqu’à la pousser à sa propre déchéance. Reste une belle performance de James Cagney et de Dorothy Malone. Un film intéressant donc, mais un peu trop partial.

 

L_homme_aux_mille_visages_Joseph_Pevney

 

**

 

Le DVD : Le film est présenté en version restaurée dans un nouveau Master Haute-Définition, en version originale américaine (2.0) ainsi qu’en version française (2.0). Des sous-titres français sont également disponibles.

 

Côté bonus, le film est accompagné d’une présentation par Eddy Moine ainsi que d’une bande-annonce et d’une galerie photos.

 

Edité par Elephant Films, « L’homme aux mille visages » est disponible en DVD depuis le 25 juin 2019.

 

Le site Internet de Elephant Films est ici. Sa page Facebook est ici.

Commenter cet article

Archives

À propos

Le blog sans prétention d'un cinéphile atteint de cinéphagie, qui rend compte autant que possible des films qu'il a vu!